Partager est savoir!
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

NEW YORK (cours de l’or du 18 avril 2013)Les prix de l’or étaient à la hausse ce jeudi, alors que le métal jaune marque une nouvelle journée de gains pour cette semaine, après la chute  historique d’il y a deux jours. L’or avait cédé 0,34% mercredi.

L’or pour livraison en Juin à la division COMEX du CME se redresse de 15,90 $ à 1,398.60 $ l’once. L’or s’est échangé entre 1,402 $ et 1,335.60 $ l’once, alors que le prix spot a gagné 17,20 $

Si ce n’est pas pour les 13% de perte du 12 avril, la hausse de 1% de ce jeudi matin serait remarquable. Mais la hausse d’aujourd’hui ne suggère juste que les commerçants sont toujours à la recherche d’un nouveau  support technique, après les lourdes pertes du début de semaine.

Nouveaux seuil psychologique du cours de l’or.

Nous avons franchi des niveaux psychologiques clés pour le retour à la hausse de l’or, déjà en passant au-dessus des 1.400 $, puis à 1.408 $ et enfin 1.422. L’achat d’or physique est également à la hausse.

Ce mouvement intervient une semaine après que l’or ait subi sa plus forte perte en dollar de l’histoire. Cet effondrement historique, qui a duré deux jours, ne permet toujours pas de deviner quel pourrait être le prix normal de l’or. Beaucoup de mouvement à court terme sur le marché de l’or, ceux qui investirent dans l’or durant la crise de Chypre sont de nouveaux revenus, suite aux très décevants chiffres du marché américain du travail.

l’or avait chuté à son plus bas niveaux depuis 10 mois jeudi dernier, depuis l’or avait établi un nouvel appui technique juste au-dessous des 1550 $ l’once. Malgré une subite poussée de fièvre à la mi-mars suite aux tensions quant à la solvabilité du secteur bancaire Chypriote, l’or à terme  retrouva la tendance baissière de ces derniers mois. Le Bureau of Labor Statistics a informé ce vendredi que seulement 88 000 emplois non agricoles se sont ajouté en mars, ce qui est bien inférieur aux attentes des économistes, selon Thomson Reuters la prévision était de 200.000 nouveaux emplois en Mars.

Hausse de la demande d’or d’investissement.

Tout au long de cette crise, la demande physique pour le métal jaune est restée forte et s’est même accentué tout au long de la semaine, les bas prix de l’or étant vu comme une aubaine. Actuellement aux USA, les ventes pour avril de pièces d’or d’investissement sont au environ de 153.000 onces, ce qui en fait le troisième meilleur mois de vente  pour la United States Mint.

Néanmoins, les investisseurs restent incertains quant à savoir si cette récente amélioration des prix signale une reprise durable. Les séances du 12 et 15 avril, lorsque l’or s’effondra, laisse penser que cela pourrait prendre des semaines, ou des mois, pour que l’or puisse retrouver un soutien technique solide. Nous sommes actuellement dans une période consolidation. Le niveau des 1.400 USD/ l’once semble être vu comme un possible niveau de support. Des signes indiquant un affaiblissement de l’économie américaine tendent à être positifs pour l’or, car cela modifie les prévisions en matière de politique monétaire. Aujourd’hui, grosse déception pour les commandes de biens durables, les investisseurs pensent donc que la Réserve fédérale ne va pas décider de mettre fin à sa politique monétaire.

La cotation de l’or en hausse.

Le secteur manufacturier américain montrant une certaine faiblesse. Les commandes de biens durables ont chuté de 5,7% en mars, après avoir augmenté de 5,7% le mois précédent. Les économistes interrogés par Thomson Reuters s’attendaient à une baisse de 2,8%. La réunion de la Fed du mois dernier a révélé qu’un nombre croissant de ses membres envisagent de diminuer, ou de mettre fin, aux actuels programmes de relance monétaire de la banque centrale, mais les mauvais chiffres de l’emploi pour mars, un marché immobilier en berne et maintenant la baisse des commandes de biens durables, va vraisemblablement contraindre la banque centrale à reconsidérer son projet sur l’assouplissement quantitatif.