•  
  •  
  •  
  •  

En baisse, pour la première fois de la semaine, depuis l’ouverture, la Bourse de Paris pâtit du manque d’entrain des ‘futures’ sur indices new-yorkais, preuve que Wall Street devrait, après la clôture mitigée d’hier soir, ouvrir sur une note négative. Alors que E-Mini Nasdaq 100 et E-Mini S&P; 500 lâchent 0,2 et 0,1% respectivement, le CAC40 se replie de 0,4% à 4529,9 points et cède la majeure partie des gains amassés depuis le début de la semaine (+0,5% en cumulé) dans un marché hésitant.

Le rebond des cours du brut se confirme, à New York comme à Londres, dans l’attente de la publication, à 16h30 heure de Paris, des chiffres du département américain de l’énergie sur l’évolution des stocks hebdomadaires de pétrole aux Etats-Unis. Le baril de WTI pour livraison en novembre s’échange contre 63,9 dollars sur le Nymex (+0,7%), celui de brent de même échéance contre 60,4 dollars sur l’International Petroleum Exchange (+0,6%).

A noter qu’aucune donnée statistique américaine ne sera publiée cet après-midi.

L’euro est stable face au billet vert, à 1,1994USd pour 1EUR.

En tête de l’indice de référence, Michelin progresse de 1,5% et met un terme au mouvement des repli qui l’a vu perdre près de 5% de sa valeur au cours des quatre dernières séances.

Notre recommandation pour investir dans l'or et l'argent

Bonne tenue également de Carrefour (+0,9%), qui fera le point après bourse sur son chiffre d’affaires au troisième trimestre. A l’exception de Capgemini qui, en hausse de 0,5%, confirme le mouvement de rattrapage amorcé hier, les valeurs technologiques évoluent dans le rouge, affectées par la lourdeur du Nasdaq et la déception suscitée par les trimestriels de l’américain Apple, dont les ventes d’iPod déçoivent.

Alcatel cède 0,2%, STMicroelectronics 1,2%. Le spécialiste des semi-conducteurs ignore les résultats supérieurs aux attentes présentés ce matin par le néerlandais ASML.

Baisse également de Sanofi-Aventis (-1,4%), sous pression comme l’ensemble des représentants européens de la pharmacie avant l’annonce du verdict, à 15h00 heure de Paris, dans le litige opposant l’américain Pfizer au fabricant de génériques indien Ranbaxy autour de l’anti-cholestérol Lipitor.

Bouygues cède 0,5%. Philippe Montagner a été nommé Pdg de Bouygues Telecom après le départ de Gilles Pélisson pour Accor (-0,7%). Bien orienté en début de séance après la publication d’un bénéfice net semestriel de 209MlsE, en hausse de 8,8%, Safran recule de 2,2%. Netgem progresse de 5,7% après la publication d’un chiffre d’affaires consolidé de 3,2MlsE au titre du troisième trimestre 2005, en progression de 25% en rythme annuel et de 48% à périmètre constant.

  •  
  •