•  
  •  
  •  
Le London Bullion Market Association (LBMA) pourrait augmenter ses tarifs suite a une série de nouvelles règlementations sur le marché financier, ou arrêter de calculer les prix futurs de Londres, appelés Gold Forward Offered Rates.
En Juillet, l’Organisation internationale des commissions de valeurs (OICV) – un groupe de coordination mondial des régulateurs de marché – a détaillé une série de principes a respecter  sur les repères financiers, après le  scandale de la manipulation du Libor (London Interbank Offered Rate).
L’OICV , basée à Madrid, a décrit comment le Libor a a été manipulé par les banques britanniques, dont Barclays.  le Libor est le taux d’intérêt défini tous les jours par les grandes banques de Londres avec lequel ils seront facturés lors d’emprunt auprès d’autres banques .

Le taux GOFO est l’équivalent pour l’or du Libor, et est le taux contre lequel les concessionnaires prêtent de l’or contre des devises, comme le dollar ou l’Euro

Le président du LBMA, David Gornall, a déclaré dans une interview a Reuters qu’à l’avenir le GOFO devrait se conformer à certains principes financiers (sur le procédé du traitements des les données) et que si les banques membres du marché décident qu’elles n’ont pas besoin de reformer le cadre règlementaire, le GOFO pourrait ne plus exister.

Il semble donc que le LBMA n’est pas prêt a éclaircir son mode de fonctionnement et préférè suspendre un service essentiel pour son fonctionnement.

Notre recommandation pour investir dans l'or et l'argent
Les règles actuelles sur le London Bullion Market sert de base pour le calcul du prix international de l’or physique.

Un environnement peu favorable a la modification du fonctionnement du LBMA.

Le prix ​​de l’or a chuté cette année, pénalisé par la possibilité que la Réserve fédérale américaine pourrait mettre fin a sa politique d’assouplissement quantitatif, l’un des principaux moteurs de la hausse du prix de l’or ces dernières années.
Les investisseurs ont vendu près de 700 tonnes d’or sous formes d’ETF jusqu’ici  et les banques centrales ont acheté plus de la moitié de cet or.
Selon  Gornal:

L’arrêt de la trajectoire ascendante du prix de l’or pourrait avoir un impact sur la décision des banques membres de la LBMA vis a vis du GOFO .

  •  
  •