La hausse de l’or et de l’argent : vers de nouveaux sommets historiques.

Reading Time: 2 minutes

Depuis le début de l’année, le prix de l’once d’or dépasse régulièrement la barre symbolique des 2 000 dollars, suggérant que le métal précieux est en voie de battre un nouveau record. Alors qu’un pic similaire avait déjà été atteint en août 2020, où l’once avait atteint 2 075,47 dollars, la tendance actuelle semble se maintenir. Les événements mondiaux en cours provoquent des troubles géopolitiques et économiques, créant ainsi une synergie de facteurs favorisant la hausse de l’or.

Le contexte actuel réunit les principaux facteurs qui influencent habituellement le cours de l’or.

La crise géopolitique, notamment l’invasion de l’Ukraine par la Russie, a conduit l’once d’or à dépasser les 2 000 dollars dès le 10 mars 2022 à la Bourse de Londres. De plus, l’or est perçu comme une protection contre l’inflation et la dévaluation des monnaies, ce qui le rend attrayant pour les investisseurs en période d’inflation croissante. Les taux d’intérêt ont également un impact sur le cours de l’or. Lorsque les taux augmentent, l’or a tendance à baisser, mais avec la Fed américaine freinant la hausse de ses taux en raison du ralentissement du marché de l’emploi, l’or devient plus attrayant.

L’instabilité des marchés financiers a entraîné une augmentation de la demande d’or, notamment dans le secteur de la joaillerie et les applications industrielles. De plus, les banques centrales, y compris la France, les États-Unis, l’Allemagne, l’Italie, la Grèce et le Portugal, ont augmenté leurs réserves d’or en temps de crise, ce qui a contribué à la hausse des prix. Le cours de l’or est fixé par le London Bullion Market Association Gold Price (LBMA) toutes les 15 minutes, avec des mises à jour quotidiennes basées sur les offres et les demandes.

Parallèlement, le cours de l’argent connaît également une tendance haussière.

Les graphiques indiquent une phase de baisse suivie d’une remontée des cours, et les analystes prévoient un rallye haussier avec un retour à 30 dollars. La hausse des taux de la Réserve fédérale américaine a entraîné une baisse de la valeur des bons du Trésor, ce qui a fragilisé les banques. En plus de cela, la crise politique aux États-Unis et la dédollarisation des échanges mondiaux par les pays BRICS+ ont contribué à la hausse de l’argent.

Dans un contexte où le système bancaire connaît des faillites, où le Trésor américain risque de faire défaut sur sa dette et où les prix de l’immobilier s’effondrent, les métaux précieux, tels que l’or et l’argent, sont considérés comme une protection pour préserver son capital. Certains prévoient même un rallye haussier historique pour l’or.

Répandre l'amour.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Posted

in

by

© 2024. Made with Twentig.