•  
  •  
  •  

Sur Londres, l’or a récupère ses pertes de jeudi après que la banque centrale américaine est décidé de maintenir les taux inchangés et a ajouté que d’autres changements de taux étaient peu probables en 2020.

L’or au comptant reste en grande partie inchangé à 1 474,71 $ l’once, à . Lors de la session précédente, le lingot avait atteint 1 478,80 $, son plus haut niveau depuis le 5 décembre, a rapporté Reuters. Les contrats à terme sur l’or américain ont augmenté de 0,3% à 1 479,10 $.

nouvelle hausse surprise de l’indice IFO

L’optimisme est toujours de rigueur chez les industriels allemands. L’indice IFO du mois de novembre s’est en effet apprécié une nouvelle fois pour atteindre 106,8, contre 105,3 le mois précédent. Le consensus des économistes donnait un recul sur le mois à 105 points. Tant en ce qui concerne la situation actuelle que le sentiment pour les six mois à venir, les industriels allemands ressentent une amélioration par rapport au mois dernier.

Notre recommandation pour investir dans l'or et l'argent

Prévisualiser(ouvre un nouvel onglet)

En revanche, une fois encore, cette statistique évolue en sens contraire par rapport à l’indicateur Zew qui mesure le moral des investisseurs et qui s’est dégradé le mois dernier.

Le climat économique en Allemagne continue de progresser selon l’institut économique Ifo, dont l’indice vient de ressortir en hausse de 1,5 point, à 106,8. En hausse pour le deuxième mois d’affilée, l’indice retrouve son niveau du mois de juin. Pour mémoire, il avait interrompu le mois dernier une série de trois baisses consécutives.

Les analystes anticipaient au contraire un léger repli.

Les 7 000 entrepreneurs interrogés par l’IFO dans le cadre de son enquête ont fait part d’une amélioration de leur appréciation de la situation actuelle, pour le quatrième mois d’affilée, avec un indice à 113,9 contre 111,9 en octobre. Le sous-indice mesurant les anticipations à six mois de ces mêmes entrepreneurs ressort également en hausse, pour le deuxième mois consécutif, à 100,1 contre 99,2.

Pour Hans-Werner Sinn, patron de l’institut économique allemand, ces chiffres montrent que la reprise économique se poursuit en Allemagne.

  •  
  •