Les contrats à terme sur l’or ont légèrement augmenté la semaine dernière, après avoir atteint un sommet de plus de sept ans plus tôt cette semaine. Cette hausse était lié à une escalade des tensions entre les États-Unis et l’Iran au début de la semaine. Puis une baisse des prix du aux prises de bénéfices.

La semaine dernière, l’or Comex pour février s’est établi à 1560,10 $, en hausse de 7,70 $ ou + 0,50%. Nous connaissons tous  l’origine de la hausse des prix, mais le comportement des prix de l’or a également été alimenté par l’évolution des marchés financiers. Les rendements des bons du Trésor ont chuté au début de la semaine, faisant du dollar américain un actif moins attrayant, tout en augmentant la demande d’or libellé en dollars. La demande d’actifs risqués a également chuté au premier titre, encourageant les investisseurs à rechercher la protection d’actifs à faible rendement.

Les prix de l’or ont chuté, les investisseurs étant revenus aux actifs à haut rendement.

Un mois auparavant, les acheteurs accumulaient de l’or dans l’espoir qu’un accord commercial américano-chinois affaiblirait l’attrait du dollar américain comme couverture. Et ils eurent raison, l’or s’est raffermi lorsque le dollar s’est affaibli face à un panier de devises, les investisseurs ayant abandonné des positions longues pour se protéger contre une escalade de la guerre commerciale. Je pense qu’il vaut mieux conclure que les investisseurs transfèrent périodiquement leur argent des actifs à haut rendement vers des actifs à plus faible rendement. L’or est un investissement et doit être traité comme tel. Par conséquent, il va suivre les mêmes lois qui contrôlent les autres investissements. Achetez en lorsque l’or est bon marché, vendez-le quand c’est cher.

L’importance de la prime dans l’achat de pièces d’or

La valeur d’une pièce d’or dépend de nombres de facteur mais il demeure deux valeurs sur lesquels s’attarder. Le prix d’une pièce d’or est déjà déterminé par son poids en or. Sa valeur fluctue donc selon le cours de l’or. L’investisseur peut chercher à jouer sur la simple hausse de la cotation initiale en bourse de ses pièces d’or. Mais il faut ajouter à ce coût de l’or, une prime associée à chaque pièce d’or en France et certaine pièces ont de basses primes C’est une cotation spécifique basée sur l’offre et la demande qui rend plus cher l’achat d’une pièce par rapport à une autre pour un même poids en or.

Notre recommandation pour investir dans l'or et l'argent

Cours de l’or physique aujourd’hui en dollar, Euros et francs suisse.

