Rachat d’or, du jamais vu depuis 2008.

Si la guerre en Ukraine n’a finalement pas fait exploser le prix de l’or jaune (Ce matin, comptez seulement 1.725 dollars pour 31 grammes, une once d’or ; contre plus de 2000 en mars dernier) le marché du rachat d’or en France reste fébrile. De mémoire de pro, du jamais vu depuis la crise financière de 2008. L’or reste la valeur refuge qui ne s’effondre pas et qui permet de faire face au coup dur.

Dans la salle d’une de ces agences, un paquet contenant de grosses monnaies en or, flanquée d’une antilope « Il s’agit de la commande d’un client« , nous raconte-t-il « certaines personnes au vu de l’inflation préfèrent acheter de l’or, ceux qui peuvent ; d’autres doivent vendre leurs bijoux.« , puis en tournant le regard vers le paquet il ajoute « ce sont des pièces d’or d’une once, des Krugerrands, elles valent aujourd’hui 1800 euros chacune, soit quatre fois plus qu’il y a 20 ans.  » Mais si la vente d’or d’investissement à toujours le vent en poupe, c’est bien souvent pour une autre raison que l’on pousse la porte d’un de ces établissements. Avec la hausse des prix du carburant et la forte inflation, de plus en plus de gens vendent des bijoux pour faire face aux dépenses quotidiennes. Depuis l’envolée des prix ; cela ne s’arrête pas « une augmentation de 25 à 50 % d’affluence » et rajoute « De plus en plus de gens me disent que c’est pour prendre de l’essence ou pour aller au supermarché remplir le caddy« 

La négociation, comment comment ça se passe ?

Après la pesée des bijoux, place à l’offre de rachat des métaux précieux. On le calcule à partir du cours du gramme d’or, mais «  je dois racheter le gramme d’or un peu en dessous ; car nous-mêmes vendons l’or à la fonderie a un prix plus bas que celui du marché. «  tout en expliquant que les prix de références sont pour les barres de 12 kilos d’or pur. Mais l’acheteur d’or tentera de proposer le meilleur prix possible. En effet ; le succès de cette société repose sur le bouche-à-oreille et la notoriété auprès de leur clientèle. Ensuite place au paiement par chèque ou par virement, après la présentation de la carte d’identité, suivant la législation en vigueur. En effet, depuis le 1er janvier 2016, une loi impose un délai de réflexion de 24 heures pour chaque transaction d’or et d’argent. Attention, cela ne concerne que le rachat de bijoux et débris, l’or d’investissement (pièces et lingots) est exclu.

Par Alexandre Laurent

Alexandre est diplômé de la Normandy School of Business et de l'Université de Perpignan d'une maitrise d'économie en 1995.Alexandre Laurent evolue dans le secteur bijouterie et or d'investissement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.