Partager est savoir!
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Alors que la Fed continue de gonfler joyeusement le stock mondial de dollars, l’Allemagne a décidé de ramener à la maison une bonne partie de ses lingots d’or actuellement déposée à la Banque fédérale de réserve de New York, et tout  son or déposé auprès de la Banque d’Angleterre à Londres. C’est un signe que la chute du dollar comme monnaie de réserve mondiale est officiellement en cours.

Nous sommes plutôt rassurés, puisque nous pensons que l’or devrait revenir au centre du système monétaire et jouer un rôle plus important en tant que réserve de valeur, tant pour les nations que pour les individus. Avec le rapatriement de ses réserves d’or détenues à l’étranger, la Bundesbank  renforcera pour l’avenir son contrôle sur les crises monétaires. Cette évolution marque une rupture extraordinaire, et sans précédent, de la confiance entre les principales banques centrales. La Bundesbank va annoncer aujourd’hui mercredi son intention de relocaliser ses avoirs en or à  Francfort.

Installations de Francfort

Installations de Francfort

L’Allemagne avec 3.396 tonnes d’or possède la seconde réserve mondiale d’or après celle des États-Unis.

L’Allemagne a communiqué l’état de ses réserves: (66%) se trouve à New York, 21% à Londres et 8% à Paris

Nous nous félicitons d’une telle décision. Les états unis ne peuvent pas  perpétuellement manipuler l’offre de dollars pour financer leur déficit budgétaire.

l’or va récupérer tôt ou tard son rôle de monnaie.

Nous nous dirigeons de facto vers un nouvel étalon-or. Les banques centrales de la  Chine, la Russie ainsi que les pays émergents sont acheteuses d’or depuis un an, pour  diversifier leurs réserves de change.

L’Allemagne n’a pas vendu son or lorsque c’était à la mode. Pas plus que l’Italie. Les deux pays sont maintenant assis sur des réserves très importantes qui commencent à prendre une signification politique. Contrairement à nous, qui avons vendu une partie de nos réserves (merci Sarkozy) mais aussi l’Angleterre, l’Espagne, la Suisse, la Hollande.

Alors que de nombreux experts prédisent une baisse du prix de l’or en 2013, nous sommes plutôt confiants sur l’or libellé en dollars ou Euros pour cette année. Partout dans le monde nous avons des politiques monétaires accommodantes et l’or est la seule  monnaie qui ne peut être imprimée ou fabriquée. L’argent qui se fabrique finit toujours  par perdre tôt ou tard  son pouvoir d’achat, seul l’or est capable de conserver son pouvoir d’achat. L’or devrait continuer à monter face aux principales devises qui vont se dévaluer. Plus de la dette conduit à plus d’impression d’argent, plus d’argent dévalue la valeur de la monnaie. Il s’agit d’un environnement macroéconomique très positif pour l’or.

Historiquement, l’or est la monnaie parfaite et à un certain moment dans l’avenir, elle sera de nouveau la monnaie parfaite. Le problème pour l’or sera l’impôt. Pour dissuader les individus de posséder de l’or, nous verrons plus d’impôts sur l’achat et la vente. Nous nous trouvons actuellement dans une guerre entre les devises. Les devises sont dévaluées les unes par rapport aux autres. Récemment  Shinzo Abe a déclaré que l’économie japonaise n’est pas compétitive parce que le yen est trop fort.  Abe prône donc un plan de relance budgétaire et un affaiblissement du yen. Le Japon a besoin d’une monnaie plus faible afin d’être compétitif dans l’économie mondiale. La Suisse également commence à imprimer des francs Suisse afin d’empêcher leur monnaie de s’apprécier encore plus.