☆ Comment acheter et investir dans l’or en France. Guide 2024.

Reading Time: 45 minutes

Sommaire

Pourquoi investir dans l’or ?

Contrairement à un investissement en actions ou dans l’immobilier, l’or ne génère pas de richesse. La possession d’or ne procure ni dividendes ni loyers. Alors, quelle est la raison d’investir dans l’or ?

Investissement dans l’or en hausse en 2023.

IEn 2023, la demande d’or a augmenté de 11 % pour atteindre son plus haut niveau en plus d’une décennie, portée par une appétence exceptionnelle des investisseurs. La demande d’investissement en or a atteint 1 222,6 tonnes, avec une demande pour les lingots d’or (802,7 tonnes) et les pièces officielles (320,9 tonnes), ainsi que 98,9 tonnes pour les pièces rondes, en hausse de 10 % par rapport à l’année précédente. Pendant ce temps, la consommation de bijoux, l’un des plus gros composants, a baissé de 3 % pour atteindre 2 086 tonnes.

Une hausse de l’or de 69% pour cent en 5 ans

Le cours de l’or a montré une augmentation significative de +69% sur une période de cinq ans, confirmant sa position de valeur sûre pour les investisseurs à long terme. Cette tendance s’est reflétée dans une progression de 108,57% sur une décennie. Au cours des cinq dernières années, le prix de l’once d’or a oscillé entre 1 700 $ et 2 050 $, avec deux périodes de baisse notable observées d’août 2020 à mars 2021, et de mars 2022 à octobre 2022.

Cependant, depuis octobre 2023, une reprise significative s’est amorcée, marquée par une hausse constante qui a propulsé le prix de l’once d’or au-delà des 2 000 $. Cette tendance a été particulièrement prononcée en mars 2024, marquant un sommet historique pour le cours de l’or. Bien que certains analystes envisagent une poursuite de cette hausse jusqu’à 2 500 $ voire 3 000 $, la prudence reste de mise compte tenu de l’incertitude entourant les évolutions géopolitiques et macroéconomiques en 2024.

Des facteurs tels que l’utilisation de réserves d’or pour soutenir une monnaie commune par les BRICS, les tensions géopolitiques mondiales, les conflits régionaux et les changements politiques sont susceptibles d’influencer la dynamique du marché de l’or. En particulier, les conflits en Ukraine et au Moyen-Orient, ainsi que les échéances électorales aux États-Unis en fin d’année, ajoutent une dose supplémentaire d’incertitude aux marchés financiers.

Malgré les fluctuations observées au cours des douze derniers mois, marquées par des baisses suivies de reprises fulgurantes, l’or continue de se positionner comme une valeur refuge en période d’incertitude économique et géopolitique.

Bien que les gens aient leurs propres raisons d’investir dans l’or, pour beaucoup, l’investissement dans l’or consiste à préserver et à protéger leur patrimoine. La méfiance envers le système bancaire et le désir de posséder un actif tangible incitent de nombreux particuliers à diversifier leur patrimoine avec de l’or. Aujourd’hui, nous sommes tous conscients des effets néfastes de l’inflation sur nos économies, car elle réduit notre pouvoir d’achat et diminue la valeur de notre capital. En effet, l’or est de plus en plus accessible à « Monsieur tout le monde », qui préfère investir dans une valeur sûre, un investissement à long terme. Aussi, il semble qu’à la faveur de la crise, l’or soit de plus en plus apprécié chez les moins de 40 ans alors que jusqu’à maintenant, il était considéré comme un placement destiné aux personnes plus âgées L’acheteur d’or est desormais le jeune actif celibataire et les ménages d’actifs avec enfants.
Pour autant, depuis l’été 2023, une tendance notable s’est dessinée : un nombre considérable d’investisseurs ont opté pour la liquidation de leurs pièces et lingots d’or. En France, cette décision a également touché de nombreux particuliers contraints de se séparer de leur or, motivés par des difficultés financières exacerbées par la persistance de l’inflation, les pressions pesant sur leur pouvoir d’achat et la morosité ambiante de la conjoncture économique.

La Diversification du portefeuille.

Les investisseurs avertis essayent de diversifier leurs portefeuilles. Cela signifie repartir ses investissements entre les différents types de classes d’actifs, comme les actions, obligations et liquidités. L’idée est que si une classe d’actifs est en baisse, les autres peuvent augmenter et aideront à compenser les pertes. L’essentiel est que le rendement de chaque catégorie d’actif soit indépendant de l’autre. Il existe des moments cependant, comme la récente crise financière, ou les actions, obligations et liquidités ont eu des retours sur investissement, ou ROI, très similaires.

Quels sont les risques d’investir dans l’or?.


L’or, un investissement souvent convoité pour sa stabilité, peut pourtant être sujet à des variations de prix importantes. Les baisses peuvent être plus abruptes que les hausses, avec des cycles haussiers d’une durée moyenne de six ans et des cycles baissiers de moins de quatre ans.

Bien qu’il puisse surpasser d’autres actifs pendant certaines périodes, l’or peut ne pas résister à une appréciation des prix à long terme. Par exemple, si vous envisagez d’épargner pour votre retraite, investir une part trop importante de votre portefeuille dans l’or pourrait entraver les gains à long terme que vous auriez pu réaliser avec des actions ou des obligations. Ainsi, une répartition équilibrée de vos investissements est essentielle.

Investir dans l’or comporte des risques inhérents, notamment en raison de la volatilité de son cours au fil du temps. Ce risque est souvent amplifié lorsque vous optez pour des produits dérivés, qui peuvent multiplier à la fois vos gains et vos pertes.

La definition de l’or d’investissement.

La conception de l’or d’investissement, telle qu’énoncée dans l’article 298 sexdecies A du Code Général des Impôts, prend en considération à la fois la pureté et la forme de présentation de l’or. Elle établit une distinction entre, d’une part, les barres, lingots et plaquettes, et d’autre part, les pièces. Les titres, certificats ou prêts représentatifs d’or d’investissement sont classés dans l’une ou l’autre de ces catégories en fonction des caractéristiques du produit sous-jacent.

L’or d’investissement, défini par l’Union européenne, bénéficie d’une exonération fiscale pour favoriser son utilisation comme instrument financier. Cette exemption s’applique à la livraison, à l’acquisition intracommunautaire et à l’importation d’or d’investissement, conformément à la directive européenne sur la TVA. La réglementation française transpose cette directive, exonérant de TVA les lingots d’au moins 995 millièmes et la plupart des pièces frappées après 1800 avec une teneur en or d’au moins 900 millièmes. Les médailles et jetons ne sont pas considérés comme or d’investissement. L’or d’investissement, distinct de l’or de bourse devenu obsolète, n’est plus coté à la Bourse de Paris depuis 2004. Le prix de l’or physique est établi par la LBMA à Londres avec deux fixings quotidiens à 10h30 et 15h30, servant de référence mondiale pour les transactions

💡Pureté : La pureté de l’or est un critère important pour déterminer s’il peut être considéré comme de l’or d’investissement.
Forme de présentation : La forme sous laquelle l’or est présenté, que ce soit sous forme de barres, lingots, plaquettes ou pièces, est également prise en compte.
Catégories : Barres, lingots et plaquettes : Ces éléments sont regroupés dans une catégorie distincte.
Pièces : Les pièces en or constituent une autre catégorie.
Titres, certificats ou prêts représentatifs : Les produits financiers liés à l’or, tels que les titres, certificats ou prêts, sont classés dans l’une des catégories en fonction des caractéristiques de l’or sous-jacent.

Or d’investissement sous la forme de barres, lingots ou plaquettes.

a. Condition de pureté L’or est considéré comme de l’or d’investissement lorsqu’il se présente sous la forme de barres, lingots ou plaquettes, avec un poids supérieur à un gramme et une pureté égale ou supérieure à 995 millièmes.

Le critère de pureté est présumé rempli lorsque l’or exhibe des caractéristiques de marquage (insculpation) ou de certification (bulletin d’essai) attestant une pureté d’au moins 995 millièmes. La qualification d’or d’investissement n’est pas conditionnée par le marquage effectif de l’or, ce qui est particulièrement pertinent pour l’or importé ou provenant d’un autre État membre de l’Union où le marquage n’est pas pratiqué.

L’importateur ou l’acquéreur doit fournir des documents justifiant la pureté de l’or pour bénéficier du régime applicable à l’or d’investissement. En l’absence de ces éléments, l’or est classé comme autre que de l’or d’investissement (comme de l’or industriel ou de collection).

b. Condition de forme Concernant le critère de forme, l’or est considéré comme de l’or d’investissement s’il se présente sous la forme de barres, lingots ou plaquettes d’un poids supérieur à un gramme, conformes aux normes commerciales admises sur les marchés internationaux de l’or. Entrent dans cette définition de l’or d’investissement les barres, lingots et plaquettes d’or répondant aux critères de pureté et de forme , correspondant notamment aux poids usuels acceptés sur les marchés, comme indiqué dans le tableau suivant :

UnitéPoids
Kilogramme12,5 Kg et 1 Kg
Gramme500, 250, 100, 50, 20, 10, 5, 2,5 g
Once (1 once = 31,1035 g)100, 10, 5, 1, ½ et ¼
Tael (1 tael = 1,913 once)10, 5, 1
Tola (10 tolas = 3,75 onces)10

Suivant expert.taxwin.be, Une directive, adoptée par le Comité TVA, stipulerait que l’or sous forme ronde, ovale ou irrégulière, avec une pureté d’au moins 995 millièmes et accepté sur les marchés de l’or, serait considéré comme de l’or d’investissement. Cette directive aurait été adoptée lors du 117ème Comité TVA le 16 novembre 2020 (document B-1011). N’ayant pas pu corroborer cette information et la publication officielle sur gouv.fr ne mentionnant que de l’or sous forme de lingot ou de plaquette, je reste dans le conditionnel.

