•  
  •  
  •  
  •  

Il faudra près d’une année aux banques pour appliquer les engagements pris en vue d’améliorer leurs relations avec leurs clients. Des mesures qui «ont pour objectif, d’une part, de renforcer tout ce qui peut aider le client à faire jouer la concurrence, d’autre part, de permettre à tous de disposer d’un compte bancaire et de le faire fonctionner dans les meilleures conditions», a rappelé hier la FBF. D’ores et déjà, quelques mesures, parmi les moins innovantes, sont entrées en vigueur. La Fédération française des banques (FBF) a renforcé l’information sur le droit au compte sur ses sites Internet. Et la gratuité des retraits aux distributeurs automatiques de billets (DAB) de sa propre banque est désormais acquise.

Le prochain engagement sera mis en œuvre d’ici au 1er janvier 2015.

Il s’agit de la clôture gratuite des comptes à vue et sur livrets (Codevi, livret A et bleu, LEP). C’est l’une des rares mesures adoptées en matière de tarifs. Les quinze points négociés à l’automne avec Nicolas Sarkozy, alors ministre de l’économie et des Finances, ont, en effet, concerné l’information des clients plutôt que les prix. De ce fait, certaines de ces mesures, qui demandent de lourds travaux d’information des réseaux ou de préparation des systèmes, ne s’appliqueront donc que dans quelques mois.

La disponibilité des tarifs (dépliants et site Internet), le guide de la mobilité pour faciliter le changement de banque, l’amélioration du fonctionnement du droit au compte pour les personnes défavorisées, l’accès gratuit aux espèces dans l’agence et l’assistance aux personnes en difficulté pour utiliser les distributeurs de billets entreront ainsi en vigueur d’ici au 1er mars. De leur côté, les mesures liées aux incidents de paiement feront leur apparition à l’approche de l’été. Le forfait pour les frais liés aux chèques sans provision sera alors affiché par chaque réseau bancaire et les clients seront informés sur les conséquences des incidents de paiement.  La mise au point de la gamme alternative de moyens de paiement pour les clients sans chéquier est également fixée à l’été 2013. Le tarif évoqué par Nicolas Sarkozy pour cette prestation, un forfait mensuel de «3 euros», semble «un ordre de grandeur raisonnable», a indiqué hier Ariane Obolensky. La directrice générale de la FBF a toutefois rappelé qu’il reviendrait à chaque réseau de fixer son prix.  L’une des mesures les plus symboliques du programme adopté en novembre : l’apparition d’un pictogramme, différent selon chaque banque, pour identifier les frais bancaires sur les relevés de compte, fera son apparition fin 2005. Enfin, , chaque client recevra un courrier d’information sur les conventions de compte. Les particuliers qui souhaitent changer de banque et recherchent des informations à ce sujet pourront aussi obtenir une liste des opérations à effectuer. Mais ce service sera payant. Les banquiers estiment avoir fait suffisamment de cadeaux à ce jour !

  •  
  •