•  
  •  
  •  
  •  

Dynamisées par la bonne tenue de Wall Street, les Bourses européennes sont parvenues à relever modestement la tête en fin de séance, dans un marché toujours focalisé sur la montée des tensions internationales et les risques que la perspective d’une intervention militaire en Irak fait peser sur une économie mondiale déjà fragile.

A la cloche finale, les scores s’étagent entre +0,35% à Zurich, où le SMI s’établit à 4228,7 points, et +1,63% à Milan, avec un MIB30 à 23526 points.
L’AEX (Amsterdam) progresse de 0,46% à 282,9 points, l’Ibex35 (Madrid) de 0,9% à 6043,2 points et le FTSE100 (Londres) de 1,08% à 3727,1 points.
A Francfort, le Dax30 affiche, à une heure et demi environ de la clôture des marchés allemands, une progression de 1,4% à 2626,5 points.

Séance calme d’un point de vue statistique, avec pour seule publication, celle d’un indice des prix à la consommation en hausse limitée et conforme aux attentes de 0,3% en janvier par rapport à décembre. Hors alimentation et énergie, la progression est ramenée à +0,1%.

Sur le front des valeurs, pas beaucoup de nouvelles non plus.

On mentionnera les résultats trimestriels et annuels du bancassureur néerlandais ING, en baisse de 0,14% à Amsterdam, suite à la publication d’un bénéfice net de 922 millions d’euros (-2,7%), au titre du quatrième trimestre 2012, et de 4,5 milliards d’euros (-1,7%) sur l’ensemble de l’exercice. En raison des incertitudes économiques et politiques actuelles’, la direction d’ING n’a pas donné d’indications sur ses perspectives 2003.

Notre recommandation pour investir dans l'or et l'argent - Goldbroker.com

Sur le compartiment financier, la baisse domine, principalement à Zurich, où Bâloise dévisse de 4,94%, Zurich Financial de 2,08%, Swiss Re se replie de 0,7% et UBS de 0,58%. Ce dernier creuse encore un peu les pertes essuyées depuis la publication, mardi, de résultats décevants.

On se penchera également sur le sidérurgiste allemand Thyssenkrupp, en baisse de 2,3%. L’agence de notation financière Standard & Poor’s a abaissé la note de la dette à long terme du groupe au rang de ‘junk bond’, de ‘BBB’ à ‘BB+’. La décision de coûtera 20 millions d’euros par an au groupe, a-t-il estimé dans un communiqué.

Sur le même segment, Arcelor perd 4,02% et Corus 4,41%.

Alors qu’un incendie d’origine indéterminée est survenu à la suite d’une explosion dans une importante raffinerie située à Staten Island, un quartier de New York, le baril de Brent progresse de 60 cents à 32,16 dollars.
BP grimpe de 3,25%, ENI de 2,8%, TotalFinaElf de 2,72% et Royal Dutch Petroleum de 1,43%.

  •  
  •