•  
  •  
  •  
  •  
Créé par la loi sur la réforme des retraites, le PERP est un nouveau produit d’épargne : il a pour objectif d’offrir aux Français la possibilité de se constituer un complément de revenu pour leur retraite. Que faut-il retenir de cette nouvelle formule ?

Le principe

Le PERP est un produit d’épargne à très long terme : pendant la durée de votre vie active, vous versez régulièrement des cotisations à l’organisme gestionnaire (entreprises d’assurances, mutuelles, institutions de prévoyance…). A l’âge de votre départ à la retraite, le capital investi donne lieu au paiement d’une rente à vie.

Dans certains cas exceptionnels, liés à des accidents de la vie, l’épargne peut vous être reversée de manière anticipée : invalidité, chômage (si vous êtes salarié) ou liquidation judiciaire (si vous êtes non salarié). En cas de décès prématuré, la rente acquise peut être transmise à un bénéficiaire désigné sous forme d’une rente viagère ou d’une rente éducation.

Notre sélection de liens sponsorisés :

Notre recommandation pour investir dans l'or et l'argent

·  AVI-retraite : plan épargne retraite

·  La Mondiale : le PERP pour votre future retraite

·  PERP Crédit Lyonnais – Velours

·  Optimisez vos placements avec Symphonis

·  Epargne Orange ING Direct

·  Legal & General, gestion de patrimoine

Le PERP est accessible à toutes les catégories professionnelles : en ce sens, il comble une lacune. Il permet aux salariés de bénéficier d’un régime de complémentaire similaire à ceux dont jouissaient déjà les fonctionnaires et les indépendants.
Atouts et limites du PERP

Un régime fiscal attractif. Toutes les cotisations versées sur un PERP sont déductibles du revenu imposable, à deux conditions. D’une part, leur montant annuel ne doit pas dépasser 10% des revenus d’activité professionnelle de l’année précédente. D’autre part, il doit être compris entre 1/10 et 8 fois le plafond de la Sécurité Sociale (soit entre 2920 € et 23 350 € pour 2004).

Un manque de flexibilité. Il est impossible de convertir la rente viagère en capital en cas de besoin.

Une protection limitée. Les PERP ne sont pas garantis par l’état. En cas de faillite de l’organisme gestionnaire, le versement des rentes peut être compromis.

Astuce de vaor
Les avantages fiscaux du PERP bénéficient surtout aux Français les plus fortement imposés. Les revenus moyens ont tout intérêt à comparer le PERP aux autres types de placements disponibles (immobilier, assurance-vie…)
  •  
  •