Les menuiseries extérieures désignent habituellement l’ensemble des ouvrages extérieurs dont la fonction est de protéger l’intérieur des constructions contre les intempéries (l’Air, l’Eau, le Vent). Ainsi, les performances des menuiseries extérieures par rapport aux intempéries peuvent être classées de la manière suivante avec le classement AEV (cf. DTU 36.1/37.1):
étanchéité à l’air : A1 A2 A3
étanchéité à l’eau : E1 E2 E3 EE (exceptionnel)
étanchéité au vent : V1 V2 V3
éssai mécanique : aux intempéries
Les performances minimales à prendre en compte varient en fonction de la zone géographique considérée.
Elles assurent également une fonction d’éclairement et de vision vers l’extérieur. Les menuiseries extérieures, qui ont un effet indiscutable sur le parti architectural d’une construction, désignent essentiellement les  » fenêtres « . Toutefois, ces fenêtres peuvent être constituées d’un châssis fixe. Quand elles sont effectivement ouvrantes, on distingue une partie dénommée le dormant, et l’ouvrant.
Parmi les points critères importants à prendre en compte pour apprécier des menuiseries extérieures, il convient de considérer les matériaux employés (acier, bois, pvc, aluminium), le type de vitrage (simple vitrage, double vitrage, épaisseur du vitrage, durée de retard à l’effraction…), ainsi que l’état des joints, dont la fonction est d’assurer l’étanchéité à l’air et à l’eau.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.