Combien vaut aujourd’hui? dollar US Dollar CAD Euros Francs Suisse
1 gramme – or .999 (24 carats) $49,80 65,24 CAD 44,88 € fr. 48,31
1,5 grammes – or .999 (24 carats) $74,70 97,86 CAD 67,32 € fr. 72,46
 2 grammes – or .999 (24 carats) $99,60 130,48 CAD 89,76 € fr. 96,61
2.5 gramme – or .999 (24 carats) $149,40 195,71 CAD 134,64 € fr. 144,92
Combien vaut aujourd’hui
dollar US Dollar CAD Euros Francs Suisse
1 gramme – or .750 (18 carats) $37,35 48,93 CAD 33,66 € fr. 36,23
1,5 grammes – or .750 (18 carats) $56,03 73,39 CAD 50,49 € fr. 54,34
 2 grammes – or .750 (18 carats) $74,70 97,86 CAD 67,32 € fr. 72,46
2.5 grammes – or .750 (18 carats) $112,05 146,79 CAD 100,98 € fr. 108,69
Combien vaut dollar US Dollar CAD Euros Francs Suisse
Lingot 1000 Gr $49.522,59 64.874,60 $ 44.630,00 € fr. 48.036,92
Lingot 500g $25.765,51 33.752,82 $ 23.220,00 € fr. 24.992,54
Lingot 250g $12.927,14 16.934,55 $ 11.650,00 € fr. 12.539,32
Lingot 100g $5.181,95 6.788,36 $ 4.670,00 € fr. 5.026,49
Lingot 50g $2.607,62 3.415,98 $ 2.350,00 € fr. 2.529,39
Lingot once CPoR $1.614,83 2.115,43 $ 1.455,29 € fr. 1.566,39
Lingot 20g $1.043,05 1.366,39 $ 5.640,00 € fr. 1.011,76
Lingot 10g $537,06 703,55 $ 484,00 € fr. 520,95
Lingot 5g $271,86 356,13 $ 245,00 € fr. 263,70
Pièce 20 Francs Napoleon $296,16 387,97 $ 266,90 € fr. 287,27
Pièce 20 Francs Croix Suisse $297,27 389,42 $ 267,90 € fr. 288,35
Pièce 20 Francs Union Latine $288,50 377,94 $ 260,00 € fr. 279,85
Pièce Souverain Anglais $375,05 491,32 $ 338,00 € fr. 363,80
Pièce 20 Dollars $1.708,82 2.238,56 $ 1.540,00 € fr. 1.657,56
Pièce 10 Dollars $871,06 1.141,08 $ 785,00 € fr. 844,92
Pièce 50 Pesos $1.991,92 2.609,41 $ 1.795,13 € fr. 1.932,16
Pièce 10 Florins $305,15 399,74 $ 275,00 € fr. 295,99
Pièce Krugerrand $1.664,44 2.180,41 $ 1.500,00 € fr. 1.614,51
Pièce 10 Francs Napoleon $159,23 208,59 $ 143,50 € fr. 154,45
Pièce 20 Francs Tunisie $295,16 386,66 $ 266,00 € fr. 286,31
Pièce Souverain Elizabeth $378,12 495,34 $ 340,77 € fr. 366,78
Pièce Demi Souverain $188,41 246,82 $ 169,80 € fr. 182,76
Pièce 5 Dollars $449,40 588,71 $ 405,00 € fr. 435,92

Les marchés européens poursuivent leur mouvement de consolidation .

pénalisés par la nouvelle correction de Wall Street la veille et le repli des valeurs énergétiques, alors que les cours du pétrole viennent d’entamer leur cinquième séance de baisse consécutive. Pour l’heure, et sans évoquer ouvertement un risque de stagnation générale de la croissance et de hausse du chômage, le débat se porte sur le terrain du Pacte de Stabilité (et de la fameuse rigidité de ses critères) qu’il s’agirait d’assouplir pour mieux coller aux réalités économiques

Les détenteurs d’obligations ne s’en émeuvent guère… comme le démontre les récents sommets atteints par les emprunts libellés en Euros. Vers 9h40, le CAC 40 décroche ainsi de 1,3% à 4536,3 points, tandis que les Bourses de Londres et Francfort abandonnent respectivement 0,9% et 1,6%.

La Banque centrale européenne, qui se réunit ce matin, devrait décider d’un nouveau statu quo. Hier, le Dow Jones a fini la séance sur des pertes de 1,2% et le Nasdaq lâchait 1,7%, dans un marché préoccupé par un possible durcissement de la politique monétaire de la réserve fédérale. Un nouvel indicateur économique est venu réveiller les inquiétudes sur l’inflation, alors que plusieurs responsables de la Fed ont suggéré que les taux continueraient de monter

L’indice ISM des services est tombé de 65 à 53,3 au mois de septembre, alors que les analystes attendaient en moyenne une contraction à 61 points. La composante des prix payés a quant à elle bondi de 67,1 à 84,1.

Le prix du pétrole en chute.

En Europe, la totalité des secteurs s’affichent dans le rouge vif ce matin, même si les replis les plus significatifs reviennent aux valeurs de l’énergie dans le sillage du nouvel accès de faiblesse des cours pétroliers. A New York, le baril de brut léger se traite autour de 64,98 dollars, en net repli par rapport à ses cours de la veille, en raison de perspectives d’une montée des importations américaines avant l’arrivée de l’hiver.

Outre les valeurs pétrolières, les valeurs de l’automobile, de la chimie, des produits de base et de la technologie subissent de fortes prises de bénéfices. Sur le marché des changes, l’euro remonte sensiblement face au billet vert pour coter 1,2069 dollar en début de séance.