Les différents types de toitures.

Une toiture comporte traditionnellement un élément porteur (dalle, charpente,…), une  » forme de pente « , une isolation thermique, un revêtement d’étanchéité et une protection de l’étanchéité.
Le complexe assurant l’étanchéité des toitures varie selon les différents types de toitures qu’il est possible de rencontrer. Celles-ci peuvent être classées selon leur pente et selon leur accessibilité(cf. Document Technique Unifié n° 43.

Toiture selon la pente minimale.

Selon le critère de la pente, on distingue

  • – les toitures-terrasses, dont la pente est nulle,
  • – les toitures-terrasses plates dont la pente est comprise entre 1 et 5%
  • -les toitures-terrasses rampantes, dont la pente est comprise entre 5 et15%
  • -les toitures-terrasses inclinées, dont la pente est supérieure à 15%

Classification des toitures selon l’accessibilité.

Selon le critère d’accessibilité, on distingue par ailleurs les toitures accessibles aux piétons, ou aux véhicules des toitures inaccessibles (accessibles uniquement pour l’entretien).
Contrairement aux toitures terrasses, pour lesquelles l’étanchéité est réalisée en asphalte ou en couches de feuilles bitumées par exemple, les toitures à pente reposent sur une charpente, qui supporte une couverture.
La charpente traditionnelle est en bois, généralement en sapin ou en chêne. Elle constitue un élément de construction qui s’intègre pleinement à l’architecture et qui participe à la structure porteuse des murs et des pignons. Elle permet de mettre en relief l’esthétique des poutres apparentes et supporte la toiture.

On distingue également la charpente « fermette à l’américaine », et la charpente industrielle.

  • La charpente  » fermette à l’américaine « , généralement en sapin, est habituellement assemblée en usine. Si elle est moins coûteuse que la charpente traditionnelle, elle engendre toutefois des surcoûts en cas de travaux de transformation, s’il est faut ajouter des ouvertures comme des lucarnes ou des fenêtres de toit.
  • La charpente industrielle est constituée de pièces de bois en  » lamellé-collé « , collées entre elles, ou de poutres en  » I « , réservées principalement aux constructions industrielles.

Bien que des traitements insecticides et fongicides soient obligatoires, une vérification régulière des charpentes est nécessaire pour éviter toute pénétration d’eau ou d’humidité.
Les combles désignent habituellement le volume qui est compris entre le dernier niveau d’une construction, et la pente de la toiture.
La couverture quant à elle comprend les petits matériaux qui la recouvrent, notamment les tuiles et ardoises de formes diverses. Il est clair des tuiles de bonne qualité permettent d’avoir une couverture efficace et pérenne. Il est souvent utile de conserver quelques tuiles utiles en cas d’entretien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.