De l’or est présent dans les sous sols, exploité dans l’ancienne concession des Chalanches. L’Isère est également aurifère avec les mines de la Gardette, un hameau de la commune de Villard-Eymond ou l’or se rencontre à l’état natif. En 1852, dans l’arrondissement de Grenoble, découverte d’un filon à quelques mètres du château de La Motte-les-Bains.

Avec près de 8 000 km de rivières et cours d’eau et des montagnes pas très loin, ne vous étonnez pas de trouver de l’or en Isère dans vos expéditions.

Certains ruisseaux dans le département de l’Isère sont chargées de Paillettes d’or comme le montre cette vidéo de Youtube. Ou? Il faudra chercher…..
Orpaillage en Isère dans un ruisseau avec rampe de lavage.

L’orpaillage selon l’Article 7 du Code Minier (simple recherche)(1) est soumis à déclaration, pour toute recherche, il vous faut faire une déclaration auprès de la Préfecture ou DDE du département où vous voulez chercher de l’or, donnant les dates, le lieu, et le matériel que vous voulez utiliser. Pour les amateurs toute utilisation d’engin mécanique est interdite.

  • Simple Recherche : orpaillage avec pelle, pan, batée, seau, tamis, pompe manuelle, grattoirs, pied de biche inférieurs à 50 cm, sluice léger.
  • Préfecture de l’Isère (Hôtel de préfecture de l’Isère) +33 4 76 60 34 00, 12 Pl. de Verdun, 38000 Grenoble.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.