Catégories
bijouterie

Le diamant.

Comment le diamant se forme:

Le carbone prisonnier dans le manteau terrestre à 180 km de la surface, sous une pression supérieure à 60 000 atmosphères et une température au-dessus du magma qui approche les 1500 degrés est dissout pour fondre dans un métal dit de transition. Servant alors de solvant et catalyseur, dans cette fusion vont apparaître des cristaux de diamant qui progressivement vont grossirent pour donner naissance à une pierre aux propriétés uniques, le diamant.

Composition et propriétés du diamant :

Cristal de carbone pur, son symbole chimique est le C et son système cristallin est cubique. Il a un poids spécifique ou densité relative de 3.52, une dureté sur l’échelle de Mohs de 10 sur 10, et un indice de réfraction de 2.417. Pure il est incolore, des impuretés telles que le souffre ou l’azote peuvent le colorer légèrement vers le jaune.  
Le secret de sa composition fut perce par Antoine Lavoisier en 1793 ; on peut alors entrevoir la fabrication de diamants synthétiques en comprimant du graphite. Cela ne deviendra possible qu’au début du XX siècle, se destinant à l’industrie pour l’usinage, le sciage, etc… Il est aussi très utilise dans la chirurgie pour la fabrication de scalpels, et de plus en plus dans le domaine des semi-conducteurs.  Nomme parfois « lab grown diamonds », cette dénomination (diamant de culture), prêtant à confusion, est interdite selon la réglementation Française

Histoire et symbolique du diamant :

Le diamant est éternel, indomptable. Du Grec Adamas, l’invincible. Avec une dureté unique de 10 de Mohs, il est le matériau le plus dur au monde, ce qui rend tout travail de taille impossible. Il faudra attendre le XV siècle et le belge Loewi Van Berkem pour arriver aux premières tailles.
On a pu remonter la piste du diamant jusqu’à 300 ans avant J-C, dans l’Inde ancienne, un manuscrit Sanskrit y faisant référence : l’Arth sâstra, que l’on peut traduire par « précepte pour qui veux devenir riche ». Le diamant, aux travers des temps, est de toutes les cultures, au carrefour des mythes et des légendes, associe  à la prospérité et a l’amour pour certains. Tandis que d’autres lui prêtent des pouvoirs plus obscures, voir maléfiques, tel que la foudre, la magie, la guérison ou encore le poison. Jusqu’au XIV siècle, on réserve aux rois diamants et pierres précieuses, servant à l’ornement de leurs épais plastrons de cuir. Ils sont censés offrir protection, ils repoussent l’ennemi par des pouvoirs divins. Sur le champ de bataille, le roi sous l’influence de la magie est invincible, plus courageux que jamais pour mener ses troupes au combat.
Il devient bijou après le XV siècle. Les classes les plus aisées le portent. Taille, le diamant devient parure, que la noblesse au moyenne Age aime arborer. On le monte sur des bagues que les femmes portent aussi et encore pour ses pouvoirs maléfiques et bienfaisants.
Jusqu’au XVIII siècle et donc durant plus de 2000 ans, la région de Golconde en Inde, avec ses gisements alluvionnaires fournit la quasi-totalité de la production de diamant mondial. Les mines y sont très nombreuses, épuisées pour la plupart aujourd’hui. Le gisement primaire reste un mystère, n’ayant jamais été découvert.
Symbole majeur de la perfection, invincible et inaltérable, il est le symbole d’une relation qui s’inscrit dans le temps, les noces de diamant symbolisent les 60 ans de mariage. Si vous êtes ne au mois d’avril, le Diamant est votre pierre de naissance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.