Partager est savoir!
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

En prévision que la BCE et la Réserve fédérale se décide à stimuler l’économie par une injection massive de papier-monnaie récemment créée, l’or a commencé à se redresser. Nous savons que le premier ministre Antonis Samaras a rencontré Jean-Claude Junker, le président de l’Eurogroupe, afin d’essayer de faire gagner plus de temps à la Grèce, et que d’autres réunions sont prévues pour tenter de résoudre ce problème.

Le problème grec et ses conséquences pour l’or.

Cependant, beaucoup de ces réunions ne sont pas rendues publiques, ce qui rend difficile pour nous de connaître le fond de ces réunions: est-ce encore l’une  de négociations que nous voyons depuis ces deux dernières années? Ou est-ce quelque chose de plus grave, comme la Grèce « invitée » à quitter la zone euro, car la peur d’une contagion vers d’autres pays est le problème numéro 1.

De l’autre côté de l’atlantique, nous avons la réunion de Jackson Hole, ou Ben Bernanke, durant laquelle nous pourrions entendre que de nouvelles mesures devant être prises par la Réserve fédérale. Un indice positif sans nul doute pour l’or, mais, cependant, il reste encore à connaître les conclusions de la prochaine réunion de la Réserve fédérale, qui est prévue pour le 12 et 13 Septembre.

D’un point de vue économique, nous sommes en désaccord avec l’assouplissement quantitatif, la liquidité n’est pas un remède il ne s’agit que d’un pansement, sans toucher au problème de fond: la désindustrialisation en occident.

Quant à la récente hausse du prix de l’or et de l’argent, nous pourrions attribuer cette évolution positive à la chute du dollar américain, l’US Dollar Index (EOD a chuté de 84,00 à 81,49) Il y a aussi les troubles au Moyen-Orient, qui est la cause du retour des spéculateurs sur l’or.

Fondamentalement, nous pouvons croire que les prix de l’or durant 2012 ont vécu une longue période de consolidation, et on peut dire qu’un rallye haussier peut voir le jour.

Mais pourquoi les prix de l’or montent actuellement?

La raison semble être d’obtenir dès maintenant des positions alors que les prix de l’or n’ont pas encore monté dans toute leur (possible) amplitude. Si ces investisseurs sont corrects dans leurs hypothèses, en effet, ils vont  faire plus de profits que ceux qui attendent et déterminer avec certitude de quelle manière les événements se déroulent. Ceux qui attendent auront à payer des prix plus élevés, pour la même quantité d’or.

Avertissement pour les investisseurs.

Nous devons tous être responsables de nos investissements. Dans un article tel que  celui-ci, nous ne pouvons décrire une  stratégie globale, et il convient que vous sachiez  ce qui convient à votre propre stratégies, vos aspirations, de votre trésorerie, de votre aversion au risque, etc.  Etc. Vous devez dans la mesure du possible recueillir toutes les données nécessaires pour votre propre stratégie d’investissement.

En conclusion, nous ne pouvons que réitérer notre stratégie de défense contre une forte inflation en possédant de  l’or physique en les combinant avec une sélection de titres miniers d’or et d’argent. C’est notre position de base. Parfois les rendements ce des titres miniers  peuvent être supérieur  gain réalisé par l’actif (l’or dans ce cas) lui-même. C’est un effet de levier qui attire les investisseurs dans le secteur minier. Mais investir dans des actions n’est pas pour les âmes sensibles et le secteur minier en général n’est pas une exception à la règle.