•  
  •  
  •  

Le président Donald Trump a ordonné une frappe aérienne à l’aéroport international de Bagdad visant Qasem Soleimani, un important commandant militaire iranien, dans une « action défensive décisive pour protéger le personnel américain à l’étranger » une action préventive visant à décourager « de futurs plans d’attaque iraniens », a confirmé jeudi le Pentagone.
Soleimani – le chef de l’unité Quds Force du Corps des gardiens de la révolution islamique (GRI) iranien – et Abu Mahdi al-Muhandis – chef adjoint des Forces de mobilisation populaire irakiennes (PMF) soutenues par l’Iran – faisaient partie des personnes tuées dans le attaque tôt vendredi matin, heure locale, selon un communiqué de la PMF, qui a déclaré que la paire « avait été martyrisée par une frappe américaine ».
L’assassinat du plus haut dirigeant militaire marque une escalade majeure des tensions régionales qui a opposé Téhéran aux États-Unis et aux alliés arabes du Golfe de Washington dans la région et en bourse les valeurs refuges, notamment l’or, sont en pleine hausse.

Lors de crises, l’or en dollar monte toujours.

La récession de 2001 avait entraîné un significatif assouplissement monétaire par la Fed, dans le but de stimuler l’économie. Les attaques terroristes du 11 septembre 2001, les postérieures invasions de l’Afghanistan et de l’Irak eurent un coût, entraînant un endettement des USA.

Conséquence, le prix de l’or en dollar se multiplia par 2, passant de 250 $ l’once en 2002 à 500 $ en 2005, puis 1000$ l’once en 2008. Puis la crise financière commença en 2008. Des efforts de relance économiques furent menés pour éviter de voir reparaître le spectre de la grande dépression. L’or doubla de prix à nouveau, pour atteindre $ 1,900 l’once en 2011.

Cette attaque des USA provoque un sursaut sur les marchés, lequel passera rapidement mais d’autres problèmes existent pour les mois à venir, en particulier l’inflation, ou plutôt l’hyper inflation tant redouté depuis une douzaine d’années n’est pas encore apparu, du moins aux États-Unis. L’inflation se mesure par l’indice des prix à la consommation. Depuis 2001, il a été en moyenne de 2,5% par an. En 2019, de 1.8% seulement. Nous sommes loin de  l’inflation de 7,7% par an des années 1970 et le sommet de 13,6% en 1981, époque durant laquelle le cours de l’or avait explosé. L’or est recherché et acheté  lorsque son cours est à la hausse, en prévision de la hausse de l’inflation, ou par l’effondrement des monnaies.

Notre recommandation pour investir dans l'or et l'argent

Depuis 1920, l’inflation aux USA ne cesse d’augmenter, et depuis le début du XXI siècle, en brusque augmentation. Source: http://observationsandnotes.blogspot.com.es/2011/07/housing-prices-inflation-since-1900.html

12 ans après, nous n’avons toujours pas d’inflation et il semble que le dollar se maintient. Et il est possible que nous ne voyons pas d’inflation l’année prochaine. Imaginons un instant que nous revenions dans les années 70. Ne serions-nous pas tentés de prédire que l’or se trouve dans une phase finale, où disparaissent ses appuis fondamentaux, et son cours n’est maintenu que par des mouvements spéculatifs?

Si nous n’avons toujours pas d’inflation (aux USA), c’est qu’il existe une bonne raison pour cela. Cet argent n’arrive pas dans les poches des américains. Les banques ne prêtent plus, ne font plus de crédits immobiliers, idem pour les prêts à la consommation. Avec le temps, cette situation s’aggrave, moins d’emploi stable, moins de crédits, moins de consommation, etc. Nous sommes au bout d’un cycle de 70 ans, celui de l’endettement. Les relances monétaires de la FED tournent à vide.

Récession globale en occident et la Chine.

Tout change sous nos yeux. Le monde a changé, mais nous n’en avons pas encore conscience. Le moteur économique du monde s’est déplacé de l’occident vers l’Asie, mais les USA sont encore les maîtres du monde financier. Certes nous n’avons pas d’inflation, mais une récession, ce qui est bien plus grave. Si le dollar se maintient, c’est grâce en partie à l’Euro, qui va encore plus mal que le dollar, mais surtout grâce aux Chinois, qui achètent la majeure partie des bons du trésor américain. Tant que le Yuan n’est pas convertible, nous ne verrons pas une brusque baisse du dollar. A plusieurs reprises, nous avons dû remettre en question des théories pourtant bien établies sur le fonctionnement du marché de l’or. L’une des croyances les plus stupides est que l’or chute lorsque l’euro baisse. Si L’euro baisse, le dollar monte et si le dollar monte, les investisseurs achètent de l’or, car l’or est principalement utilisé  couverture contre l’inflation du dollar. En effet, La valeur du dollar est évaluée par rapport à son principal concurrent pour le statut de monnaie de change international. En d’autres termes, l’euro. Ils sont sur une balance. Si l’un baisse, c’est parce que l’autre a monté. C’est une corrélation évidente sur un graphique.

  •  
  •