Or d’investissement sous la forme de pièces.

les pièces en or d’une pureté égale ou supérieure à 900 millièmes, frappées après 1800, qui ont ou ont eu cours légal dans le pays d’origine et sont habituellement vendues à un prix qui ne dépasse pas plus de 80 % la valeur sur le marché libre de l’or que contient la pièce

  1. Les pièces ont été frappées après l’année 1800.
  2. Elles sont d’une pureté égale ou supérieure à 900 millièmes (plus de 90% d’or).
  3. Ont (ou ont eu) cours légal dans leur pays d’origine (elles ont eu la fonction de monnaie).
  4. Elles ont une prime qui ne dépasse pas plus de 80 % de leur valeur en or.

Attention à la prime des pièces en or d’investissement. De plus, leur prime ne doit pas dépasse 80% de la valeur de leur or. Les pièces d’or sont exonérées de la taxe sur la valeur ajoutée ou de la taxe d’achat lorsque vous achetez des pièces d’or d’investissement (ou même des lingots d’or): vous n’avez pas à payer de taxe sur la valeur ajoutée (TVA). En revanche, les pièces d’or de collection (notamment celles frappées avant 1800) sont soumises à une taxe sur la valeur ajoutée de 20%, elles ne sont pas considérés comme moyens de paiement. La taxe sur la valeur ajoutée (TVA) est également imposée sur les pièces frappées après 1800, pour autant que leur prime, représentant la disparité entre le coût de la pièce et la valeur de son poids en or, dépasse les 80 %.

Comment acheter de l’or en France ?

La première manière d’investir dans l’or consiste à acquérir des lingots ou des pièces en or. L’or physique est disponible sous différentes formes : pièces et lingots. Les plus populaires sont les pièces d’or Eagle ou la canadienne Maple Leaf. En France, la monnaie de 20 francs Or Coq Marianne est le support historique de la thésaurisation. Les pièces d’or sont généralement vendues sous sachets scellés pour prévenir les dommages qui pourraient déprécier leur valeur. Il est primordial de ne jamais ouvrir ces sachets afin de maintenir la prime associée à ces pièces. Envisagez également la location d’un coffre dans une banque pour une conservation sécurisée et prenez en compte les exigences d’identification pour les transactions, conformément aux réglementations de Tracfin et du fisc.

Il est également crucial de faire la distinction entre l’or d’investissement (dont la pureté doit être supérieure à 995 millièmes pour les lingots et qui est exonéré de TVA) et l’or commercial, utilisé dans la fabrication de bijoux ou certaines pièces. L’or physique évoque naturellement les lingots, les pièces, et même l’image d’Oncle Picsou plongeant dans son tas d’or. Il se différencie de l’or papier, qui est échangé en bourse sans possession physique d’or (nous aborderons plus tard l’investissement dans l’or papier).

L’or physique se subdivise en deux catégories :

  • L’or commercial, soumis à la TVA : utilisé dans la bijouterie (colliers, bagues, etc.) ou l’industrie (notamment dans l’électronique pour ses propriétés de conductibilité). Ces objets en or, tels que des pièces de collection frappées avant 1800, vous devrez acquitter la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) au taux de 20%. Il est à noter que la TVA s’applique également aux pièces frappées après 1800 si la prime, c’est-à-dire la différence entre le prix de la pièce et la valeur de son poids en or, est supérieure à 80%.
  • L’or d’investissement, exempté de TVA : telles que les pièces de monnaie (Napoléon, Krugerrand, Souverain, etc.) et les lingots. À noter que les pièces frappées avant 1800 sont considérées comme des pièces de collection, et non comme des pièces d’or d’investissement. De plus, les lingots doivent être d’une pureté supérieure à 99,5 % et les pièces en or d’une pureté d’au moins 90 %. la liste pour 2024 des pièces d’or d’investissement

De cette façon, vous possédez une réserve de valeur reconnue, en dehors du système bancaire, ce qui peut offrir une certaine sécurité. Assurez-vous néanmoins de disposer d’un endroit sûr pour stocker votre or et éviter les vols !

Mieux vaut-il acheter des pièces en or ou des lingots ?

Le choix d’investir dans tel ou tel monnaies ou lingots dépend aussi de la situation du marché. Il y a quelques années, le Krugerrand sud-africain était la manière moins onéreuse d’acheter de l’or de bourse, jusqu’à ce que commence le boom mondial de la demande d’or d’investissement. En 1980, le Krugerrand représentait environ 90% du marché mondial des pièces d’or,, mais maintenant ils ne sont plus aussi avantageux qu’auparavant. De mon point de vue, les primes restent basses mais pas suffisamment pour faire basculer la balance du côté des pièces d’or (pour un épargnant / investisseur à long terme).  Les pièces en or de 20 francs françaises et suisses me semblent un véhicule d’investissement pour le petit et moyen investisseur.

Privilégier les pièces cotées Loomis FXGS.

Pour ce qui est de l’achat de pièces d’or, n’achetez exclusivement que des pièces cotées Loomis FXGS, anciennement connu sous le nom de CPoR. L’écoulement de pièces non cotées est quasiment impossible car elles ne sont pas acceptées tant par les banques que par les agents de change. Dans l’achat de pièces d’or, il faut donc déjà penser aux possibilités et conditions de revente auprès des banques, numismates ou ferrailleurs. Attention également à l’état de conservation de vos pièces. L’aspect neuf ou SPL va généralement de pair avec les pièces d’or ayant une bonne liquidité (comme les Napoléons en France). Demander à voir l’état des pièces avant l’achat d’or est tout à fait possible, n’hésitez pas à y avoir recours. Par ailleurs, une bonne quantité de fausses pièces d’or est en circulation sur le marché et leur identification n’est pas abordable pour un non connaisseur, aussi, dirigez-vous vers un spécialiste de confiance. Surtout, il reste indispensable de conserver toute preuve de détention datée et nominative de vos pièces d’or (facture, acte de donation, acte de succession, etc.).

Certaines monnaies sont plus connues que d’autres. Les monnaies en or les plus appréciées sont les 20 $ or Eagle américains, les Mapples Leafs canadiennes et les Krugerrands. En France, une monnaie très connue est le napoléon en or, avec des prix proches de celui du prix Londres de l’or. En Suisse, nous avons la « Vreneli ».  En cas de crise monétaire, ce sont les lingots et les monnaies de petites tailles qui sont les plus demandées (et les plus copiées…), car peuvent aisément substituer la monnaie fiduciaire et en cas de crise pourra vous permettre d’acheter des biens de première nécessité, comme par exemple de la nourriture.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est cpor.jpg.

L’intérêt croissant pour les pièces en or pur.

Depuis les années 1990 jusqu’à aujourd’hui, une tendance forte se dégage sur le marché mondial des pièces d’or : la demande croissante de pièces -lingots en or pur, avec une pureté supérieure à 99,99%.

En 2024, ces pièces lingots représentent plus de 70% du marché mondial des pièces d’or d’investissement, et cette proportion ne cesse d’augmenter. Pour répondre à cette demande croissante, la US Mint a lancé en 2006 la pièce d’or « Buffalo ». Cette pièce d’une once d’or pur a pour objectif de capturer cette liquidité et de répondre aux nouvelles attentes du marché.

Les 6 meilleures pièces d’or pur dans le monde :

  • 1. Maple Leaf canadienne
  • 2. American Buffalo
  • 3. Philharmonic autrichien
  • 4. Panda chinois
  • 5. Nugget australien
  • 6. Britannia anglais

2) Le principal avantage des lingots d’or d’investissement est que plus le poids du lingot est élevé, moins élevé est le prix du gramme d’or physique à payer. Nous parlons toujours des lingots commerciaux, d’une masse de 1 Kg. En fait, les lingots d’or échangés sur les marchés internationaux sont souvent des barres d’or de « bonne livraison » qui répondent aux normes de la LBMA (1) et pèse environ 12,5 kg ou 400 onces.

Les avantages de lingots d’or de bourse sont les suivants :
1) Des primes basse par rapport au prix au comptant de l’or: Souvent, les primes sur le prix de l’or au comptant (spot) des lingots sont inférieures à celles des pièces d’investissement en or.

Cela dit, si vous achetez des lingots d’or comme ceux de PAMP, Argor Heraeus, Metalor, Valcambi, vous avez le choix. Les lingots d’or de 1 Kilo ont des primes de l’ordre de 1%. A noter qu’il existe des pièces de monnaie d’un kilogramme ou plus, mais généralement en petite série, plus destiner à un marché de collectionneur.

Le prix de l’or physique en France. Concept de prime.

Depuis 2004, il n’existe plus de cours officiel de l’or en France.

Contrairement à d’autres actifs, il n’existe pas de cotation officielle ou de marché d’échange pour ces pièces. Cependant, il est important de connaître les prix indiqués par les plus grands acteurs du marché français afin d’avoir une bonne idée du coût avant d’acheter. De plus, il est également intéressant de savoir à quel prix ces acteurs vous reprendraient vos produits si vous décidiez de les vendre. En effet, la revente est un moment crucial dans la vie d’une pièce d’or, et il est essentiel de ne pas compromettre ses chances de réaliser une bonne opération en choisissant le mauvais produit et la mauvaise méthode. Loomis FXGS, anciennement connu sous le nom de CPoR, est le principal grossiste français chargé de déterminer la valeur des pièces d’or. La cotation Loomis est le prix en gros de l’or physique en France, aux tarifs Looomis s’ajoute la comission du vendeur.
Lorsque l’investisseur effectue une transaction, il paie une commission sur le montant de l’or acheté, généralement entre 2% et 3%. Cette commission constitue la rémunération de l’intermédiaire et varie en fonction de la quantité d’or acquise.

Des meilleurs prix sont disponibles grâce à la diminution significative des primes sur les pièces d’or.

Ces primes, qui traditionnellement marquent une différence notable entre le prix d’une pièce et le prix au poids de l’or, ont chuté drastiquement, passant d’une moyenne de 7 à 8 % (alors qu’elles étaient de 15 à 20 % pendant la crise du Covid-19 et même de 30 à 50 % pendant la crise financière de 2008) à seulement 1 % ou quelques pourcents actuellement. Ainsi, compte tenu de cette faiblesse historique des primes sur les pièces d’or, leur acquisition semble présenter une opportunité remarquable. Une stratégie envisageable consiste à procéder à des achats progressifs, par exemple une fois par mois, de pièces Napoléon.

