Partager est savoir!
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La terre renferme environ 3 milliards d’onces d’or. Cinquante mines contiennent plus d’un tiers du total des réserves d’or existantes. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, il est plus rentable d’extraire de l’or en Amérique du Nord qu’en Afrique. Aujourd’hui, les bénéfices des producteurs d’or sont réduit, tant pour la correction des prix de l’or que la rapide augmentation des coûts de production.

L’infographie ci-joint, réalisée par visualcapitalist, détaille le coût de la production de l’or dans le monde. Les 50 plus grandes mines du monde renferment 33,5% des réserves d’or du monde (1.006.486.918 onces) et se répartissent géographiquement sur les cinq continents, en Europe (5), Asie (5) Australie (6), Amérique du Sud (6), l’Amérique Afrique du Nord (12 et 16).

Lequel de ces continents est le plus économique pour produire une once d’or? Aux États-Unis, pour produire une once d’or il en coûte de moyenne 598 $, 669 $ en Europe, en Amérique du Sud 710 $, 715 en Australie, en Asie 824 $ et en Afrique 957 dollars américains.

  • Aux États-Unis, les gisements Pebble en Alaska (107.3 millions onces) et KSM au Canada (63.979.000) contribuent ensemble à 46% de la production nord-américaine. Les mines de Rosia Montana  (18, 500.000 onces) et de Rovina Valley (6,9 millions onces), situées en Roumanie, produisent 90% de l’or extrait en Europe.
  • En Asie, le gisement de Natlka en Russie (58.950.000 onces) et le dépot King aux Philippines (11.943.000 onces) produisent26% de l’or en Asie. Au chili, les gisements de Pascua Lama (25,81 millions onces) et de Cerro Casale, produisent 40% de l’or en Amérique du Sud.
  • En Afrique, le dépôt Akyem, situé au Ghana (7.684.000 onces) et celui de Kibali en République démocratique du Congo (10.920.000 onces)  produisent 4 % de l’or en Afrique. Les gisements de Mt Todd en Australie (9.036.000 onces) et en Papouasie-Nouvelle-Guinée (golpu) (avec 19,3 millions onces) représentent 95% de la production d’or du continent australien.

Les mines d’or et de platine en Afrique du Sud produisent à perte.

La situation des mines d’or en Afrique du Sud ressemble à celle vécue à la fin du XIXe siècle, lorsque les principales mines de Johannesburg fermèrent leurs portes. L’Afrique du Sud produisait, à cette époque, un tiers de la production mondiale de lingots d’or. Cependant, les coûts de production augmentent. Les nouvelles veines sont de plus en plus profondes, jusqu’à 4 kilomètres de profondeur. La viabilité économique des mines d’or a dépendu jusqu’à présent des bas salaires de la main-d’œuvre. Selon Roger Baxter, chef économiste à l’université des mines d’Afrique du Sud, environ 60% de l’industrie est en péril. Le prix de l’or a chuté à 400.000 rands par kilogramme au cours des six premiers mois de cette année.

Selon Thomson Reuters, l’Afrique du Sud a chuté à la sixième place dans le classement de la production mondiale en 2012, derrière le Pérou. Sa production est de 177,8 tonnes d’or, soit 6% du total mondial. L’industrie aurifère en Afrique du Sud reste encore très importante pour sa contribution au PIB (1,5%) et représente 10% des exportations totales.

La chute des prix de l’or de ces derniers mois a aggravé la situation.

L’une des conséquences immédiates est l’actuelle destruction d’emplois. Depuis 1990, l’industrie de l’extraction de l’or a perdu les deux tiers de la force de travail et les conflits ont considérablement augmenté. En 1990, ce secteur employait plus de 500.000 personnes. Vingt ans plus tard, seulement 142.000 emplois.

La crise touche également le platine. Anglo American Platinum a récemment supprimé 6000 emplois  dans ses mines d’Afrique du Sud. Bien que le prix du platine reste élevé, la nécessité de moderniser les exploitations minières provoque inexorablement la fermeture de nombreux tunnels dans lesquels il est impossible d’introduire les nouveaux équipements.

production d'or

Source: What is the Cost of Mining Gold?