Partager est savoir!
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Nos derniers articles mettent en relief deux facteurs importants à étudie. Tout d’abord, l’intérêt croissant des particuliers pour l’or, mais également les achats d’or des banques centrales. Deuxièmement, quels sont actuellement les moteurs de croissance de l’or? Ce qui nous aide à répondre à cette question:

Quel ordre de prix peut atteindre l’or cette année? Devrions-nous alors acheter de l’or pour profiter d’une tendance haussière? Il semble que l’engouement pour l’or en de début 2013 marque des records. Les banques centrales de plusieurs pays émergents, notamment asiatiques, sont désormais en train augmenter leurs réserves d’or. En novembre, le Brésil a augmenté ses avoirs en or de 67,2 tonnes,  tandis que la Banque de Corée a augmenté ses réserves d’or de 20%. Selon les données du  World Gold Council (WGC) les Etats-Unis, l’Italie et la France détiennent plus de 70% de leurs réserves en or, contre seulement 0,8% pour le Brésil. Ces achats vont durer quelques temps encore, durant des années sûrement.

En 2013, l’évolution du prix de l’or dépendra de Tokyo et Washington.

Le nouveau Premier ministre japonais Shinzo Abe va essayer d’enrayer la hausse du yen en créant de l’inflation. Si cette politique se met en marche, les  fonds de pension japonais devront se couvrir contre l’inflation et l’affaiblissement du yen.
Les fonds de pension japonais devraient plus que doubler leur participation dans des  produits adossés à l’or en bourse (ETP). Actuellement de moins de  45 milliards ¥ (1.5 milliards d’euros), ces fonds devraient passer à 100 milliards de ¥ (3.4 milliards d’euros) en 2015.

ETP est un terme général qui comprend les fonds négociés en bourse (FNB). Ce dernier est un portefeuille d’actions, des contrats à terme, ainsi que d’autres produits dérivés basés sur un index d’un actif comme l’or. Si les actifs se déplacent vers le métal jaune, le marché de l’or pourrait exploser.

D’autres catalyseurs possibles d’une hausse des prix de l’or est le « quantitative easing (QE) » qui est l’actuelle  politique de relance économique de Washington. Lors des deux premiers Qe (de Décembre 2008 à Juin 2011), l’or avait bondi de 70%. Il y a deux semaines, l’or avait chuté de près de 50 $  l’once après le compte rendu de la réunion de la Fed, qui indique que plusieurs membres pensent qu’il serait  opportun de ralentir ou même d’arrêter l’actuel QE bien avant la fin de cette année. Néanmoins, il existe encore beaucoup de scepticisme sur les marchés sur une telle possibilité.