Les pièces d’or de l’union latine.

L’Union Latine OR n’est pas véritablement une pièce en soit. Elle regroupe un grand nombre de pièces européennes frappées au XIX et XX siècles.La dénomination de 20 francs or avec les caractéristiques mentionnées ci-dessus a été établie la première fois par Napoléon Ier pour la France en 1803. Ces spécifications sont restées en usage jusqu’à la Première Guerre mondiale dans l’Union latine. Le cours des pièces d’or de l’Union latine.

Sont comprises sous cette l’appellation UNION LATINE les pièces frappées en Autriche et Autriche-Hongrie (8 florins/20 fr, et 8 forints/20 fr), Grèce, Russie, (5 Roubles Alexandre III et 7,5 Roubles Nicolas II), Italie (y compris les pièces à l’effigie de Napoléon roi d’Italie), Roumanie, Sardaigne, Belgique, Bulgarie, Serbie, Monaco. Les pièces en or de type Union Latine font l’objet d’une cotation à Paris.

  • Charles-Félix 20 lires (Union latine Sardaigne / Savoie) frappée de 1821 à 1831 ;
  • Charles-Albert 20 lires (Union latine Sardaigne / Savoie) frappée de 1831 à 1849 ;
  • Léopold Ier 20 francs (Union latine Belgique) frappée de 1834 à 1841 pour la tête laurée (puis de 1865 à 1866 pour Léopold Ier tête nue) ;
  • Victor-Emmanuel II 20 lires (Union latine Italie) frappée de 1850 à 1878 ;
  • François-Joseph 8 florins (Union latine Autriche-Hongrie) frappée de 1870 à 1892 ;
  • Léopold II 20 francs (Union latine Belgique) frappée de 1867 à 1882 ;
  • Georges Ier 20 drachmes (Union latine Grèce) frappée de 1876 à 1913 ;
  • Charles III (Union latine Monaco) frappée de 1878 à 1879 ;
  • Umberto Ier 20 lires (Union Latine Italie) frappée de 1879 à 1897 ;
  • Milan Obrenovitch IV 20 dinars or (Union latine Serbie) frappée en 1879 et 1882 ;
  • Carol Ier 20 lei (Union latine Roumanie) frappée de 1883 à 1890 ;
  • Alexandre III 5 roubles (Union latine Russie) frappée de 1886 à 1894 ;
  • Ferdinand Ier 20 leva or (Union latine Bulgarie) frappée en 1894 ;
  • Nicolas II 7,5 roubles (Union latine Russie) frappée en 1897 ;
  • Albert Ier 20 francs (Union latine Belgique) frappée en 1914.

La Suisse a frappé des pièces de 20 francs, l’Italie des pièces de 20 lires, la Belgique des pièces de 20 francs belges, et la Grèce des pièces de 20 drachmes. Toutes ces pièces ont circulé librement et ont été acceptées dans l’ensemble de l’Europe. Cependant, les empires britannique et allemand ont refusé de suivre cette direction.

l’une des plus connues est le Francs Suisse or constituée en Confédération helvétique en 1848, la Suisse adopta le franc suisse, aligné sur le franc français en 1850, et adhéra à l’Union latine en décembre 1865. Ce type est frappé suite à la loi du 6 janvier 1896. Entre 1896 et 1926, le Vreneli est fabriqué dans le cadre de l’Union latine, puis, hors Union, jusqu’en 1935. Enfin des pièces furent encore frappées en 1947 et 1949 à titre boursier.

L’Espagne et la Grèce a rejoignirent l’union en 1868 et ces deux  nations frappèrent des pièces d’or de 10 unités et  20 unités. La Grèce a fait une série de pièces d’or libellées en drachmes à partir de 1876. La Roumanie frappa des pièces de 20 unités de 1883 à 1890, une pièce relativement peu connue, tandis que la Serbie fit des monnaies de 20 unités en 1879 et 1882.

La suisse était resté en retrait de l’Union monétaire latine, mais les Suisses avaient leurs propres monnaies d’or, de plus très connues et appréciées. Le 20 francs or de 1883 à 1896 de type Helvetia fut remplacé par le « Vreneli » de 1897 à la 1949. Les pièces en or suisse sont extrêmement populaires et les dates à tirage élevé (1922, 1927, 1930, 1935 LB, 1947 et 1949) sont souvent vendues comme des investissements pour l’or physique, avec une prime très basse. Cependant des collectionneurs ont commencé à collectionner les pièces d’or suisses, français et espagnoles, certaines pièces ayant des tirages très faibles, de 100.000 exemplaires par exemple.

Bien que les prix aient augmenté pour ces pièces, les primes par rapport aux prix spot de l’or reste très faibles. Dissoute en 1927, l’union monétaire fut un exemple de création monétaire de « bon argent », ciment de toute construction politique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.