Pour obtenir kes meilleurs prix se trouve il est recommandé de se tourner vers des pièces d’or d’investissement classiques telles que le Napoléon 10 et 20 francs, le Vreneli Suisse, le Souverain britannique, le 50 pesos mexicain, le Liberty US, ainsi que les pièces lingots, également connues sous le nom de pièces bullion. Les barres, lingots et plaquettes doivent avoir un poids supérieur à un gramme et une pureté d’au moins 995 millièmes pour être considérés comme de l’or physique d’investissement. Quant aux pièces, elles doivent présenter une pureté d’au moins 900 millièmes et avoir été frappées après 1800.

Ou acheter de l’or ?

Depuis plusieurs années maintenant, les points de vente d’or et de métaux précieux se sont fortement développés. En effet, jusque dans les années 2000, il était difficile d’acheter de l’or en dehors des officines de change, dédiées à la vente d’or. Aujourd’hui, cela est beaucoup plus simple. En effet, avec la demande d’or qui croit depuis 2002, de nombreuses sociétés d’achat et revente d’or, dans des boutiques physiques ou en ligne, se sont créées. Rue vivienne à paris, beaucoup de marchands, Ebay avec quelques risques, ventes aux enchères des commissaires-priseur, une boutique spécialisée, votre banque. Drouot est aussi toujours une bonne option pour acheter ou vendre des pièces de monnaie aux enchères, surtout si leur valeur est plus élevée.

Acheter de l’or en banque en France.

 Le processus le plus facile est l’achat via votre banque. Votre banque passera un ordre de Bourse avec la société Cpor travaille avec tous les réseaux bancaires en France. Les frais de transport et la commission sont un peu élevés, mais la qualité de l’or acheté sera excellente. C’est de loin la solution la plus facile, bien qu’en général, les conditions n’y soient pas spécialement avantageuses. En France, l’or vendu par les agences bancaires est fourni par Cpor, une société privée, filiale du crédit agricole. Mais e nos jours, de moins en moins de banques traditionnelles autorisent l’achat d’or physique par leurs clients. BNP Paribas Fortis, depuis le 1er décembre 2021, leur clientèle ne peut plus effectuer de nouveaux achats de métaux précieux tels que lingots et pièces.
La restriction concernant l’or physique est également observée chez ING et KBC, où aucune vente, aucun achat, et même aucun conseil sur l’or n’est désormais disponible, quelle que soit la filiale. Belfius, de son côté, ne propose plus la vente d’or physique, préférant privilégier les versions titrisées jugées plus pratiques pour le client.
Actuellement, seules les banques privées permettent encore l’achat d’or, considérant cela comme une gestion saine du patrimoine et une manière de le diversifier

Vendre de l’or n’est pas le métier des Banques. L’or physique que vendent les banques n’est pas le plus approprié, pour 4 raisons principales :

  1. Une difficile revente à l’étranger : Les lingots sont vendus sans certificats valides à l’étranger et les pièces de 20 francs or sont souvent dans un état moyen.
  2. L’or vendu n’est pas fractionnable. Si vous achetez par exemple 20 napoléons, vous aurez un sac sous scellé contenant 20 napoléons. Vous ne pourrez pas revendre quelques pièces, car vous devriez rompre le scellé, qui est la garantie de cette banque. Ainsi l’or vendu par une banque est plutôt destiné à être racheté par la banque, et non pas pour le revendre. De plus, les scellés des banques françaises ne sont pas reconnus au-delà de nos frontières.
  3. La transaction est automatiquement déclarée au fisc.
  4. Les scellés des banques françaises ne sont pas reconnus au-delà des frontières nationales. L’or est reconnu par sa forme standardisée, un poids standard et éventuellement par un certificat d’un essayeur-fondeur. Mieux vaut donc privilégier des monnaies universellement reconnues comme le souverain. Il faut savoir aussi que la transaction est automatiquement déclarée auprès de l’Administration fiscale.

Les pièces doivent être de préférence récentes, ou si elles sont anciennes, doivent être en très bon état. Il existe une liste, publiée chaque année par l’UE, qui définit quelles sont les pièces d’or qui appartiennent à la catégorie « or d’investissement ».

Liste de certaines banque en France proposant de l’or d’investissement aux Particuliers.

Comment acheter un lingot d’or à sa banque ? L’or physique sous forme de lingots et de monnaies peut être acheté à votre agence bancaire à partir de 10 grammes jusqu’à un kilo. Les coûts diffèrent d’une banque à l’autre, les banques appliquant le cours de l’or du marché plus une commission ainsi que d’autres frais tels les frais d’expédition.

BanqueVente d’Or d’Investissement aux ParticuliersCommentaire
BNP Paribasnon
Depuis le 1er décembre 2021, il n’est plus possible d’effectuer de nouveaux achats de métaux précieux chez BNP Paribas. Cette banque était précédemment reconnue comme l’une des institutions françaises proposant la vente d’or physique
Société GénéraleOui
Banque PostaleOui
Crédit AgricoleOui
Banque PopulaireOui
Caisse d’ÉpargneOui
LCLOui
HSBCNon (HSBC ne propose généralement pas de services de vente d’or aux particuliers)

L’achat ou la vente de lingots et de pièces d’or « en bourse » présente une particularité propre aux banques françaises.

Pour la vente des monnaies et lingots, vous pouvez aussi choisir de vendre  » en Bourse  » donc au prochain cours. Dans ce cas, vous laissez vos pièces contre un reçu indiquant le nombre et le type de pièces, la date du cours du jour de référence (le jour même si vous passez le matin avant midi, le Lendemain si vous passez dans l’après-midi) et le fait que vous vendez  » au mieux « . Bien entendu, le cours à venir n’est connu de personne au moment de l’établissement du reçu, il peut être plus élevé ou plus bas. Aucune  » marche arrière  » n’est possible ni dans un cas ni dans l’autre. Pour vendre « en bourse », il faut une quantité minimum de pièces de bonne qualité d’un même type, usuellement une centaine de petits modules (type napoléon) ou vingt-cinq pièces de grand module (50 pesos ou 20 dollars). Là encore, la commission se détermine en fonction de multiples facteurs impossibles à déterminer d’avance. Vous repasserez dans l’après-midi ou quelques jours après pour le règlement qui sera effectué en échange du reçu qui vous avait été délivré. Ne perdez pas votre reçu !! Le cours de référence est toujours le premier cours coté quand il y en a plusieurs, ce qui arrive parfois. Vous pouvez aussi vendre « en bourse » mais en fixant un cours limité au-dessous duquel la transaction ne se fait pas.

Même principe que pour la vente « au mieux » sauf que votre reçu précise le cours limite. Si ce cours est touché ou dépassé, la vente se fait (attention, cours touché n’est pas forcément exécuté), dans le cas inverse votre ordre est reconduit pour le lendemain puis les jours suivants. Vous pouvez interrompre le processus et décider de vendre immédiatement à n’importe quel moment, sauf si la vente s’est faite, bien entendu.

Acheter de l’or à un courtier spécialisé ou magasin spécialisé dans la vente d’or.

La seconde solution serait de vous déplacer Rue Vivienne à Paris ou se trouve les principaux négociant français d’or, en province vous devrez vous diriger vers des entreprises privées comme Comptoir de l’or qui propose les produits de Cpor moyennement une commission, en général d’entre 3 et 6%. Pour les localisez, utiliser notre annuaire pour la France. D’autre possibilités existent : des ventes aux enchères proposent régulièrement de l’or de bourse, attention néanmoins aux frais qui sont élevées. Enfin, pour acquérir quelques monnaies, vous pouvez acheter directement à un particulier. EBay bien sûr. Chez Godot et fils il faut compter 2% de commission, jusqu’à 4 ou 5% selon la quantité. Le travail se paye et Godot et fils est une entreprise de confiance, ce qui est rare, mais indispensable pour acheter de l’or.

la Rue Vivienne à Paris, la mecque de l’or de bourse.

La Rue Vivienne est célèbre pour abriter un certain nombre de bijouteries, de négociants en métaux précieux et de commerces spécialisés dans les objets de valeur tels que les pièces de monnaie anciennes, les bijoux en or, les montres de luxe, etc. La plupart des boutiques sont concentrées vers les arrêts Richelieu – Drouot et Bourse ce qui permet de jeter un œil à plusieurs boutiques avant de se décider. Si vous voulez vendre votre monnaie en or, argent ou autre n’hésite pas à demander une offre à plusieurs boutiques avant de faire votre choix.

Chez Godot et fils, une boutique réputée. Une commission de 2% est appliquée, avec un taux pouvant aller jusqu’à 4 ou 5% en fonction de la quantité achetée.. En ce qui concerne l’argent, les marges peuvent atteindre jusqu’à 15%, en particulier pour les petits volumes Quant aux prix, je constate que les Marianne (ma préférence) sont toujours moins chères chez Godot.

Dans le reste de la France, deux groupes jouent un rôle majeur : le Comptoir National de l’Or et Gold.fr.

Optez plutôt pour un courtier reconnu. Pour cela, privilégiez Paris à la Province (où les frais sont généralement moins élevés dans la capitale) et, si possible, les transactions sécurisées en ligne (ce qui peut également réduire les frais). En tout cas, assurez-vous de comparer les différentes offres et de vous renseigner sur la réputation de votre intermédiaire avant de choisir.

Le Comptoir National de l’Or .

Le Comptoir National de l’Or est une entreprise spécialisée dans l’achat et la vente d’or physique. Avec plus de 70 agences réparties dans toute la France, il propose aux particuliers et aux professionnels des services de rachat d’or, d’achat de pièces et lingots d’or, ainsi que de stockage sécurisé. Le Comptoir National de l’Or est reconnu pour son expertise et sa transparence dans les transactions, offrant ainsi aux investisseurs une solution fiable pour leurs besoins en or d’investissement.

