Partager est savoir!
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le fixing de l’or à Londres est la procédure par laquelle le prix de l’or est déterminé deux fois par jour ouvrable sur le marché de Londres, par les cinq membres de la The London Gold Market Fixing Ltd, dans les locaux de NM Rothschild & Sons. Depuis avril 2015, les négociations sont électroniques.

2014 marqua un tournant sur le fixing de l’or à Londres:

Après les diverses accusations de manipulation et d’enquêtes internes et externes sur le fixing de l’or à Londres, Deutsche Bank, la plus grande banque européenne, abandonna le fixing quotidien du marché de l’or à Londres. En janvier 2014, le président du régulateur financier allemand BaFin a souligné l’importance et la gravité de la manipulation des prix de l’or et des taux de change sur le FOREX. Selon Elke Koenig, elle serait plus grave que celle taux LIBOR, qui reste jusqu’à aujourd’hui le plus grand scandale financier de l’histoire.

Les enquêtes concernant la manipulation des prix sur le marché de Londres ont commencé en décembre, lorsque les régulateurs allemands et américains sont entrés dans les bureaux de Citigroup à Londres. En outre, le régulateur allemand a également perquisitionné le siège de la Deutsche Bank pour documenter la manipulation de l’or. La sortie du marché de la Deutsche Bank de Londres laissa donc quatre banques pour déterminer le prix quotidien de l’or : Barclays, HSBC, Société Générale et Scotia Mocatta. C’est Bank of China qui occupa la place laissée libre par Deutsche Bank

En outre, depuis 2014, le calcul du fixing, le fameux cours de l’once d’or à Londres, est désormais soumis à l’autorité d’un administrateur indépendant. Quatre banques– Barclays, Bank of Nova Scotia, Bank of China, Société Générale et HSBC – « fixent » deux fois par jour le cours de l’or. Le processus de fixation avait éveillé des soupçons sur la manipulation des cours de l’or. Désormais, un administrateur indépendant supervise le calcul du cours de l’or à Londres. Le calcul du cours de l’once d’or devrait permettre d’éloigner les soupçons de manipulation des cours.

Bank of china rejoint ainsi Goldman Sachs, Barclays, HSBC, JPMorgan, Bank of Nova Scotia et UBS, toutes des banques occidentales. Bank of China est membre de la LBMA depuis 1987. La nouvelle renforce le rôle de la Chine comme acteur de premier plan sur le marché international de l’or.

Les quatre banques internationales qui fixent deux fois par jour le prix de l’once d’or sont désormais supervisées.

  • Les soupçons de la manipulation des cours de l’or remontent à 2013, suites au travaux d’une chercheuse, professeure à la Business Shool de la New York University. En étudiant les cours de l’or entre entre 2001 et 2013, l’enseignante a mit en évidence des variations trop importantes.
  • Le London Gold Fixing fonctionne depuis 1919 et électroniquement depuis 2004. Les cours définis a Londres sont importants pour plusieurs industrie: Le secteur de la bijouterie et les compagnies minières.

La détermination du cours de l’or au comptant à Londres.

Ce fixing est mondialement utilisé comme référence pour la tarification de la majorité des produits en or et de leurs dérivés. D’où l’importance de cette bourse, car c’est elle qui déterminera le prix de l’or physique. Le cours de l’or au comptant est donné en dollars des États-Unis (US $), en livre sterling (GBP) et en euro (€) deux fois par jour: à 10h30 et à 15 heures, heure de Londres, via une conférence téléphonique. Les Prix de l’or sont fixés en dollars américains (USD), Livre sterling (GBP) et euro (EUR).

Les cinq participants actuels dans la fixation, qui doivent être membres de la London Bullion Market Association, sont les suivants:

  • Scotiabank – 6th Floor, 201 Bishopsgate London EC2M 3NS
  • Barclays Capital – 5 The North Colonnade, Canary Wharf, London, E14 4BB
  • Bank of china
  • HSBC – 8 Canada Square, London, E14 5HQ
  • Society General – Exchange House, Primrose Street, London, EC2A 2HT

Depuis avril 2015,  un nouveau système d’enchères électroniques mis en place en mars 2015 continue de « fixer » le cours de l’or deux fois par jour.

Jusqu’en mars 2015, la fixation se faisait par un système de conférence téléphonique. Depuis 1968 il y a une seconde fixation à 3 h, pour coïncider avec l’ouverture des marchés américains, comme le prix de l’or n’était plus sous le contrôle de la Banque d’Angleterre, suite à l’effondrement du Gold Pool de Londres.

Les 5 banques participantes sont cinq acteurs d’importance sur le marché de l’or. Elles peuvent passer des ordres en nom propre, ou au nom de leurs clients (courtage).
Le principal participant débutera le processus de fixation, en proposant un prix proche du prix actuel de l’or au comptant. Les participants vont ensuite simuler une négociation sur ce prix. Tout d’abord, chaque banque se penche sur ses ordres et détermine combien sont admissibles à la négociation sur ce prix. La banque annonce ensuite la quantité nette (en onces) d’or qu’elles souhaitent acheter ou vendre. Une fois cette valeur donnée par chaque banque, on détermine si le montant net global  est nul. Si c’est le cas, toutes les transactions sont réussies, et la correction des prix  est terminée.

Dans le cas contraire, le président doit modifier le prix proposé. Si le volume d’or à l’achat est supérieur à la quantité d’or proposée à la vente, le prix augmente. A l’inverse, si le volume d’or proposé la vente est supérieur au volume d’or pour l’achat, le prix baisse. Ce processus continue  jusqu’à ce qu’une solution soit trouvée. Normalement le prix de l’or se fixe en 15 minutes, le records de la plus longue séance est de 2 heures 15 minutes, celle du 19 octobre 1987.

Infographie: London Gold Market

Source : London Gold Market sur BullionStar.com

 

Pour intégrer cette infographie sur votre site, copiez et collez le code ci-dessous