Partager est savoir!
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’or pour livraison en juin à la division COMEX du CME perd 7,60 $ à 1,466.10 $ l’once. L’or s’est échangé entre 1476 $ et 1,458.80 $ l’once, tandis que le prix au comptant perdait 6,80 $.

La baisse des taux d’intérêt, de 0.75% à 0.5%  début du mois de mai est un contexte fondamental favorable pour l’or, mais d’après les commentaires de Mario Draghi aucun changement n’est envisagé avant la fin de 2014. Si la BCE poursuit une politique assouplissement quantitatif, ce serait positif pour les prix de l’or, mais actuellement cela est exclu. Lors de la clôture de la séance de mercredi, l’or passa en dessous du niveau psychologique des 1400 $, nous sommes donc dans un marché baissier à court terme.

Le World Gold Council a informé ce jeudi que les or ETF ont liquidé 177 tonnes d’or au premier trimestre de 2013. Le rapport souligne qu’il n’y avait pas assez de demande physique pour compenser les sorties ETF, mais la demande de bijoux a augmenté de 12% par rapport au même trimestre de l’année dernière.

Le cours de l’or en baisse ce jeudi.

Il semble que la Banque centrale européenne laissera ses taux inchangés jusqu’à fin 2014. Un autre élément négatif pour l’or est les demandes d’allocations chômage hebdomadaires. Le département US du travail a rapporté jeudi une baisse de 4.000 demandeurs d’emplois, à 323.000, pour la semaine se terminant le 4 mai. La moyenne mobile sur quatre semaines a baissé de 6.250 demandeurs à 336.750. Les économistes interrogés par Thomson Reuters s’attendaient que les demandes hebdomadaires soient de 335,000, donc un chiffre meilleur que prévu.

Un marché du travail aux USA qui va bien  affaiblit la performance boursière de l’or car la Réserve fédérale a étroitement liée sa politique de taux d’intérêt historiquement bas aux taux de chômage. Si le chômage passe sous la barre des 6,5%, la Fed a déclaré qu’elle envisagerait une hausse des taux d’intérêt. Les investisseurs considèrent l’assouplissement monétaire mené par la banque centrale comme un facteur inflationniste, ce qui rend l’or particulièrement attractif.

La Fed a indiqué ce mercredi lors de sa dernière réunion que la banque centrale américaine est prête à augmenter ou réduire la détente monétaire en fonction des besoins de l’économie. Cette déclaration a marqué un changement de comportement de la FED, il y a encore quelques mois en arrière, plané le risque d’un arrêt des politiques d’assouplissement monétaires.

Cette tension inflationniste mondiale est un facteur haussier pour le secteur des matières premières premières, y compris les métaux précieux. Le métal jaune a récupéré près de la moitié de ces pertes, surtout grâce à la forte demande d’or d’investissement, et cela en dépit des ventes d’instrument basé sur l’or, comme les Gold ETF.

Goldman Sachs a publié une note ce mardi, indiquant que sa banque d’investissement ne donnera pas de recommandation pour trading à court terme sur l’or. Goldman avait annoncé il y a deux semaines une recommandation pour trader sur l’or à court terme et deux jours plus tard, l’or avait chuté de 200 USD. Goldman a déclaré ce mardi qu’il quitte le trading à court terme car il  s’attend à de nouvelles baisses des prix de l’or. La poursuite de la vente des parts de Gold ETF, les prévisions des économistes concernant une ré accélération de la croissance américaine au plus tard cette année laisse présager une rechute de l’or. Nous ne sommes pas vraiment fan des prédictions de Goldman, mais nous ne pouvons pas nier que ce sont des paroles d’évangile pour des millions d’investisseurs.