Les pièces de 100 lires en or.

Les 100 Lire en or de 32,25 Gr (dont 29,02 Gr d’or pur) ont été émises sous le reigne de deux souverains de l’histoire de l’Italie: Carlo Alberto et Vittorio Emanuele III. Quasiment toutes sont assez rares.

100 lires en or de Carlo Alberto.

Les 100 lires en or de Carlo Alberto sont rares, frappées entre 1832 et 1845 sous le Royaume de Sardaigne (avant l’unification de l’Italie).

C’était la première pièce de 100 lires émise par le royaume de Savoie, cette monnaie doit son nom au roi de Sardaigne de l’époque, Carlo Alberto, célèbre pour sa tentavie de libérer la Lombardie-Vénétie de la domination autrichienne (pendant la première guerre d’indépendance).

100 lires en or de Vittorio Emanuele II.

Ces pièces ont été frappées à Turin en 1864 et à Rome de 1872 à 1878. La finesse est de 900/1000, le diamètre de 34 mm, le poids est de 32,25 Gr.

Vittorio Emanuele III était roi d’Italie (1901-1946), empereur d’Éthiopie (1936-1943) et roi d’Albanie (1939-1943).
Adepte de la numismatique, auteur d’un ouvrage (divisé en 20 volumes): « Le Corpus Nummorum Italicorum », où est sont classées et décrites les monnaies italiennes.

Les 100 Lire en or Vittorio Emanuele III Aquila Sabauda.

Ces pièces de 100 lires n’ont été frappées qu’en1903 et 1905. La face de la pièce représente le roi Vittorio Emanuele III avec le nom du graveur (Speranza) en dessous et l’inscription VITTORIO EMANUELE III. Au revers de la pièce est représenté l’aigle couronné aux ailes déployées.

Le 100 Lire en or Vittorio Emanuele III laboureur (Aratrice).

La version 100 lires or laboureur a été frappée en 1910 et 1912 et dans les années 1926 et 1927 (sans mise en circulation, vendues comme pièces de collection).

La face de la pièce représente le demi-buste du roi (en uniforme) avec le profil tourné vers la gauche et entouré de l’inscription VITTORIO EMANUELE III.

Le revers de la pièce représente une figure allégorique de l’Italie: une femme avec sa main droite posée sur le manche d’une charrue et sa main gauche tenant une gerbe de blé.
Dans la partie supérieure, nous trouvons la légende REGNO D’ITALIE, sur les côtés la valeur nominale 100 LIRA.
Ci-dessous, l’année de la frappe et le nom des graveurs d’état de la Monnaie de Rome pour cette époque:
«BONINSEGNA» (Egidio Boninsegna) et «GIORGI» (Luigi Giorgi).

100 Lire Vittorio Emanuele III « Fascio ».

Les 100 Lire en or Fascio n’ont été frappées qu’en 1923. L’avers de la pièce représente la tête nue du roi avec l’inscription VITTORIO EMANUELE III RE D’ITALIA. Au revers, on trouve le Fascio Littorio entre la valeur nominale de LIRE 100 et la date OCTOBRE 1922. 1923.

Les 100 Lire en or Vittorio Emanuele III Vetta d’Italia.

Frappées à Rome qu’en 1925, l’avers de la pièce représente la tête nue du roi sur une couronne de fer d’où sortent deux branches de chêne Les années 1920, 1925 sont gravées en bas et tout autour on retrouve la légende VITT. EM. III ROI D’ITALIE.

Le revers de la pièce est représenté par un fantassin victorieux avec un drapeau dans la main gauche et Vittoriola dans la main droite. La valeur nominale L.100 est gravée sur les côtés de l’image.
En dessous, un rocher gravé d’un fasces et de VETTA D’ITALIA entre les dates 1915 et 1918.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.