Partager est savoir!
  •  
  •  
  •  
  •  

Une semaine plutôt mouvementé du point de vue politique à préparer le terrain,  et les investisseurs parient sur l’or comme valeur refuge. Cependant, l’appréciation de l’indice du dollar américain et la baisse des prix du pétrole brut sont des facteurs  externes négatifs pour l’or qui ont poussé à la baisse le cours de l’or en bourse.

L’or pour livraison en avril perdait 4,90 $ à 1573.20 $ l’once à la division Comex de la New York Mercantile Exchange. Le prix de l’or en bourse a varié entre 1,586.90 $/l’once au plus haut et 1,564 $ l’once au plus bas, tandis que le prix de l’or au comptant perdait 5,30 $.

L’Union européenne et ses problèmes sur la dette souveraine ont refait surface cette semaine.

Les élections italiennes d’il y à quelques jours n’ont pas clairement démontré un gagnant, créant une incertitude en ce qui concerne la poursuite des mesures d’austérité de l’actuel gouvernement italien. Ce vendredi, sont tombées plusieurs nouvelles négatives pour l’Europe: un chômage record en janvier, avec une moyenne de 11,9% sur l’Europe. L’inflation annuelle dans l’UE est tombée à son plus bas niveau en plus de deux ans. Le président de la BCE, Mario Draghi, a réaffirmé la politique de statu quo et a souligné que la banque centrale resterait attachée à la stabilité des prix.

Ces nouvelles ont contribué à faire sombrer l’euro par rapport au dollar américain. Le dernier épisode de la crise de la dette européenne semble avoir un très fort impact sur les marchés.

Les indicateurs économiques aux USA indiquent la poursuite de la reprise économique outre atlantique, L’indice du dollar américain est en hausse ce vendredi. Le dollar semble également retrouver son rôle de valeur refuge. Certaines données économiques américaines publiés récemment semble indiquer la relative bonne santé de l’économie US, ce qui laisse suggérer que l’indice du dollar américain peut continuer sa tendance à la hausse à court terme. C’est également un facteur  baissier pour l’or et l’argent.

Hier, le prix de l’or avait gagné 2,50 $ l’once mardi mais les actions des sociétés minières marquent une baisse.

Un rapport sur l’emploi indique une baisse de la masse salariale de 198 000 en février. Un chiffre relativement mauvais. Les cours de l’or sont étroitement liés à la situation de l’emploi aux USA, puisque que la Réserve fédérale a signalé qu’elle peut mettre fin à son actuelle politique monétaire si le chômage passe en dessous des 6,5% ou que l’inflation atteigne 2,5%. Le gouvernement chinois a annoncé qu’il mettrait tout en œuvre pour soutenir l’économie. Le gouvernement a réitéré un objectif de croissance de 7,5% pour l’année. Une hausse de l’or d’autant plus surprenante que le Dow Jones Industrial Average a presque rattrapé son niveau record de 14,164.53 points du 9 octobre 2007. Également aux USA, le département du Travail a indiqué que les inscriptions au chômage pour la semaine se terminant le 23 février étaient de 344.000 personnes, soit une baisse de 22.000 par rapport à la semaine précédente.

La Réserve fédérale maintiendra la politique de maintenir de bas  taux d’intérêt tant que le taux de chômage se maintient à 6,5% ou plus. Toute information  indiquant que le marché du travail se rapproche rapidement de la zone

  •  
  •  
(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push ({});