Catégories
le cours de l'or aujourd'hui.

Le cours de l’or chute à mesure que l’appétit pour le risque des investisseurs augmente.

Vendredi, les contrats à terme sur l’or et l’argent ont baissé au début des échanges sur les bourses nationales de produits de base, les sentiments du marché s’étant améliorés avec la détente des tensions mondiales. Les États-Unis ont convenu d’un accord «de principe» avec la Chine tandis que les conservateurs sont bien placés dans les sondages britanniques.
Sur le marché anglais, le prix de l’or a chuté vendredi, selon des sources informant que Washington et Pékin avaient conclu un accord commercial intérimaire et évité une nouvelle hausse de tarifs douaniers américains.

L‘or au comptant était en baisse de 0,2% à 1 466,35 $ l’once, à 0051 GMT, mais était en passe d’afficher un gain hebdomadaire, a rapporté Reuters. Les contrats à terme sur l’or américain ont également diminué de 0,2% à 1 469,60 $.

Europe: baisse générale, gains du début de semaine effacés.

En baisse unanime à la cloche finale, les Bourses européennes ont effacé en l’espace d’une séance les gains péniblement amassés depuis le début de la semaine. Les scores s’étagent entre -0,3% à Bruxelles (Bel20) et -1,1% à Amsterdam (AEX). L’indice paneuropéen Euro Stoxx 50 termine en baisse de 0,8% à 3359,9 points.

A la veille de la publication des chiffres hebdomadaires sur les stocks aux États-Unis, la confirmation de la hausse des marchés d’actions a pesé sur le fixing LBMA de l’or . Le gramme d’or sur le marché londonien s’échange a 47 dollars contre 42,03 euros

Cette hausse a plus particulièrement pesé sur les valeurs chimiques (-1,9% pour Bayer, -2,2% pour ICI), automobiles (-1,3% pour Volkswagen, -0,9% pour DaimlerChrysler) et aériennes (-1,5% pour British Airways et Deutsche Lufthansa, dont le trafic passagers a pourtant progressé de 3,9% en septembre).

La prudence suscitée par la publication des trimestriels de l’américain Apple et la baisse des valeurs technologiques américaines a pesé sur les représentants du compartiment TMT européen. Infineon perd 2,3% à Francfort, Philips 1,4% à Amsterdam, après l’annonce de la baisse de 22% du bénéfice net trimestriel de LG.Philips LCD, la coentreprise qu’il a créée avec le sud-coréen LG.

A Amsterdam également, ASML se distingue par un gain de 1,3%.

Le spécialiste des systèmes lithographiques à destination de l’industrie des semi-conducteurs a dévoilé ce matin un chiffre d’affaires de 533MlsE au titre du troisième trimestre 2005, en baisse de 12,6% en rythme annuel et de 30,1% par rapport aux 763MlsE réalisés au deuxième trimestre. Le résultat net s’établit à 48MlsE, en hausse de 17% en glissement annuel, mais en repli de 57,1% sur le trimestre. Ces chiffres sont supérieurs aux attentes des analystes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.