Il est difficile de comprendre la financiarisation de l’économie américaine sans revenir sur le tournant économique des années 60. Engagée depuis la veille de la première guerre mondiale dans un vaste processus de taylorisation et de fordisation de sa production industrielle, l’économie américaine connaît durant l’entre-deux guerre un processus d’adaptation complexe : la généralisation du modèle tayloro-fordien pose le problème de l’hétérogénéité des structures de production industrielle où coexistent  vieux procédés de fabrication de la grande industrie et procédés de l’industrie de masse. L’accroissement de la taille des entreprises suscite des problèmes d’organisation des firmes qui se trouvent confrontées aux nouvelles exigences d’une production de masse rendant impératives l’organisation des sociétés en divisions spécialisées. La production de masse rencontre aussi  un problème de débouchés car les salaires ne sont pas proportionnés aux nouvelles capacités de production. L’ère fordienne du five dollars pay n’est pas encore