Partager est savoir!
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les investisseurs pensent que Washington et le législatif arriveront à un accord sur le plafond de la dette d’ici quatre mois. Hier, l’or avait déjà chuté de 0,38%. L’or pour livraison en février perdait 14.90 $ à 1,671.80 $ l’once à la division Comex de la New York Mercantile Exchange. L’or à terme a varié entre 1,685.80 $/once au plus haut et 1,664.20 $/once au plus bas, tandis que l’or au comptant perdait 12,50 $. Hier, l’once était en hausse grâce a un rapport sur le décevant produit intérieur brut. L’or reste néanmoins coincé dans une étroite fourchette de négociation sur le court terme et peut se déplacer dans les deux sens. Un événement inattendu, comme une forte baisse du taux de chômage, un relâchement de la politique monétaire ou une légère hausse significative de la croissance économique mondiale pourrait le faire brusquement chuter ou monter.

En fin de compte, actuellement l’or pourrait se bénéficier de la politique monétaire accommodante aux États-Unis, en Europe et au Japon, tout du moins en ce début de 2013. La décision du Congrès de suspendre temporairement la limite d’endettement laisse penser que d’ici quelques mois, un accord devrait être trouvé. L’or se trouve dans une étroite fourchette de négociation actuellement. Il n’y a guère de raisons ni pour acheter, ni pour vendre. La baisse d’aujourd’hui répond aussi à la bonne santé  du dollar américain face au yen japonais. Mais l’euro s’est également apprécié face au dollar (à 1,3372 $ pour 1 Euro, contre 1,3318 hier). L’évolution de l’euro face au dollar est donc à surveiller.

La Chambre se prononcera demain mercredi midi (heure de Washington) sur le projet de suspension temporairement du plafond de la dette. Les républicains ont pris la décision de repousser ce débat pour une date ultérieure et les démocrates vont probablement suivre la décision du président Obama, qui souhaite  trouver une solution, même temporaire, à court terme. Une certaine tendance donc à la vente, puisque cette semaine va être publié une série de rapport, entre autres, le produit intérieur brut des USA et le rapport de la situation de l’emploi pour janvier, pour ne citer que les plus importants. Ces dernières années, l’or s’est bénéficié des mesures de relance monétaire de la Fed. Le rapport sur la masse salariale non agricole est prévu pour vendredi matin, et les économistes s’attendent à un taux de chômage inchangé par rapport au mois précédent, soit 7,8%. Aussi longtemps que le taux de chômage reste au-dessus des 6,5% la Fed continuera sa politique. Cette politique doit également respecter une limite de hausse de l’inflation au maximum de 2,5%.

En attente du vote de demain sur le plafonnement de la dette aux USA.

Suivant une déclaration d’Obama, l’exécutif ne s’opposerait pas à une solution à court terme à la limite de la dette et se réjouit de continuer à travailler avec la Chambre du congrès et le Sénat pour renforcer la stabilité de l’économie.

La crainte d’un nouvel l’affrontement entre républicains et démocrates est pour le moment exclu. Nous avons déjà vu le même débat durant l’été 2011, qui avait abouti sur un désaccord prolongé pour  relever le plafond de la dette, ce qui a conduit à un déclassement par Standard & Poors. L’or reste toujours coincé dans une étroite fourchette de négociation. Actuellement, l’or en bourse réagit seulement aux annonces des événements politiques aux USA.  L’or ne bouge pas depuis plusieurs semaines, puisque il n’y a pas de changements majeurs…