Partager est savoir!
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’or physique est susceptible de voir une augmentation de 7% à 10%  de son prix au cours du trimestre Octobre-Décembre. Les fonds en or négociés en Bourse (FNB) devrait également augmenter de 7%, chiffre à comparer à une croissance de 5% lors dernier trimestre. La demande de pièces et de lingots est remontée ces derniers jours et il y a un regain d’intérêt car les prix de l’or viennent de  baisser.

L’or intéresse de plus en plus les épargnants français. Il y a trois ans, l’or constitué  autour de 5% du portefeuille d’actifs d’une personne. Actuellement l’or, que ce soit sous sa forme physique ou en papier, constitue de 15% à 20% d’un portefeuille. L’or a offert un rendement de près de 20% au cours des trois dernières années. La demande de pièces d’or est en augmentation. Les Or ETF ont gagné jusqu’à 12,90% au cours des 12 derniers mois.

Cela reflète également la conséquence de l’augmentation de la valeur de l’or, par rapport au papier-monnaie. L’or a récemment atteint son plus haut  sommet en  six mois le mois dernier, l’or s’établissant à 1,788 $ l’once. En effet, l’or va se bénéficier des taux d’intérêt réels (corrigés de l’inflation) négatifs. Il existe une corrélation inverse de longue date entre les taux d’intérêt réels et le prix de l’or. La Fed a signalé clairement que son but est de créer de l’emploi. Maintenir l’inflation autour de 2% n’est plus l’objectif primordial. Et la FED n’est pas toute seule avec son Qe3. La Banque du Japon a également lancé une politique d’assouplissement monétaire. La BCE a annoncé son propre programme, un programme d’achat d’obligations (destine à l’Espagne et l’Italie) Cette avalanche de création monétaire par les banques centrales  mondiales  est une « guerre des monnaies » – ce qu’on pourrait appeler un nivellement par le bas du papier-monnaie.

Conséquence du Qe3 pour l’or:

Si les probabilités sont une science, alors ce QE3 sera favorable à l’or. Après que  la Fed ait  annoncé QE1, les prix de l’or montèrent de  35% en  quatre  mois. Et après le QE2, l’or monta de 20% en 10 mois. Ceci suggère que cette fois-ci l’augmentation pourrait être plus faible. Et l’or est un moyen de protéger son épargne de la confiscation du patrimoine qu’est l’inflation. Aujourd’hui, je voudrais vous parler de quelques-uns des facteurs qui sont  l’origine du prix de l’or, et que peu de  personnes sont conscientes que la détermination du prix de l’or est plus politique que financière. Mais d’abord, permettez-moi de récapituler où nous en sommes avec l’or, comme composant d’un portefeuille.

1) La question de l’allocation des actifs.

Je considère que détenir 20% de ses actifs en or est une bonne stratégie depuis  septembre 2009. À cette époque, le prix de l’or était 1,017 $ l’once. Actuellement, l’or est  1774 $ – soit une hausse de 74,4% sur trois ans- Grosso modo, cela donne un rendement de 25% par an- L’or a commencé l’année 2012 à 1,561 $ l’once. Cela représente une baisse de son niveau record de 1.919 $ l’once, atteint début  Septembre 2011. Cela fit dire à nombreux experts que la bulle de l’or venait d’exploser, et que l’or avait fini de monter. D’ailleurs, beaucoup continue de penser ainsi. Avec l’or, il est préférable de ne pas trop se soucier des prix à court terme.  L’or est une monnaie et même la meilleure monnaie, pas un bien ou une action. C’est la quantité  d’or que vous possédez – Par le bais de l’achat et de la vente  a cours terme – qui  détermine votre stratégie.