Gold.fr, le courtier en ligne.

Quant à Gold.fr, il s’agit d’un site en ligne dédié à la vente de pièces et de lingots d’or. Gold.fr propose une large gamme de produits en or, allant des pièces d’investissement aux lingots, provenant des plus grandes institutions monétaires internationales. Le site offre également des services de livraison sécurisée et de stockage pour ses clients. Gold.fr se distingue par sa facilité d’utilisation et sa plateforme intuitive, permettant aux investisseurs de naviguer aisément parmi les différents produits disponibles. Nous vous recommandons vivement de consulter le site Or.fr, spécialisé dans la vente de pièces d’or d’investissement en parfait état. Ils proposent un service de livraison à domicile ainsi qu’un stockage sécurisé pour vos achats. De plus, leurs prix sont compétitifs. Il est important de noter que la commande minimum est de 10 pièces, ce qui peut ne pas être accessible à tous les budgets. Pour obtenir plus d’informations, nous vous invitons à consulter notre tableau comparatif des vendeurs d’or en ligne.

Courtier ou Banque: Lequel choisir pour acheter de l’or.

Pour acheter de l’or auprès d’une banque, vous pouvez passer par votre conseiller ou par le service « titres » de votre banque. Dans tous les cas, le prix sera le même : le cours de vente est fixé par le marché, et non par la banque. Mais d’autres frais sont a prendre en compte, et c’est la ou les courtiers l’emportent, haut la manche.

Frais de courtageCredit AgricoleComptoir National de l’Or
Opérations sur or Achat / vente d’or4 % du montant. (minimum 40,00€ par nature de pièce)3,3% pour les transactions inférieures à 5 000 € 
2,8% pour les transactions entre 5 000 € et 10 000 €
2,2% pour les transactions entre 10 000 et 50 000 €
1,8% pour les transactions entre 50 000 € et 100 000 €
Récupération sur frais d’acheminement 50,00€30€
Frais d’expertise (a la vente d’or)55,00€Gratuit.
Frais de Scellé 10 €  ou 15€ si sachet scellé émis par la CPoR.

Agences et courtiers, des avantages sont à signaler.

Le premier avantage est une procédure simplifiée et avantageuse pour le vendeur (vous) puisque vous pouvez faire estimer la valeur de votre or avant de prendre la décision de vendre. Dans une banque tel le credit agricole cette premiere étape vous coutera deja une cinquantaine d’euros. Par exemple, cette estimation est gratuite au Comptoir National de l’Or. À tout moment de l’opération, vous aurez votre or en main ou son prix. Il n’y a donc pas de risque ni de doute à avoir.

Il est préférable d’éviter les banques compte tenu des commissions mais surtout d’autres frais prélevés, ainsi que de leur manque d’expérience en la matière (quelles types de pièces choisir, état de conservation, etc. etc.). Pour cela, il est conseillé de passer par un courtier spécialisé. Vous pouvez trouver des courtiers spécialisés dans la vente et l’achat d’or dans toutes les grandes villes, et il est même possible d’acheter de l’or dans des pays étrangers avec une certaine facilité, comme en Suisse par exemple. En optant pour un courtier reconnu, vous pourrez bénéficier de frais moins élevés, notamment en privilégiant Paris à la Province et les transactions sécurisées en ligne. Il est important de faire jouer la concurrence et de vous renseigner sur la réputation de votre intermédiaire avant de procéder à l’achat.

Déposer son or à la banque signifie que l’or sera vendu en bourse, ce qui implique que vous ne détenez plus vraiment votre or. En outre, vous devez prendre en compte les frais – souvent assez élevés – liés à ce choix (tels que les frais d’expédition). De plus, toutes vos pièces d’or ne seront pas nécessairement acceptées sur les marchés. Si ces pièces sont refusées en raison de leur état, vous devrez tout de même payer les frais d’envoi de ces pièces par votre banque.

FAQs sur l’achat d’or en magasin

une liste de magasins à Paris sur Vivienne où vous pouvez vendre de l’or?

Godot et Fils 26 rue Vivienne 75002 Paris

Quels sont les documents nécessaires pour vendre?

Certains professionnels peuvent demander des informations sur l’origine des pièces pour des raisons de sécurité et de conformité avec les réglementations en vigueur.

  1. Une pièce d’identité : Une pièce d’identité pour vérifier votre identité.
  2. Un justificatif de domicile : Certains professionnels peuvent demander un justificatif de domicile pour vérifier votre adresse.
Quelles sont les pièces d’investissement en or les plus intéressantes à acheter ?

Pour les primes basses : pour ma part se sont les 20 francs, les souverains et les 10 Florins (max 3% de prime). La pièce qui fait le gramme au moins cher est la 10 Florins Hollandaise. Acheter des napoléons, comme c’est très français, c’est bien en France mais ce n’est pas très international. Il me semble que ça peut être un problème à l’étranger, elles vont être refusées. Les anglo saxon préféreront les Souverains par exemple. Pour le coté international il est évident qu’il ne sera pas mis en avant comparativement à des pièces plus communes dans d’autres pays.

?

Sur eBay, des affaires a saisir.

eBay peut également être une option mais attention de ne traiter qu’avec des vendeurs avec d’excellent retour client, idéalement même des vendeurs avec une boutique (notés comme professionnels). Parfois sur eBay vous trouverez aussi des pièces non identifiées par les vendeurs ce qui peut toujours être intéressant si vous connaissez la valeur des pièces en question.

Peut-on acheter et vendre de l’Or à l’étranger?

Il est tout à fait possible et légal pour un résident français d’acheter des lingots d’or à l’étranger, que ce soit dans un pays membre de la UE ou en dehors, comme la Suisse. Cependant, il est important de prendre certaines précautions pour s’assurer d’une transaction sûre et avantageuse.

Tout d’abord, il convient de noter que le marché français de l’or est l’un des plus dynamiques en Europe, ce qui peut réduire l’intérêt d’acheter à l’étranger en raison des surcoûts liés au transport et à l’assurance. Néanmoins, l’achat à l’étranger peut être justifié dans le cadre de collections spécifiques, où certaines pièces peuvent être plus facilement disponibles sur d’autres marchés, comme celui des États-Unis avec les 20 dollars or anterieur a 1933, ou biel le Royaume Unis avec les souverains.

Pas de limite à l’achat d’or à l’étranger.

Dans tous les cas, il est important de se conformer aux réglementations en matière de déclaration lors du franchissement de la frontière avec des quantités importantes d’or ou de liquidités. Pour des montants supérieurs à 10 000 €, il est nécessaire de remplir et de déposer un formulaire CIRFA ou de suivre les démarches en ligne via le service DALIA, à la fois à l’entrée et à la sortie du territoire. Au niveau international, des réglementations d’importation très différentes s’appliquent à l’or. Même parmi les États membres de l’UE, il existe des différences importantes en ce qui concerne les importations en provenance de pays non membres de l’UE. Nous les detaillons dans cet article

En ce qui concerne la revente en France, il existe des différences fiscales selon l’origine de l’or. En vendant en France, vous pouvez opter pour une taxe forfaitaire de 11%, ou pour une taxation basée sur la plus-value, qui peut être plus avantageuse selon la durée de détention.

Lorsque vous vendez de l’or à l’étranger, soyez attentif aux règles en vigueur.

Tout citoyen français souhaitant vendre de l’or dans un pays de l’Union européenne ou en Suisse est tenu de faire une déclaration préalable auprès des douanes via pro.douane.gouv.fr (Service DALIA) au moins trois jours avant son départ du territoire national. En l’absence de cette démarche, il risque la confiscation immédiate de ses biens ainsi qu’une amende correspondant à 50 % de leur valeur. Par exemple, après une transaction en Allemagne, le vendeur français doit se rendre aux autorités fiscales françaises, muni de sa facture, afin de remplir un formulaire CERFA 2091-SD et de s’acquitter de la taxe forfaitaire sur les métaux précieux. Tout manquement à cette obligation expose le vendeur au paiement de ladite taxe assortie d’une pénalité de 40 %

Pour ceux intéressés par l’argent physique, il peut être plus avantageux d’acheter et de stocker à l’étranger afin d’éviter la TVA applicable en France sur l’argent. Cependant, cela nécessite une attention particulière à la légitimité du vendeur et à la sécurité du stockage. Il est recommandé de s’assurer que le vendeur fournit des certificats de propriété à votre nom et que l’or est stocké en dehors du système bancaire, avec la possibilité de le récupérer à tout moment.

la fiscalité de l’or physique d’investissement en France.

Des factures à conserver soigneusement.

La seconde possibilité, souvent plus avantageuse que la taxe forfaitaire, est l’imposition de la plus-value. Dans ce cas, seule la différence entre le prix de vente et le prix d’achat est taxée au taux de 36,2%, soit 19% d’impôt plus 17,2% de prélèvements sociaux. De plus, la plus-value peut être neutralisée fiscalement si l’achat a eu lieu plusieurs années auparavant. En effet, le gain imposable bénéficie d’un abattement de 5% par année à partir de la 3ème année de détention. Ainsi, après 22 ans, l’or physique est entièrement exonéré d’imposition à la vente. 

Justification de la date et du prix d’acquisition.

La justification de la date et du prix d’acquisition peut être apportée par tous moyens, le contribuable doit joindre à sa déclaration :

  • soit un certificat délivré par un officier ministériel attestant que l’objet a été acquis dans une vente publique, et mentionnant la date et le prix payé ;
  • soit une facture régulière délivrée par un commerçant ou une société de ventes ;
  • soit un reçu ou une facture délivrée par un particulier ;
  • soit, s’il s’agit d’un bien reçu par voie de succession ou de donation, un extrait de la déclaration ou de l’acte ayant servi de base à la liquidation des droits de mutation et mentionnant le bien concerné.

