Partager est savoir!
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La banque d’investissement américaine Goldman Sachs estime que s’approche la fin du marché haussier de l’or. « La chute des prix depuis l’automne dernier et nos prévisions actuelles suggèrent que le changement dans le cycle du prix de l’or est probable et qui est déjà en cours« , a déclaré Goldman Sachs. «En fait, nous pensons que si notre prévision de nouvelles baisses des prix de l’or est correcte, la baisse des prix pourrait devenir plus rapide et plus amples que celles attendues parce que les positions longues nettes COMEX et ETF restent proche de leurs niveaux records. « 

Daniel Eckert, directeur des finances du prestigieux journal allemand Die Welt, dans un article intitulé « nicht un glaubt Goldman Gold  » déclare que Goldman Sachs est une banque d’investissement quelque peut spéciale, parce qu’elle possède  la capacité de repérer les tendances avant les autres. On connait également les étroits contacts entre Goldman et les gouvernements à travers le monde. Eh bien maintenant, Goldman Sachs a estimé que la hausse du prix de l’or est terminée et que la chute actuelle des prix serait la « fin de cycle ».

La fin de la hausse de l’or.

Ces déclarations ont surpris de nombreux analystes et les partisans du marché haussier de l’or, car en Décembre 2012 Goldman Sachs avait  prédit que d’ici le printemps 2013, le prix s’élèverait à 1825 $ l’once Troy (31,1 grammes). La banque soutient maintenant que la récente baisse de prix de près de 1.800 dollar a 1565 marque la fin du marché haussier de ce métal.

« La reprise économique aux États-Unis est plus élevé que prévu par beaucoup« , a déclaré Jeffrey Currie, économiste de Goldman Sachs et les dernières données économiques indiquent que  de nombreux investisseurs se préparent à une hausse de la bourse. L’or dans ce cas est moins attrayant.

Dans une prévision à douze mois, Goldman Sachs prévoit un prix de l’once d’or autour de 1550 $. Les prévisions actuelles de la banque d’investissement est donc  de 250 $ de moins que les prévisions faites il y a trois mois.

Daniel Eckert note que la banque d’investissement n’est pas le seul investisseur s’interrogeant sur cette fin du marché haussier de l’or qui a commencé en 2002. Récemment, on a appris que George Soros et d’autres gestionnaires de hedge funds, ont liquidé leurs positions en métaux précieux. Contrairement à John Paulson, le gestionnaire de fonds  et fondateur de hedge fund Paulson & Co, qui détient de fortes positions en or d’investissement.

Les experts qui nient que la fin du marché haussier de l’or.

Nous pouvons citer Kathrin Goretzki, analyste matières premières chez la banque italienne UniCredit, qui estime que les tendances du marché sont contradictoires.

« D’une part, le prix de l’or est  à la baisse à cause de la spéculation sur un possible arrêt de la politique monétaire américaine, mais d’autre part, l’intérêt des investisseurs dans le métal physique reste stable ».

Aux États-Unis, la demande de pièces d’or en Janvier était de 20 pour cent de plus qu’en 2011.

Daniel Eckert affirme que par le  passé, une baisse des cours suscite de nouveaux rallyes, comme cela s’est produit en 2008 lorsque le prix de l’once avait chuté de 1000 $ à un peu plus de 700. En Septembre 2009, le prix psychologique de 1000 $ est de nouveau rétabli.