Si l’or devient une partie trop importante de votre portefeuille, il est temps d’en vendre pour le ramener à une cible de 20%. Si la part d’or tombe en dessous de 20%, c’est le moment d’en acheter à nouveau. Si vous avez choisi les bons actifs, et que cela soit de l’or ou de l’immobilier, ils vont tous augmenter de prix sur le long terme – quelles que soient les mouvements à court terme. Donc, vous devez résister à la tentation de continuellement faire des ajustements , car vous avez coûts de transaction. Malheureusement, il y aura toujours des classes d’actifs  « véreux”. Et on ne sait jamais à l’avance lesquels seront les « mauvais actifs ». La meilleure chose que vous pouvez faire est donc de maintenir votre portefeuille à l’abri de tout désastre. Et donc  cela signifie que même si l’or à toute mon attention, il ne doit pas constituer plus de 20% de votre patrimoine. Ne mettez PAS tous vos œufs dans le même panier.

2) Que se passe-t-il réellement avec l’or?

En septembre 2011, les investisseurs qui n’avaient pas participé à la hausse de l’or des dix dernières années commencèrent à prédire la fin du marché haussier de l’or. Les problèmes en Inde furent  un facteur déterminant. L’inde a été le plus gros acheteur d’or depuis de nombreuses années. Mais des hausses des taxes d’importation sur l’or a fait baisser la demande de bijoux et d’or physique  au cours du deuxième trimestre.La chute fut  de 38% par rapport à l’année précédente.

Donc, revenons en arrière et étudions ce qui se passe avec l’or.

2.1)  L’or se trouve une bulle spéculative?

En regardant l’évolution de l’or à long terme, vous seriez enclin de penser que le marché de l’or est dans une bulle. La tendance est de plus en plus verticale, à mesure que nous approchons de la partie droite du graphique. (voir le graphique)

Mais ce que vous devez  retenir est que toute courbe de rendements annuels composés ressemblera à une courbe exponentielle. Si on ajoute un pourcentage fixe tous les ans, sa croissance sera toujours exponentielle. De plus, l’or se mesure en dollar courant et non constant, donc avec une inflation de 2% – 3%.
Vu de cette manière, vous pourriez  voir que l’augmentation du prix de l’or est  constante depuis  les dix dernières. La montée du prix de l’or a été remarquablement lisse.

Plus récemment, en haut à droite de la carte, vous pouvez voir le sommet  atteint en septembre 2011, suivie par la chute à partir de  mai 2012. Mais maintenant, l’or se trouve dans une phase de rattrapage, rejoignant sa tendance haussière à long terme.

En d’autres termes, la volatilité récente des prix de l’or doit s’étudier dans un marché haussier à long terme. Et des reculs du cours de l’or comme celui que nous voyons cette dernière semaine ont régulièrement eut lieu durant la dernière décennie.

2) La demande d’or est en augmentation.

Chaque trimestre, le World Gold Council (WGC) publie un rapport sur la demande mondiale d’or d’investissement. Ces rapports  contiennent beaucoup d’informations et des données statistiques sur le marché de l’or physique. Nous pouvons voir que le marché de l’or a considérablement changé ces dernières années. La première chose à noter est que la demande d’or a augmenté. La demande mondiale d’or est passée de 3.372 tonnes en 2002 à 4.575 tonnes en 2011. Cela représente une augmentation de 35,7% sur neuf ans.

2.1) Rôle des banques centrales.

Les banques centrales ont été une source d’approvisionnement sur le marché international de l’or jusqu’en 2009. Mais les banques centrales ont acheté un montant net de 458 tonnes d’or en 2011 – 10% de la demande mondiale -. Cette tendance se poursuit en 2012.

Mais même sans les achats des banques centrales, la demande mondiale d’or a augmenté. Elle est passée de 3.372 tonnes en 2002 à 4.117 tonnes en 2011 – en hausse de 22% sur neuf ans.

2.2) La demande d’or d’investissement s’accélère.