L’option ne peut être exercée qu’à la condition que la déclaration de succession ou l’acte de donation mentionne distinctement les biens acquis. Lorsque le bien reçu par voie de succession est cédé en vente aux enchères publiques dans les deux années du décès, la valeur d’acquisition est réputée égale au prix de cession, en application des dispositions du 1° du I de l’article 764 du CGI. Le vendeur pourra utilement faire figurer au regard de la ligne « Prix d’acquisition ou valeur vénale » de la déclaration d’option n° 2092  (CERFA 10251 ) disponible sur le site internet www.impots.gouv.fr, la mention suivante : « Vente aux enchères publiques. Application des dispositions du 1° du I de l’article 764 CGI ».

les 2 régimes fiscaux sur l’Or .

Pas de TVA ni de taxes sur les achats de lingots et pièces d’or d’investissement, car Bercy attend les acheteurs d’or à la revente !

  • Le Régime de droit commun (régime par défaut). C’est le vendeur qui est responsable de régler l’impôt dû (11% du montant total de la cession)
  • Le Régime dérogatoire d’imposition sur la plus-value (réservé uniquement aux résidents fiscaux français).

Pas de taxe sur les ventes d’or par un non-résident. Depuis le 1er janvier 2014, les ventes d’or et de métaux précieux par les non-résidents français sont exonérées de taxes.  Si vous vendez via un intermédiaire, vous devrez fournir au professionnel une attestation sur l’honneur de résidence à l’étranger et une copie de votre pièce d’identité.

L’or d’investissement est depuis longtemps pénalisé en France comme support de placement en France, avec une taxe forfaitaire de 11.5% sur le produit de la vente. Depuis le 1er janvier 2006 les particuliers peuvent, en outre, opter pour le régime des plus-values réelles dès lors qu’ils peuvent justifier du prix et de la date d’acquisition. Cette taxe est actuellement de 36,2% sur la plus-value avec une décote de 5% par an à partir de la 3ème année de détention. Actuellement il est donc avantageux d’investir sur le long terme en achetant de l’or puisque qu’en 22 ans l’or acheté est donc exonéré d’impôt.

Tableau récapitulatif sur la fiscalité de l’or physique d’investissement en France.


Régime de droit commun
Taxe forfaitaire
Appliqué par défaut
Régime dérogatoire d’imposition sur Plus-value sur biens meubles
Taux11,5%
(11% + 0.5% au titre de la CRDS) sur le montant total de la vente
36,2%
(19% d’impôt et 17,2% de charges sociales) sur le plus-value réalisée lors de la vente avec abattement de 5% par an à partir de la 3ème année de détention.
Soit une exonération totale au-delà de 22 ans.
Imprimé fiscalN°2091N°2092
Date limite pour la déclarationC’est au vendeur de déclarer la vente.30 jours à compter de la vente.
Documents à fournirAUCUN
C’est le vendeur qui procède à la déclaration (imprimé N°2091) et paie directement au Trésor public.
– Avis d’opération émis lors de l’achat de l’Or
– Chèque(s) pour le montant de l’impôt à l’ordre du Trésor Public ;
– Imprimé(s) N°2092 signé(s) et pré-rempli(s) avec les éléments concernant achat et la vente, ainsi que le calcul de la plus-value sur l’Or. Une déclaration pour chaque type de monnaies / lingots
💡Les plus ou moins-values sur l’or physique ne s’annulent ni entre elles ni avec celles sur les valeurs mobilières. Dans le cas d’une moins-value, il est recommandé d’adopter le régime d’imposition sur la plus-value. Pour une plus-value, il est conseillé de consulter cet article ou mieux encore votre conseiller financier afin de déterminer l’option fiscale la plus appropriée.

Une opinion personnelle sur la charge fiscale liée à la possession d’or.

Si on compare la charge fiscale qui est appliqué a l’or en France para rapport à ses voisins Français on a envie de pleurer. La France est l’un des pays au monde qui taxe le plus l’or. C’est assez facile à comprendre il ne faudrait pas que tout à coup des milliers de français s’en aillent avec leurs économies dans un cas à dos.

L’évolution de la mesure de la richesse change au cours du temps et est toujours motivé par une vision partisane de l’économie. Adam Smith  avait  expliqué que l’origine de la richesse vient du travail, en retirant  à l’or et à l’argent leur valeur de mesure de la richesse, a une époque ou les anglais étaient privé des ressources minières (au mains des espagnols). Tenir compte de l’artificialisation des sols et l’empreinte carbone par personne n’as rien a faire avec une notion de richesses. C’est une idée bien française, du courant des théoriciens de la régulation Au sens strict, la richesses est l’accumulation de bien et l’or est le standard universel pour mesure la valeur d’un bien.

Hors nous voyons actuellement que l’état Français tente de dissuader fiscalement la possession d’or de bourse, alors que sont favoriser l’investissement en bien immobilier, qui permet de congeler l’épargne des français sur le territoire, et des les soumettre au gré des inventions fiscales a venir.

FAQs sur la fiscalité or Physique.

Peut-on acheter de l’or en espèces ?

Règlement en espèces interdit. La loi n°2011-900 du 29 juillet 2011 de finances rectificative pour 2011, publiée au Journal Officiel du 30 juillet 2011, modifie le dernier alinéa 1 de l’article L112-6 du CMF. Elle a été. Depuis le 1er août 2011, l’achat d’or doit nécessairement se régler par chèque barré, virement bancaire ou carte de paiement. L’ancienne limite de 500 euros pour le paiement en espèces est donc supprimée.

L’achat d’or est-il anonyme ?

Les commerces proposant à la vente de l’or doivent respecter la législation sur la lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme, l’ordonnance n° 2009-104 du 30 janvier 2009 prévues par la directive 91/308/CEE du 10 juin 1991.
L’article 298 sexdecies E du code général des impôts fait l’obligation à toutes les personnes achetant ou vendant de l’or d’investissement la conservation des documents permettant l’identification des acheteurs ou vendeurs et ce pour une durée de six ans pour toutes opérations excédant 15 000 euros.
L’identité des clients peut être apportée par tout moyen. Pour les opérateurs déjà astreints à la tenue d’un registre tel que défini par l’article 537 du code général des impôts cette obligation est satisfaite par ce même registre..

Les commerces proposant à la vente de l’or doivent respecter la législation sur la lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme, l’ordonnance n° 2009-104 du 30 janvier 2009 prévues par la directive 91/308/CEE du 10 juin 1991.
L’article 298 sexdecies E du code général des impôts fait l’obligation à toutes les personnes achetant ou vendant de l’or d’investissement la conservation des documents permettant l’identification des acheteurs ou vendeurs et ce pour une durée de six ans pour toutes opérations excédant 15 000 euros.
L’identité des clients peut être apportée par tout moyen. Pour les opérateurs déjà astreints à la tenue d’un registre tel que défini par l’article 537 du code général des impôts cette obligation est satisfaite par ce même registre..

Dois-je payer de la TVA sur mes achats d’or ?

La règle à retenir est l’exonération de la TVA sur les transactions liées à l’Or lorsque celui-ci est d’investissement. Sont exonérés de TVA les lingots d’un titre supérieur à 995 / 1000ème, ainsi que toutes les monnaies frappées après 1800 ayant eu cours légal dans leurs pays d’origine (exemple : 20 francs or Napoléons, Souverains, 20 et 10 $ en or etc.). Il n’y a donc pas de TVA à l’achat sur les lingots et pièces d’or d’investissement.

Qu’est-ce l’Or investissement pour le fisc?

L’or d’investissement sont les barres d’or, lingots en or ou plaquettes d’or, d’une pureté supérieure ou égale à 995/1000ème et d’un poids accepté sur les marchés (sup. à un gramme).
Également est considéré or d’investissement les pièces d’or d’une pureté supérieure ou égale à 900/1000ème, frappées après 1800, ayant ou ayant eu cours légal dans leur pays d’origine et vendues à un prix n’excédant pas 80% de la valeur de l’or contenu.

L’or et l’impôt de solidarité sur la fortune (IFI).

Depuis le 1er janvier 2018, l’impôt de détention sur les métaux précieux n’existe plus. En effet, l’impôt de solidarité (ISF) sur la fortune a disparu, et l’impôt sur la fortune immobilière (IFI) présente des avantages pour l’acheteur d’or. Par conséquent, les métaux précieux (lingots, pièces de monnaie, bijoux) ne sont plus pris en compte dans la déclaration de revenus de fin d’année.

Seul l’immobilier est concerné. Par conséquent, les investisseurs peuvent acheter n’importe quelle quantité de métaux précieux sans payer d’impôts. C’est l’un des nouveaux avantages de la nouvelle « loi sur les institutions financières internationales» et est donc propice à l’achat de métaux précieux.

Quelle fiscalité pour la vente d’or en cas de moins-values ?

Moins-value : optez pour la taxation sur la plus-value réelle.

Au moment de la revente, métaux précieux et bijoux sont cette fois soumis à un régime d’imposition identique, régi par les articles 150 VI à 150 VM du code général des impôts (CGI), en vigueur depuis le 1er janvier 2006. Il donne le droit au vendeur de choisir entre une taxe forfaitaire de 11% sur la valeur totale du bien, ou alors, sur option, de 36,2% sur le montant de la plus-value, c’est-à-dire la différence entre le prix de cession et le prix d’acquisition. Cette fiscalité des intérêts bénéficie en plus d’un abattement de 10% par an à partir de la troisième année de détention, ce qui revient à une exonération totale après 12 années de détention.

La préférence pour l’une de ces deux impositions doit donc se décider selon le montant de la plus-value réalisée et la durée de détention.

En cas de forte plus-value, il peut être préférable de choisir la taxation à 11 % du capital investi.

A l’inverse, en cas de moins-values ou de détention supérieure à douze ans, la transaction sera ainsi totalement exonérée d’imposition en exerçant l’option de la taxation sur la plus-value réelle. Seule contrainte pour bénéficier de cette fiscalité avantageuse : pouvoir justifier de la provenance, du prix et de la durée de détention de votre or, par l’intermédiaire d’un acte de succession, une facture d’achat ou de tout acte officiel notarial.

En l’absence de ces justificatifs, le vendeur sera alors contraint d’acquitter la taxe forfaitaire de 11 % sur le produit de la vente, qu’il réalise une plus-value ou non.

