Le Matériel Utilisé pour l’orpaillage en rivière.

Reading Time: 3 minutes

L’orpaillage d’or alluvionnaire en rivière française à la batée. Avant toute chose, l’orpaillage est soumis à autorisation. Le matériel motorisé est strictement interdit sauf autorisation préfectorale du département ou ont lieu les investigations.

Seule la batée, le pan, la petite rampe de lavage manuelle est autorisée à titre d’orpaillage de loisir. Bien sûr, les produits tel le mercure et le cyanure sont interdit d’utilisation dans la nature en France, ce qui n’est pas toujours le cas dans les autres pays. Respectons donc ces règles.

La batée pour la recherche d’or alluvionnaire.

Remplissez votre seau:

Prenez tout ce qui vient (racines, gros galets…), suffisamment pour remplir les 3/4 de la batée (sachant que les plus gros matériaux seront éjectés par le tamis lors du débourbage).

  • Le débourbage : Il est maintenant temps de mettre les pieds dans l’eau.
  • Trouvez au bord de l’eau un lieu où le courant est faible et où il y a peu de profondeur.
  • Posez la batée sur l’eau (elle flotte), puis le tamis par-dessus.
  • Videz le seau dedans. Avec le poids, le tout va s’enfoncer dans l’eau.
  • Maintenez les deux parties solidaires et frottez avec une main le contenu afin de faire descendre la terre fertile au fond de la batée. Bien nettoyer les galets et les racines éventuelles.
  • Après avoir vérifié qu’une grosse pépite ne se cache pas au milieu des galets (on ne sait jamais) vous pouvez vider les matériaux à présent stériles dans la rivière.
  • Remontez la batée à la surface et secouez là d’avant en arrière et latéralement afin de faire descendre au fond les matériaux lourds. Ce mouvement est essentiel.

Voici maintenant le moment délicat:

On le passe par un tamis de 5 mm (Pour la France seulement, pas de pépite de plus de 5 mm sur le territoire métropolitain), permettant d’éliminer tous graviers ou cailloux supérieur a 5 mm. Ensuite, le sable et la terre (ainsi que l’or) ainsi filtré est placé dans la batée, et a la main on enlève les particules légères comme la terre et l’argile en remuant et faisant déborder la batée d’eau. Vous n’aurez plus du sable (et l’or) au fond de la batée. Le sable restant est concentré par un mouvement giratoire de la batée et  à un film d’eau qui va éliminer le sable par dessus la batée jusqu’à ne plus obtenir qu’un peu sable, de couleur noir, au fond de la batée. racler et ramener au centre la batée puis verser dessus de l’eau tout en tenant penché votre bâtée. Le sable s’écoulera du centre vers le bord de la batée laissant derrière lui les particules les plus lourde, Dans cette traînée de sédiment vous verrez briller alors quelques particules jaunes…de l’or. Toute cette opération (collecte du sable et nettoyage) dure a peu près 10 minutes.

Pour transférer l’or dans votre flacon la technique est simple:

  • Versez un peu d’eau dans le flacon (à moitié).
  • Évacuez l’eau de la batée.
  • Séchez un doigt et posez-le sur les paillettes, elles vont s’y coller.
  • Trempez le doigt dans l’eau du flacon. L’or descend automatiquement au fond.
  • Fermez bien le flacon.

En estimant le poids d’or obtenu et la quantité de sceau (un sceau fait 10 litre) vous obtenez la teneur au mètre-cube d’or contenu dans votre sol.


Pour l’orpaillage en rivières sont utilisés la batée, le pan, la rampe de lavage, la pompe (pour les failles), la drague à moteur munie de tapis ou de caoutchouc sur lesquels passent les boues pour un lavage. Sur ces tapis, restent piégés les paillettes d0or et quelques fois des petits pépites ou grains d’or.
La batée est maniée avec un mouvement gravimétrique, après débourbage, pour y faire descendre l’or au fond qui lui est plus lourd que les alluvions. Un petit rappel sur la densité de l’or est de 19.33 alors que le quartz est de 3. 2..

Orpaillage – Démonstration de la batée.

La rampe d’orpaillage pour la recherche d’or alluvionnaire.

Pour commencer à chercher de l’or, il faut : une pelle, un tamis, une batée ou un pan. Le berceau californien et le sluice, ne sont à utiliser qu’après une prospection au bord de la rivière, et la découverte d’un placer. (Placer : concentration d’or ou d’autres minerais dans le lit d’une rivière). La drague aquatique est du matériel considéré comme professionnel, et de ce fait est soumis à autorisation accordée par le Préfet du département.

Les détecteurs de métaux pour la recherche d’or alluvionnaire.

Appelé aussi or en terrasse, il est possible de trouver de l’or avec un détecteur à même le sol. Je ne m’étais jamais imaginé pouvoir trouver directement des pépites d’or natif à fleur de sol avec un détecteur de métaux. Cette méthode, que je connaissais depuis une quinzaine d’années, sert à trouver des objets métalliques ou des météorites. Il est surtout utilisé en Australie ou cette méthode de prospection s’avère très enrichissante. il existe sur le marché des détecteurs à la pointe de la technologie (GPX 5000 de minelab), fort bien adapté à la recherche en terrain volcanique et hautement minéralisé. Les prospecteurs d’or australiens sont tous équipés des meilleurs détecteurs au monde pour rechercher l’Or natif. Pour la recherche de ce métal précieux, le détecteur de métal est adapté a la recherche sur terrains très minéralisé.

Détection d’or en Australie
Répandre l'amour.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© 2024. Made with Twentig.