Partager est savoir!
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

. Depuis que la Banque centrale européenne, au travers de son  président, Mario Draghi fit la promesse d’acheter les emprunts de dette souveraines, les actions de sociétés minières ont évolué très positivement, avec un accélérateur: Le prix de l’or en hausse depuis qu’un nouveau cycle d’assouplissement monétaire a été annoncé.

Depuis le 23 Juillet, le prix du métal s’est élevé de 12,7%, mais les actions de  Market Vectors Gold Miners (GDX) L’ETF a bondi de 32,3%. Hecla Mining  incroyable + 51%, tandis que Goldcorp et Agnico-Eagle ont augmenté de 40%, en seulement huit semaines.

Comme c’est souvent le cas, les plus petites sociétés minières sont plus spéculative, et monte ou descende plus rapidement. C’est le cas de Junior Gold Miners (GDXJ) ETF par exemple, en hausse de 37,6%. L’or est un refuge durant les périodes de tensions sur les marchés, comme la crise financière de l’automne 2008 avec la faillite de Lehman Brothers. Lorsque la reprise arrive, cependant, le prix des actions minières ont tendance à s’envoler, car réponses  monétaires (assouplissement monétaire et inflation), fait monter à la fois le prix de l’or et le marché boursier. Presque à tous les coups!

Bernanke a clairement indiqué que sa grande préoccupation est l’emploi et qu’il ne s’inquiète pas de l’inflation, la FED s’est mise  à acheter 40 milliards de dollars par mois, en titres adossés à des hypothèques, jusqu’à ce que le taux de chômage baisse de manière significative. Si l’emploi ne remonte pas en fin d’année, c’est un contexte idéal pour l’or et les actions de sociétés minières!

Grève des mineurs d’AngloGold en Afrique du Sud.

Les troubles sociaux se propagent dans la production d’or en Afrique du Sud. Des mineurs ont commencé une grève illégale dans une mine d’or sud-africaine, propriété d’AngloGold, numéro 3 de la production mondiale de lingots. Ce sont 5.000 grévistes qui réclament un salaire de 12.500 rands (soit 1.400 Euros) par mois, c’est à peu près le double de la moyenne des salaires actuels.

Ces nouvelles grèves rajoutent une pression énorme sur AngloGold, qui voit sa production diminuer à cause des grèves à répétition et commence à peser sur la solvabilité de l’entreprise. Ces revendications salariales couvrent désormais l’ensemble du panorama de la production minière, laissant entrevoir une montée des coûts d’exploitation et du prix de l’or. Les troubles ont déjà causé 45