Lorsque vous vendez vos bijoux ou votre or en passant par un intermédiaire, vous n’avez pas d’obligation de déclaration puisque c’est l’acheteur qui se charge de prélever la taxe et de la verser au service des impôts. En revanche, dans le cadre d’une transaction entre particuliers, vous devez vous-même remplir et déposer une déclaration par le biais des imprimés 2 091 (taxe forfaitaire sur la vente) ou 2092 (taxe sur la plus-value) dans un délai d’un mois après la vente

Comment remplir la déclaration Cerfa n°2092 pour la vente d’or

Pour remplir la déclaration Cerfa n°2092 pour la vente d’or en France, voici les étapes à suivre :

  1. Obtenez le formulaire Cerfa n°2092 auprès des autorités fiscales ou téléchargez-le depuis leur site web.
  2. Remplissez le formulaire avec les informations requises, notamment les informations personnelles, la date de la vente, le type et la quantité d’or vendu, ainsi que le prix de vente.
  3. Joignez tous les documents justificatifs, tels que les factures ou les reçus, au formulaire.
  4. Soumettez le formulaire complété et les documents justificatifs aux autorités fiscales dans un délai d’un mois à compter de la vente.
Est ce que je dois declarer au fisc mon achat d’or?

Pour un PARTICULIER les règles concernant la déclaration des achats d’or varient en fonction qu’il s’agisse d’un achat ou d’une vente. Voici un résumé de la marche à suivre :

  • Achat d’Or : Il n’est pas nécessaire de déclarer l’achat d’or en France. Cela signifie que si vous achetez des pièces d’or ou des lingots, vous n’avez pas besoin de le signaler aux autorités fiscales.
  • Vente d’Or : En revanche, la vente d’or est soumise à une taxation et doit être déclarée aux autorités fiscales. Lors de la vente de métaux précieux, y compris de l’or, un taux forfaitaire de taxe de 11 % (incluant 0,5 % de CRDS) est appliqué sur le prix de vente. Cette taxe est calculée et payée au moment de la vente.

Pour un profesionnel, a titre général, les personnes qui détiennent des matières d’or, d’argent ou de platine ouvrées ou non ouvrées dans le cadre de leur activité professionnelle (fabricants, marchands, commissaires-priseurs, officiers ministériels, responsables du crédit municipal, d’une salle de vente, sertisseurs, polisseurs, intermédiaires, etc.) sont tenues de se faire connaître de l’administration et doivent déposer, à cet effet, une déclaration d’existence auprès d’un bureau de garantie territorialement (consultez la liste des bureaux de garantie) compétent conformément aux articles 533 et 534 du CGI.

De la même manière, obligation leur est soumise d’inscrire sur un registre les achats, ventes, réceptions et livraisons des matières d’or, d’argent ou de platine ouvrées ou non ouvrées.

Quelle est la différence entre la TFMP et la TPV?

Dans le contexte des transactions impliquant des métaux précieux tels que l’or en France, une taxe forfaitaire est appliquée. Cette taxe, dont le taux global est de 11,5 %, incluant également 0,5 % de CRDS, est calculée en fonction du prix de vente. Il est important de noter que cette taxe s’applique uniquement aux cédants ayant leur résidence fiscale en France et lors de mutations à titre onéreux. Les mutations à titre gratuit, telles que les donations ou successions, bénéficient d’une exonération de cette taxe

La différence entre la Taxe Forfaitaire sur les Métaux Précieux (TFMP) et la Taxe sur la Plus-Value (TPV) pour la vente d’or en France est la suivante.

  • La TFMP est une taxe forfaitaire de 11,5% (incluant 0,5% de CRDS) qui est appliquée sur le prix de vente de l’or.
  • Elle est calculée et payée au moment de la vente.
  • Le vendeur doit s’acquitter du montant de la TFMP dans un délai de 30 jours à compter de la date de la vente.

TPV:

  • La TPV est une taxe sur la plus-value qui est appliquée sur la différence entre le prix de vente et le prix d’achat de l’or.
  • Elle est calculée sur une période de deux ans à compter de la date de la vente et est collectée sur deux ans.
  • La TPV peut être applicable dans certains cas spécifiques, notamment pour les ventes d’or d’investissement.
La vidéo examine en détail le traitement fiscal applicable à la vente d’or, en mettant en évidence les modalités d’imposition, les conditions de résidence fiscale, ainsi que les spécificités liées aux monnaies en or ou argent. La taxe est calculée sur le prix de vente et est composée d’un taux de 11 % pour les objets précieux comme l’or, auquel s’ajoute la CRDS de 0,5 % pour les résidents fiscaux de France. La vidéo souligne également que les cessions d’objets précieux par des professionnels ne sont pas soumises à cette taxe s’ils sont inscrits à l’actif de l’entreprise. L’assiette de la taxe est basée sur le prix de cession, et il est mentionné que les vendeurs peuvent opter pour un régime d’imposition des plus-values de cession de biens meubles, sous certaines conditions. Le vendeur doit déposer une déclaration auprès des impôts concernés, en fournissant les éléments justifiant la date et le prix d’acquisition du bien cédé. Pour plus d’informations sur ce sujet, il est recommandé de visiter le site Fiscaloo.fr, qui propose une multitude d’informations utiles en matière de fiscalité patrimoniale.
Quels sont les droits de succession sur les métaux précieux ?

Les droits de succession sur les métaux précieux dépendent du lien de parenté entre le défunt et le bénéficiaire. Voici les informations à retenir :

  • Pour les enfants et les donataires handicapés, l’abattement est de 159 325 €.
  • Pour les parents et les enfants, l’abattement est de 100 000 €.
  • Pour les époux ou partenaires de Pacs, l’abattement est de 80 724 €.
  • En cas de donation de métaux précieux à des membres de votre famille, vous bénéficiez d’un abattement sur les droits de succession.
  • En cas de vente de métaux précieux issus d’une succession non déclarée ou mal déclarée, une taxe sur les métaux précieux de 11,5% sera automatiquement appliquée.
  • La donation de métaux précieux permet un abattement sur les droits de donation.

Les Termes clés que vous devez savoir.

Investir dans l’or et autres métaux précieux est simple. Cependant, il y a quelques concepts simples que vous devez savoir :

  • Prix spot : courant, en temps réel ou des prix de marché.
  • Valeur à la refonte : La valeur intrinsèque du métal dans une pièce ou un alliage.
  • Spread : Le spread est la différence entre ce qu’un revendeur se charge de vendre un objet et ce qu’il va payer pour l’acheter.
  • Once Troy: L’unité traditionnelle de poids utilisée pour les métaux précieux.
  • Ask: Le prix auquel un négociant offre une vente.
  • Bid: Le prix auquel un courtier est prêt à acheter.

L’or « papier »

Les investissements liés à l’or comprennent divers produits négociés en bourse tels que les FNB, les ETN et les CEF, offrant une exposition au prix de l’or sans stockage physique. Les certificats d’or émis par les banques permettent d’éviter les risques de stockage des lingots physiques, tandis que les comptes d’or peuvent être attribués ou non alloués, avec des différences significatives en termes de garanties et de risques. Les produits dérivés comme les contrats à terme, les options et les CFD sont négociés sur diverses bourses, tandis que les investisseurs peuvent également acheter des actions de sociétés minières aurifères. Cependant, ces investissements comportent des risques tels que la volatilité des prix, les problèmes opérationnels, la gestion et les facteurs externes impactant les sociétés minières.


Il est préférable d’investir dans l’or en ligne en utilisant des intermédiaires de confiance pour plusieurs raisons. Tout d’abord, ces intermédiaires peuvent offrir une plateforme sécurisée pour les transactions, garantissant ainsi la sécurité des investissements. De plus, en passant par des prestataires de services d’investissement (PSI) répertoriés par l’Autorité des Marchés Financiers (AMF), les investisseurs bénéficient d’une certaine protection réglementaire et peuvent avoir plus confiance dans la fiabilité de l’intermédiaire. En sélectionnant un PSI répertorié par l’AMF, les investisseurs peuvent s’assurer que l’intermédiaire respecte les normes et les réglementations en vigueur, ce qui réduit les risques liés à l’investissement dans l’or en ligne.

Fiscalité de l’Or Papier : Aucune Taxe à l’Achat

Lors de l’achat d’or papier, aucune taxe n’est applicable, similairement à l’acquisition d’or physique, à moins de cas particuliers. En revanche, en cas de revente, la fiscalité qui s’applique est celle relative aux revenus et aux plus-values de cession des valeurs mobilières. Le prélèvement forfaitaire unique (PFU) ou flat tax de 30% est la méthode standard. En alternative, vous avez la possibilité d’opter pour l’imposition au barème progressif de l’impôt sur le revenu, auquel s’ajoutent les prélèvements sociaux à un taux de 17,2%. Il est important de noter que choisir cette deuxième option peut être moins avantageux sur le plan fiscal si votre tranche marginale d’imposition est élevée. Il est recommandé de bien examiner votre situation particulière afin de déterminer l’option la plus avantageuse d’un point de vue fiscal.

Investir dans l’or avec des ETF.

Ces instruments présentent donc des avantages similaires à ceux de l’or physique, à l’exception d’un risque de contrepartie : dans l’éventualité peu probable où l’émetteur ferait faillite, l’investisseur pourrait perdre sa mise.

Il existe deux types d’ETF pour investir dans l’or.

Certains investisseurs considèrent les ETF comme une option relativement liquide et peu coûteuse pour investir dans l’or par rapport à d’autres alternatives telles que les contrats à terme sur l’or ou les actions des sociétés minières aurifères.

Les ETF (Exchange Traded Funds) sont des fonds d’investissement cotés en bourse qui suivent un indice boursier. Il existe deux types d’ETF pour investir dans l’or : ceux qui détiennent des paniers d’actions d’entreprises aurifères (mines d’or et entreprises d’explorations), et ceux qui investissent dans des contrats à terme sur l’or, cherchant à reproduire fidèlement le cours de ce métal précieux. Ces derniers sont également appelés ETC (Exchange Traded Commodities) ou Matières Premières cotées en bourse.

