Partager est savoir!
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

De nouvelles données économiques indiquent une croissance de l’économie des États-Unis et l’or décroche à l’ouverture des marchés. L’or pour livraison en avril perd 5,80 $ à 1,585.90 $ l’once à la division Comex de la New York Mercantile Exchange. Le cours de l’or en bourse a varié entre $ 1,598.80 $ et 1,585.60 $  l’once, tandis que le prix spot baisse de 5,60 $. Les ventes de détail ont augmenté de 1,1% en février, bien mieux que les prévisions de 0,5%.

L’or avait augmenté sur les places boursières asiatiques durant la nuit de mardi à mercredi, lors de l’ouverture de la séance à New York l’or semblait sur la bonne voie pour marquer une nouvelle séance de hausse, mais la publication du rapport sur les ventes au détail a soudain fait chuter les prix.

La force du dollar américain a également contribué  à la baisse du métal jaune.

Le billet vert gagnait du terrain face à l’euro à 1,2951 $ contre 1 dollar par rapport à la clôture du jour précédent de 1,3033 $ / 1 euro. Mario Draghi, président Banque Centrale Européenne, a réaffirmé  son  engagement pour une politique monétaire accommodante. Draghi a également déclaré que l’inflation dans la zone euro resterait stable à moyen terme. L’euro s’est donc apprécié par rapport au dollar américain, ce qui finalement aidé le métal jaune.

Banque du Japon, à Tokyo.

La Banque du Japon n’a pas modifié sa politique monétaire et a réitéré son engagement pour l’achat de 101 trillions de ¥ d’actifs. C’est une politique monétaire très accommodante avec un consensus général au sein du gouvernement japonais. Ce vendredi aux U.S.A sera publié le rapport sur l’emploi du Bureau of Labor Statistics. Un chômage moins fort que prévu peut faire baisser l’or et un chômage plus fort que prévu peuvent faire monter l’or.

La Banque du Japon va bientôt nommer un nouveau gouverneur de la banque centrale, certainement Haruhiko Kuroda, un partisan des politiques monétaires. Si le Japon se lance dans une nouvelle dévaluation du Yen, l’or pourrait s’en bénéficier. La Réserve fédérale poursuivra sa politique sur les taux d’intérêt, tant que le taux de chômage ne baisse pas jusqu’à 6,5%. En d’autres termes, la Fed pourrait commencer à relever les taux d’intérêt si le taux de chômage passe en dessous de 6,5%.

La moyenne mobile des nouvelles inscriptions au chômage sur quatre semaines a chuté à son plus bas niveau à 346.750 nouvelles demandes. L’amélioration constante du marché de l’emploi aux USA laisse à penser que la Fed pourrait réduire ses programmes d’achat d’actifs. Le Bureau of Labor Statistics a déclaré ce vendredi que la masse salariale pour les emplois non agricoles a grimpé de 236 000 personnes en février, un chiffre excellent. En outre, le taux de chômage passe à 7,7%, en baisse par rapport à janvier 7,9%.

Après la massive vente d’or en début de matinée, le métal jaune a affiché une certaine résistance car il est remonté à son niveau initial pour finalement passer au-dessus, puis le cours s’est corrigé à la baisse en fin de journée. Cela est la conséquence du recul des principales places boursières américaines. Tout au long de la journée, nous avons vu comment les investisseurs vendaient des actions pour acheter de l’or.