• 2
  •  
  •  
  •  
    2
    Shares

La stratégie dite du « père de famille » (car il ne peut pas se permettre de prendre trop de risques) se caractérise par le choix des sociétés dans lequel l’investisseur va placer son argent. Elle consiste à acheter les actions des sociétés saines qui augmentent régulièrement le niveau de leurs bénéfices et de leurs dividendes. Ces sociétés sont généralement positionnées sur des marchés arrivés à maturité. Mais ce ne sont pas des groupes qui vont connaître des croissances très importantes au cours des prochaines années. En investissant dans ces sociétés, on procède en quelque sorte à un investissement peu risqué.
A titre d’exemple, on peut sélectionner les secteurs de l’agroalimentaire ou de la pharmacie.

Jouer les valeurs de rendement.

Cette stratégie consiste à acheter des actions présentant un rendement élevé. Le secteur le plus concerné est l’immobilier où le taux de croissance est faible et les dividendes élevés. Les rendements dépassent régulièrement les 6 %.

D’autres valeurs, indépendamment de leur secteur, peuvent offrir des rendements élevés. Il faudra les traiter au cas par cas et s’interroger sur la stratégie de distribution de dividendes (l’entreprise veut-elle soutenir un cours momentanément trop faible, ou bien a-t-elle un pay-out traditionnellement élevé?).
Ces rendements peuvent être élevés pour deux raisons :
1. Le cours de bourse est faible car la société présente une stratégie peu claire ou bien affiche un taux de croissance minimal.
2. Le pay-out est élevé (c’est-à-dire que la société distribue une grosse partie de ses bénéfices).

Notre recommandation pour investir dans l'or et l'argent - Goldbroker.com

Jouer les restructurations

Cette stratégie est simple : elle consiste à acheter des valeurs appartenant à des secteurs en restructuration. Les investisseurs anticipent en effet des rapprochements de masse (qui mettent ensuite en place d’importantes synergies) et des opérations hostiles (qui font toujours monter les cours de bourse).
La restructuration se joue de plus en plus au niveau européen. L’aéronautique, la défense, la banque, le transport aérien mais également les télécommunications sont des secteurs appelés à la consolidation.

Jouer les valeurs de croissance

Cette stratégie consiste à acheter, même si elles sont chères, des valeurs positionnées sur des secteurs en forte croissance (télécommunications, environnement, informatique,…). Certaines valeurs dites de croissance ne sont pas sur des secteurs spécialement porteurs mais sont gérées par des managers de haut niveau qui ont su insuffler une dynamique remarquable.

Jouer les valeurs cycliques

Les valeurs cycliques ne rapportent pas forcément beaucoup sur la longue durée mais leur cours de bourse augmente fortement en début de cycle de croissance économique (pour redescendre ensuite). En se positionnant au bon moment, elles peuvent être de judicieux placements. Les secteurs les plus cycliques sont ceux du BTP, des matériaux de construction, de l’automobile,…

Jouer les valeurs spéculatives

Cette stratégie consiste à acheter les actions de sociétés réputées opéables ou « spéculatives » (promises à un rapprochement certain). Ainsi plusieurs valeurs de la cote font régulièrement l’objet de rumeurs d’OPA. Les raisons de ces rumeurs sont diverses : les entreprises visées peuvent ne pas avoir la taille critique ou avoir un actionnariat composé de familles divisées,… bref avoir de réelles chances de faire l’objet d’une OPA hostile. Vous pourrez vous faire une idée de ce type d’entreprises en consultant nos fiches recommandations ainsi que les rumeurs dont nous vous faisons par

  • 2
  •