Les ETF sur l’or permettent aux investisseurs d’obtenir une exposition à l’or sans avoir à acheter, stocker et revendre directement le métal précieux. Certains ETF suivent directement le prix de l’or, tandis que d’autres investissent dans des entreprises du secteur de l’extraction de l’or. Ces fonds ont affiché de bons résultats récemment, avec une augmentation d’environ 13% du prix de leur métal précieux de référence au cours des 12 derniers mois.

Voici les 5 meilleurs ETF sur l’or dans le monde à surveiller :

FUND (TICKER)Frais de gestion (frais de courtage non inclus)Actifs totaux :
SPDR Gold Shares (GLD)0.40%$58.9 billion+ iNFORMATION
iShares Gold Trust (IAU)0.25%$27.6 billion
SPDR Gold MiniShares (GLDM)0.10%$7.0 billion
iShares Gold Trust Micro (IAUM)0.09%990.38 million

Avantages et Inconvénients des ETF d’Or.

AvantagesInconvénients
Les ETF permettent aux investisseurs de bénéficier d’une diversification instantanée sur l’ensemble de l’industrie aurifère. En investissant dans un ETF d’or, les investisseurs détiennent une part d’un fonds qui détient généralement un panier d’actions de sociétés liées à l’industrie de l’or, telles que des sociétés minières aurifères, des sociétés d’exploration et des sociétés de services liées à l’or.Les ETF d’or sont des fonds négociés en bourse qui détiennent une quantité d’or physique, mais les investisseurs n’ont pas de contrôle direct sur les stocks spécifiques ou les actifs détenus dans le fonds. Ils dépendent de la gestion du fonds pour prendre des décisions sur les actifs sous-jacents.
Les ETF d’or permettent aux investisseurs d’accéder au marché de l’or avec des frais de gestion généralement plus bas que ceux associés à d’autres formes d’investissement dans l’or.Dans le même ordre d’idées, bien que les ETF offrent une diversification instantanée sur l’ensemble de l’industrie aurifère, il est important de noter que trop de diversité peut également avoir des inconvénients. En effet, une diversification excessive peut diluer les performances potentielles de votre investissement, vous dispersant trop.
Les ETF d’or offrent une liquidité élevée, ce qui les rend facilement accessibles à l’achat ou à la vente sur la plupart des plateformes de négociation et des bourses. Étant donné qu’ils sont négociés en bourse, les investisseurs ont la possibilité d’acheter ou de vendre des parts d’ETF à tout moment.Les ETF d’or sont exposés à des risques propres à l’industrie aurifère, tels que les fluctuations des prix de l’or, les risques géopolitiques, les coûts de production variables, les réglementations gouvernementales et les problèmes environnementaux.
Certains ETF d’or offrent la possibilité de gagner des dividendes.
Les dividendes dans les ETF d’or peuvent provenir principalement des sociétés minières aurifères détenues dans le fonds. Ces sociétés peuvent choisir de distribuer une partie de leurs bénéfices sous forme de dividendes aux actionnaires.
la performance des entreprises minières aurifères détenues dans le fonds peut être affectée par des variables telles que les coûts de production, les niveaux de production, les réglementations gouvernementales, les conditions économiques mondiales, les fluctuations des devises et les conditions géopolitiques

Généralement, les ETP d’or impliquent le paiement d’une petite commission pour les transactions, ainsi que des frais de stockage annuels. Les dépenses annuelles du fonds, comprenant les frais de stockage, d’assurance et de gestion, sont couvertes en vendant de petites quantités d’or représentées par chaque certificat, entraînant ainsi une diminution progressive de la quantité d’or dans chaque certificat au fil du temps.

Les Fonds Négociés en Bourse (FNB) sont des entités d’investissement légalement classées comme sociétés ouvertes ou fiducies de placement unitaires (UIT). Cependant, ils se distinguent des sociétés ouvertes traditionnelles et des UIT par le fait qu’ils n’effectuent pas de ventes directes aux investisseurs. Les FNB émettent leurs actions sous forme d’ »unités de création, » généralement en grands blocs tels que des blocs de 50 000 actions, et ces unités de création ne peuvent pas être achetées en espèces. Au lieu de cela, elles sont acquises avec un panier de titres reflétant le portefeuille du FNB. Typiquement, les unités de création sont divisées et revendues sur le marché secondaire.

Les actions de FNB peuvent être cédées de deux manières : soit les investisseurs vendent des actions individuelles à d’autres investisseurs, soit ils revendent les unités de création au FNB. Dans la plupart des cas, les FNB rachètent ces unités de création en fournissant aux investisseurs les titres qui composent le portefeuille, plutôt que de verser de l’argent comptant. En raison de la capacité de rachat limitée des actions des FNB, ils ne sont pas classifiés comme des fonds communs de placement et ne peuvent pas s’appeler ainsi.

Certificats Or.

Les certificats d’or émis par des banques françaises sont des instruments financiers qui permettent aux investisseurs d’exposer leur capital au prix de l’or sans avoir à acheter physiquement le métal précieux. Ces certificats sont émis par les banques et sont généralement négociables sur les marchés financiers.

Principaux certificats émis par des banques françaises.

  • CERTIFICAT 100% OR  (NL0006454928) – BNP Paribas 
  • Certificat 100 % Or Quanto (FR0010956383) – Société Générale.

Notre recommandation : Certificat 100 % Or Quanto émis par la Société Générale.

Certains certificats vont même jusqu’à neutraliser les variations entre l’euro et le dollar américain (puisque le prix de l’or est coté en dollars), tel que le certificat 100 % OR Quanto de Société Générale.

Le certificat sélectionné, émis par Société Générale (code : FR0010956383). et arrivant à échéance le 12 janvier 2025, présente un principe simple : sans recourir à aucun effet de levier, il se contente de reproduire fidèlement l’évolution des prix de l’or. Ainsi, si le prix de l’or augmente de 4 %, le certificat connaîtra une progression de 4 % également, et vice versa.

Les certificats or permettent aux investisseurs d’éviter les risques et coûts liés au transfert et au stockage des lingots physiques en prenant en charge d’autres risques et coûts associés au certificat lui-même, tels que les commissions, les frais de stockage et divers types de risque de crédit. Ces certificats, émis par les banques, peuvent être alloués (entièrement réservés) ou non alloués (mis en commun). Les certificats or non alloués fonctionnent comme une forme de banque de réserve fractionnée, ne garantissant pas un échange équivalent du métal en cas de ruée vers l’or auprès de la banque émettrice. Certains certificats d’or alloués doivent être corrélés avec des barres numérotées spécifiques, bien que l’attribution indue d’une seule barre à plusieurs parties puisse parfois être difficile à déterminer.

Les avantages et des inconvénients du certificat Or :

AvantagesInconvénients
Le cours du certificat Or réplique fidèlement l’évolution de l’once d’Or, prenant en compte les frais de gestion et le taux de change euro/dollar.Le certificat Or présente un risque de perte en capital, comme tout investissement financier.
Le certificat Or est négociable en continu sur différentes plateformes de négociation, y compris Euronext Paris, offrant une liquidité similaire à celle des actions.Il n’est pas couvert contre le risque de change euro/dollar, ce qui signifie qu’une baisse du dollar par rapport à l’euro pourrait affecter la valeur du certificat.
Sans échéance déterminée, le certificat Or permet aux investisseurs de choisir des horizons d’investissement adaptés à leurs stratégies, qu’elles soient à court, moyen ou long terme.Le remboursement anticipé du certificat est à la discrétion de l’Émetteur et est soumis à un préavis de 10 jours ouvrés, ce qui peut limiter la flexibilité des investisseurs.

Comptes d’or.

Divers types de « comptes » d’or sont disponibles, chacun imposant différents niveaux d’intermédiation entre le client et son or. Une distinction majeure réside dans la détention de l’or sur une base allouée (entièrement réservée) ou non allouée (mise en commun). Les comptes d’or non alloués opèrent comme une forme de banque de réserve fractionnée et ne garantissent pas un échange équitable du métal en cas de ruée vers l’or auprès de l’émetteur du dépôt. Une autre divergence significative réside dans la force de la réclamation du titulaire du compte sur l’or, en particulier en cas de passifs libellés en or, confiscation d’actifs, ou faillite de l’administrateur de compte.

De nombreuses banques proposent des comptes d’or où l’or peut être acheté ou vendu instantanément, similaire à toute devise étrangère, sur une base de réserve fractionnée. Les banques suisses fournissent un service similaire sur une base entièrement allouée. Les comptes de pool, proposés par certains fournisseurs, facilitent la détention de créances hautement liquides mais non allouées sur l’or appartenant à la société. Les systèmes numériques de monnaie d’or fonctionnent comme des comptes de pool, permettant

en outre le transfert direct d’or fongible entre les membres du service. D’autres opérateurs autorisent les clients à détenir un renflouement sur l’or attribué (non fongible), qui devient la propriété légale de l’acheteur.

Certaines plates-formes agissent comme un marché où l’or physique est attribué à l’acheteur au moment de l’achat, devenant ainsi sa propriété légale. Ces fournisseurs agissent uniquement en tant que gardiens des lingots des clients, qui ne figurent pas dans leur bilan.

En général, les banques de lingots ne traitent qu’avec des quantités de 1 000 onces troy (31 kg) ou plus, que ce soit dans des comptes alloués ou non alloués. Pour les investisseurs privés, l’or stocké offre la possibilité d’obtenir la propriété d’or stocké professionnel avec des exigences minimales d’investissement de plusieurs milliers de dollars américains ou même des coupures aussi basses qu’un gramme.

Produits dérivés, CFD et paris à spread

Les produits dérivés tels que les contrats à terme sur l’or, les contrats à terme et les options sont actuellement échangés sur diverses bourses mondiales ainsi que sur le marché de gré à gré (OTC). Aux États-Unis, les contrats à terme sur l’or sont principalement négociés sur la Bourse des matières premières de New York (COMEX) et Euronext. En Inde, ces contrats sont négociés sur la National Commodity and Derivatives Exchange (NCDEX) et la Multi Commodity Exchange (MCX). Depuis 2009, les détenteurs de contrats à terme sur l’or COMEX ont rencontré des difficultés à prendre livraison de leur métal, avec des retards et parfois des livraisons de barres ne correspondant pas à celles stipulées dans le contrat.