Les bijoux représentaient la majeure partie de l’or consommé jusqu’en 2008. Actuellement, c’est l’or d’investissement (lingot et pièces) qui absorbe l’or. Les achats de bijoux ont baissé de 79% de  2002  à 2011. Dans le même temps, la demande d’investissement (lingots, pièces de monnaie et les or ETF) ont augmenté d’un peu plus de 10% par an.Le début de la croissance de la demande d’or d’investissement, et la baisse mondiale de la demande de bijoux, ont bel et bien commencé  avant la crise financière mondiale, mais c’est noté qu’en 2008.
La demande d’or d’investissement s’est accélérée depuis 2007. En 2008, il y a eu une brusque augmentation de l’achat de lingots et de pièces d’or. En 2009, ce fut le tour des ETF. Depuis, la demande de lingots et de pièces s’est accéléré.

2.3) Le facteur chinois

Comparons  la Chine  avec Taïwan et  Hong Kong. Taïwan est  plus riche que la Chine en termes de PIB  par habitant. Taïwan a commencé son plein essor dans les années 1970 et 1980. Taïwan se trouve donc à un stade de développement 20 ou 30 ans en avance sur la Chine. Le PIB par habitant à Taïwan est 4 fois supérieur à celui de la Chine continentale, mais la consommation de l’or est 5 fois plus élevée. La question que nous pouvons nous poser est la suivante: Que se passera t’il lorsque les chinois seront  4 fois plus riche,  et achèterons 5 fois plus d’or? Cela est possible, mais pas certain, car nous pouvons imaginer un ralentissement de la croissance. Mais si dans le futur la demande chinoise augmente considérablement, d’où viendra l’or? L’extraction d’or a augmenté de 3% en 2011. En 2012, le volume d’or extrait des mines n’aura pas évolué par rapport à 2011. Et l’or devient plus difficile à trouver, et plus cher à extraire. Il s’agit d’un exemple classique en économie: une offre finie et une demande croissante. Il existe une limite à la quantité d’or enterré dans la croûte terrestre. Mais il n’y a pas de limite à la croissance démographique, à la croissance économique, ou à la création de monnaie.

Imaginons que la demande d’or chinoise augmente de 200% ou de 300%. Les prix pourraient alors exploser, atteignant des niveaux qui nous semblent aujourd’hui inimaginable. C’est la raison pour laquelle je pense que l’or sera haussier  à long terme.

2.3) Qu’en est-il en Inde?

Considérons la demande potentielle  en Inde. Nous pouvons dire est que le PIB par habitant de l’Inde est d’environ un quart de celui la Chine. Les indiens sont malgré tout le second consommateur d’or sur la planète. La perspective de décennies de croissance en Inde, et dans d’autres pays émergents, donne encore plus de potentiel à la course haussière de l’or sur le long terme. Pour le moment, les marchés émergents comme la Chine et l’Inde sont relativement « peu sophistiqués ». Les riches chinois et indiens achètent de l’or sous forme de bijoux. Dans le futur, ils intéresseront à l’or d’investissement et aux produits dérivés, comme l’or ETF Au fil des décennies, nous verrons le cours de l’or augmenter plus rapidement que l’inflation des pays les plus développés. Mais cela ne veut pas dire que les cycles  baissiers (même sur plusieurs années) vont disparaître. L’inde est le second sur la liste, avec une demande de 774 tonnes d’or. Comme je l’ai expliqué plus tôt, l‘Inde est le plus important acheteur d’or depuis des  années. Mais la demande s’est ralentie à cause des taxes et de la faiblesse de la roupie. Au contraire, la demande chinoise a connu une croissance rapide ces dernières années, grâce à apparition de la classe moyenne chinoise. En 2012, ces deux pays représentent la moitié de la demande mondiale d’or, suivit par les États-Unis. Mais la demande d’or des USA est  minuscule en comparaison -seulement 6%-. L’Inde et la Chine sont des pays pauvres…en particulier l’Inde est très pauvre. Mais ces pays ont d’énormes populations, qui deviennent de plus en plus riches au fil du temps. Cela signifie qu’ils sont susceptibles d’acheter encore plus d’or dans l’avenir.