évaluation d’une maison pour vente.

Si l’évaluation d’un bien s’entend généralement d’un point de vue financier, il convient de préciser qu’il est possible d’évaluer un bien sur un plan technique en réalisant un diagnostic technique. Cela est particulièrement utile avant de s’engager dans un projet immobilier nécessitant des travaux par exemple, dont les incidences sont parfois difficiles à apprécier dans le temps. Un diagnostic technique permet de mieux connaître un patrimoine et apporte une aide pour déterminer les travaux à réaliser, à les programmer et à estimer leur coût.

Tutoriel vidéo sur l’immobilier Écrit par Pascal Percheron, fait pour les clients qui ont besoin de son avis. Le client a hérité de la maison, mais aucun héritier n’y habite. Il est entré dans la maison et leur ai envoyé cette vidéo afin qu’ils puissent comprendre le prix estimé de la maison.

Il comprend, sur site, un examen des composants d’une construction. Cet examen est généralement confié à des bureaux de contrôle ou à des bureaux d’études qui envoient des ingénieurs ou des techniciens compétents dans les différentes techniques du bâtiment, qui évaluent notamment la durée de vie résiduelle de chaque ouvrage ou équipement.

Combien vaut une maison. les coefficients de pondération.

Pour évaluer votre maison, les critères indiqués précédemment peuvent être pris en compte, et permettent de corriger le prix moyen au mètre carré des maisons, pour autant que la valeur du terrain sur lequel elles reposent soit comparable.

Si le prix moyen retenu doit être appliqué à l’ensemble des surfaces, il convient toutefois que celles-ci aient été pondérées en fonction de leur affectation effective. Des coefficients de pondération sont communiqués à titre indicatif, et permettent de calculer une surface pondérée de référence pour le calcul de la valeur, étant entendu que dans toute transaction la valeur d’un bien est celle définie par les parties.

Coefficients de pondération 
Sous sol/Caves/Garage0.30 à 0.5
Rez de chaussée1
Étage (non mansardé)1
Combles aménagées ou étage mansardé (>1,80m de haut)0.7 à 0.9
Combles aménageables ou grenier0.4
Étage avec toiture terrasse accessible1.2

Diagnostic technique; le carnet d’identité.

Le diagnostic technique repose sur un carnet d’identité, qui décrit les différents composants d’une construction, des documents et des plans, ainsi qu’un carnet de santé. Un diagnostic sommaire, correspondant à une analyse réduite d’un immeuble, peut être efficace. Un diagnostic technique peut cependant être extrêmement complet, jusqu’à inclure un diagnostic acoustique, thermique, ou énergétique, chacune de ces parties faisant alors l’objet d’une étude particulière approfondie.

Dossier diagnostic technique vente maison.

Le diagnostic technique constitue une synthèse dans laquelle sont figurés :

  • – les travaux à réaliser pour qu’un immeuble soit conforme à des objectifs fixés, comme la réglementation par exemple.
  • – les opérations de maintenance et les grosses réparations.
  • – l’obsolescence de certains équipements ou installations qui, bien qu’ils fonctionnent, ne seraient pas remplaçables en cas de défaillance.

D’autre part, il précise :

  • – les améliorations destinées à réduire les dépenses de fonctionnement, avec le cas échéant, le calcul du temps de retour de l’investissement.
  • – les coûts prévisibles et la planification des dépenses correspondant à l’ensemble de ces actions.

Cette démarche rationnelle dans la connaissance de l’état d’un bâtiment a d’ailleurs fait émerger depuis quelques années l’idée d’un carnet d’entretien qui pourrait suivre la vie d’un ouvrage quel que soit son propriétaire.

Il est intéressant de noter l’importance d’une entrevue entre le propriétaire d’un bien et la personne chargée de réaliser un diagnostic. L’échange d’expérience entre des individus permet alors de détecter rapidement des contraintes éventuelles et constitue un gain de temps précieux qu’aucune méthode analytique ne saurait remplacer.

Les valeurs suivantes résument sommairement la durée de vie généralement constatée de certains ouvrages ou équipements:

Enveloppe extérieure :
– étanchéité en terrasse :
. multicouches 15 ans
. bicouche élastomère 25 ans
. membranes plastiques : 35 ans
– couverture
. en tuiles, ardoises 30 à 50 ans
. en zinc 20 à 50 ans
– façades :
. composites 20 à 50 ans
. traditionnelle 50 ans et plus
Équipements techniques centralisés :
– chaufferie 10 à 30 ans
– climatisation 8 à 20 ans
– eau chaude sanitaire 8 à 15 ans
Réseaux techniques intérieurs :
– circuits hydrauliques 20 à 30 ans
– éclairage 20 à 30 ans
– réseaux de communication 7 à 10 ans
(en raison du vieillissement technologique)
Aménagements intérieurs :
– revêtements de sol 7 à 10 ans
– plafonds 20 à 30 ans
– peintures 8 à 10 ans

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.