Plusieurs entreprises proposent des contrats pour la différence (CFD) basés sur le prix de l’or ou permettent de spéculer sur le prix de l’or.

Sociétés minières

S’intéresser aux actions de sociétés minières aurifères offre une alternative intéressante pour accéder au marché de l’or. Ces entreprises, engagées dans l’extraction de l’or, voient généralement leurs actions fluctuer en fonction du cours de l’or. On distingue deux types de sociétés minières : les seniors, qui opèrent à grande échelle, et les juniors, spécialisées dans l’exploration et le développement de nouveaux gisements. Investir dans ces actions vous expose à la fois au potentiel de croissance de l’entreprise et aux variations du prix de l’or. De plus, certaines d’entre elles versent des dividendes, offrant ainsi une source potentielle de revenus réguliers. Cependant, ce type d’investissement comporte des risques spécifiques liés à des facteurs tels que la qualité de la gestion, les coûts d’extraction, la quantité d’or pouvant être extraite et les perspectives de découverte de nouveaux gisements. Lorsque le prix de l’or augmente, on peut anticiper une augmentation des bénéfices de ces sociétés et donc de la valeur de leurs actions. Cependant, cette corrélation n’est pas toujours directe, les sociétés minières étant soumises à divers risques tels que les conditions météorologiques, les accidents, la mauvaise gestion, la nationalisation, le vol, la corruption, etc. Il est important de reconnaître que bien que le prix des lingots d’or puisse être volatil, les actions minières sont souvent considérés comme présentant un risque encore plus élevé et une volatilité accrue en raison de l’effet de levier inhérent au secteur minier.

Au lieu d’investir directement sur les Sociétés minières, il est également possible de confier la gestion de ses investissements à des fonds d’investissement appelés OPCVM (Organismes de placement collectif en valeurs mobilières). Certains fonds spécialisés dans les valeurs minières aurifères offrent une expertise pointue dans l’exploitation de l’or, mais cela peut s’accompagner de coûts d’intermédiation plus élevés.

💡les débutants devraient envisager de commencer par des investissements plus simples et moins risqués avant de se lancer dans des secteurs plus complexes comme celui des sociétés minières aurifères, ou passer par un fonds d’investissement appelés OPCVM.

FAQs

Quel sont les avantages et les inconvénients d’avoir une certaine allocation à un ETF sur l’or :?

AVANTAGES

  • L’or n’est corrélé ni aux actions ni aux obligations.
  • Il augmente généralement les rendements ajustés en fonction du risque lorsqu’il est combiné à un portefeuille traditionnel de 60/40.
  • L’or peut être considéré comme une obligation zéro coupon dont la prime augmente lorsque les taux réels deviennent négatifs.

INCONVÉNIENTS

  • L’or n’est pas aussi bon comme couverture contre l’inflation que communément admis.
  • Son comportement est imprévisible la plupart du temps pendant les pics d’inflation.
  • Il peut servir de couverture contre l’inflation si l’horizon d’investissement est de plusieurs deceniies. Cependant, compte tenu de la durée de vie typique d’un investisseur, la capacité de l’or à couvrir l’inflation sera principalement aléatoire.
  • Les TIPS (Titres indexés sur l’inflation) et les indices globaux des matières premières sont probablement de meilleures protections contre l’inflation. L’or peut être aussi volatile que les actions mais avec un rendement attendu nul, car c’est un actif non productif sans flux de trésorerie.
  • L’or peut traverser de très longues périodes de repli, c’est-à-dire qu’une personne qui a investi dans l’or au début des années 80 était en déficit pendant 20 à 30 ans.

Investir dans l’or dépend de votre horizon temporel personnel.

Investir dans l’or sur le long terme.

Pour l’investisseur de très long terme, qui cherche à réduire la fiscalité et à amortir les frais d’acquisition, les produits recommandés sont les suivants :

  1. Or Physique – Pièces d’or courantes : Avec une imposition de 36,2% dégressifs à partir de 3 ans et 0% à partir de 22 ans, l’or physique offre une fiscalité avantageuse sur le très long terme. Bien que les frais d’achat et de vente puissent varier entre 3% et 8%, l’or physique est une option attrayante pour les investisseurs à budget plus restreint.
  2. Assurance-vie – Certificat ou ETF : Après 8 ans, les gains de l’assurance-vie bénéficient d’un abattement annuel et sont imposés à 24,7% au-delà. Avec des frais annuels de 0,6% pour le contrat et 0,75% pour le certificat, l’assurance-vie offre un cadre fiscal avantageux pour les investissements à long terme ou dans une perspective de succession.

Ces deux options offrent des avantages fiscaux significatifs sur le très long terme, ce qui en fait des choix judicieux pour les investisseurs ayant une vision à long terme de leur portefeuille.

Investir dans l’or sur le moyen/long terme.

Pour le moyen/long terme, avec un souci de minimiser les frais, les produits conseillés sont :

  1. Compte-titres – ETF : Avec une imposition de 30%, les ETF peuvent être une option efficace pour les investisseurs à moyen/long terme. Les frais annuels de gestion entre 0,04 et 0,95% pour l’ETF sont relativement bas, ce qui permet de maximiser les rendements nets.
  2. Compte-titres – Turbos : Bien que les turbos soient plus adaptés pour saisir des opportunités à court et moyen terme, ils offrent des frais d’achat et de vente très bas (1€ + 0,04%) et un effet de levier pour multiplier les gains.
  3. Compte CFD – CFD : Pour les investisseurs cherchant à saisir des opportunités à court/moyen terme avec un levier jusqu’à x10, les CFD peuvent être une option intéressante. Avec des frais d’achat et de vente d’environ 0,06% et un coût de portage, ils offrent une certaine flexibilité et une possibilité de gains accrus.
  4. Compte-titres – Contrats à terme : Avec un levier x10, les contrats à terme sont adaptés pour saisir des opportunités à court/moyen terme. Bien que les frais de 3€ par contrat et les coûts de portage puissent être présents, ils permettent une exposition accrue au marché.

Investir dans l’or sur le court terme.

Pour les investisseurs axés sur le court terme, cherchant à maximiser les opportunités de profit dans un laps de temps plus restreint, voici les produits recommandés :

  1. Compte-titres – Turbos : Les Turbos sont particulièrement adaptés pour saisir des opportunités à court terme. Avec des frais d’achat et de vente relativement bas (1€ + 0,04%) et un effet de levier qui peut multiplier les gains, les Turbos offrent une possibilité de profit rapide pour les investisseurs réactifs.
  2. Compte CFD – CFD : Les Contrats sur la Différence (CFD) sont conçus pour les investisseurs souhaitant profiter des fluctuations à court terme du marché. Avec des frais d’achat et de vente d’environ 0,06% et la possibilité d’utiliser un effet de levier jusqu’à x10, les CFD offrent une flexibilité pour saisir rapidement les opportunités de trading.

Pour conclure: vantages et inconvénients des différents produits d’investissement dans l’or :

Produit d’investissementAvantagesInconvénientsFiscalitéFraisCest pour qui?
Lingots et pièces d’or: vous recherchez une solution facile, simple et fiable– Pas frais de conservation
– Actif sur
– Facile à acheter.
– Des taux d’achat élevés
– Aucun intérêt/dividende
– Stockage coûteux
– Risque de vol éventuel
36,2% dégressifs à partir de 3 ans et 0% à partir de 22 ansEntre 1% à 7% de frais à l’achat.Pour l’investisseur de long terme plus de 20 ans.
Certificats d’or– Aucune exigence de stockage physique– Pas de propriété directe
– Aucun intérêt/dividende
– Frais élevés
ETF d’or: – Aucune exigence de stockage physique– Extrêmement liquide
– Aucun intérêt/dividende
30%De 0.09 a 0,4%/an pour l’ETF + frais de courtagePour l’investisseur moyen/long terme : vous profitez de bas frais de gestion. Entre 5 et 10 ans
Compte Turbos-possibilité de spéculer sur l’évolution de l’or à la hausse ou à la baisse.
– effet de levier qui amplifie les gains potentiels
-Leur potentiel de gains amplifié s’accompagne également d’un risque accru de pertes.
Ce produit est donc potentiellement très risqué.
30%
Actions des mines d’or– Aucune exigence de stockage physique
– Un potentiel de hausse élevé
– Dividendes
– Extrêmement liquide
– Fluctuations importantes des actions
– Risque lié aux societes
– Analyse fianciere requise
Compte-titres ETF– Aucune exigence de stockage physique
– Un potentiel de hausse élevé
– Dividendes
– Extrêmement liquide
– Fluctuations importantes des prix
– Risque lié aux actions

Les diverses options d’investissement dans l’or offrent des durées, des niveaux de liquidité et des correspondances à différents profils d’investisseurs.

Les ETF qui répliquent les cours de l’or sont des instruments financiers intéressants pour investir dans ce métal précieux. Voici une sélection d’ETF qui suivent le cours de l’or :

  1. iShares Physical Gold : Cet ETF réplique fidèlement le cours de l’or physique. Chaque part de l’ETF achetée correspond à une détention équivalente en lingot d’or, offrant ainsi une exposition directe à l’or.
  2. Xtrackers MSCI : Cet ETF est également un bon choix pour suivre le cours de l’or. Il offre une gestion passive et peu coûteuse, ce qui le rend attrayant pour les investisseurs cherchant à investir dans l’or

Répandre l'amour.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Dans le département de l’Ariège, la permission d’effectuer des activités d’orpaillage est accordée uniquement pendant la période allant du 1er…

  2. Deux chercheurs d’or originaires de Toulouse ont fondé l’association Goldline Orpaillage, dédiée à répertorier les cours d’eau aurifères en France…

© 2024. Made with Twentig.