Partager est savoir!
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Cours de l’or du mardi 12 février 2013. Le service de presse  du G7 a publié une déclaration réaffirmant son engagement envers les marchés des changes. L’or pour livraison en avril glisse de 30 cents à 1,648.80 $ l’once à la division Comex de la New York Mercantile Exchange.  L’or en bourse a varié entre 1,652.30 $ l’once au plus haut et 1,639.50 $ / l’once au plus bas, tandis que l’or au comptant perd 70 cent.

L’or reste toujours coincé  dans une fourchette étroite de négociation.

Cette situation dure depuis des semaines, sans qu’aucun évènement n’arrive à le faire sortir, que cela soit à la hausse ou à la baisse. L’or continue de réagir, plutôt mollement, aux déclarations affectant les politiques monétaires de la Banque centrale du Japon, de la Banque centrale européenne ainsi que celle  la FED.

L’argument  fondamental pour posséder de l’or n’a pas changé:

Suite aux déclarations de Bernanke, nous pouvons penser que la réserve fédérale n’as pas l’intention de stopper sa politique monétaire. La baisse est intervenue ce mercredi matin lorsque d’importants investisseurs ont pris leurs bénéfices. Le marché est resté nerveux toute la journée, au vu du probable échec de la tentative du Congrès pour le vote d’un programme de réductions de dépenses.

Le chômage reste élevé, la croissance économique est encore faible et il est logique de penser que la FED va poursuivre ses programmes d’assouplissement.
Techniquement, l’or a subit une correction des prix suite à la forte hausse d’hier. L’or est toujours dans une tendance baissière à six semaines. A la hausse, le prochain objectif à d’évasion des prix à court terme est d’atteindre un prix de  clôture au-dessus de la résistance technique de 1,628 $. A la baisse, l’objectif à court terme est de percer  sous le support technique de  la semaine dernière de 1,554.30 $.

Les investisseurs qui ont suivis le cours  métal jaune savent que depuis les derniers mois, il y a un manque total d’événements importants à même de modifier le prix de l’or, que cela soit à la baisse ou à la hausse.

Comme le marché de l’or est stagnant, l’argent va peut-être se bénéficier de plus d’attention de la part des investisseurs, au même titre que le platine, des marchés actuellement plus dynamiques, car ces deux métaux précieux ont des applications industrielles.

Voici une traduction du communiqué publié par la Banque d’Angleterre. «Nous réaffirmons que nos politiques budgétaires et monétaires sont et restent à usage national en utilisant des instruments nationaux et que nous ne visons pas a (manipuler) les taux de change»

Par ailleurs, le G7 est préoccupé par la décision unilatérale sur la dévaluation du  yen.

Les festivités chinoises du Nouvel An lunaire se poursuivront jusqu’à la fin de cette semaine, ce qui va  probablement donner un bol d’air au marché de l’or dès ce lundi.