Des lingots d’or pillés en 1746 restitués à la France après leur vente sur un site d’enchères américain

Reading Time: 2 minutes

Cinq lingots d’or ayant une valeur de 220 000 euros ont été retrouvés sur le catalogue d’une maison de vente californienne. Ces lingots, qui portent des idéogrammes chinois symbolisant la prospérité et les transactions financières, ont été certifiés comme ayant appartenu à l’épave du Prince de Conty, qui a sombré en 1746 près de Belle-Île-en-Mer.

Les autorités américaines ont saisi ces lingots et les ont rendus à la France lors d’une cérémonie début mars à Washington, après avoir été alertées par les autorités françaises.

L’article relate également l’histoire de l’épave et de sa découverte en 1974, ainsi que le pillage de certains des lingots d’or par des plongeurs indélicats dans les années 1970. L’enquête sur la mise en vente des lingots sur un site d’enchères américain en 2017 a finalement abouti à la mise en examen de trois personnes et à la restitution des lingots à la France. Les lingots seront désormais exposés dans un musée. Les personnes mises en examen sont poursuivies pour recel de biens culturels, blanchiment en bande organisée, association de malfaiteurs et exportation illégale de biens culturels.

 Le trésor du Prince de Conty.

L’Histoire d’un trésor perdu depuis le XVIIIe siècle est aujourd’hui devenue réalité. Le 3 décembre 1746, le navire du prince de Conti a fait naufrage lors d’une nuit de tempête à Belle-Île-en-Mer, en Bretagne. Presque trois siècles plus tard, une partie du trésor qui était dans les cales a été restituée à la France. C’est une histoire incroyablement rocambolesque que je vais vous raconter.

Ce jour-là, les côtes déchirées de Belle-Île-en-Mer sont le théâtre d’une tragédie. Une tempête violente fait rage et le navire du prince de Conti s’échoue sur les récifs. Le vaisseau, qui revenait de Chine avec 229 membres d’équipage, engloutit une fortune, dont cinq lingots d’or. Ces derniers ont été volés par des pilleurs d’épaves et ont été restitués à la France il y a quatre ans.. Ces lingots d’or, d’une valeur de 220 000 euros, ont été découverts aux États-Unis et allaient être proposés à la vente aux enchères. Leurs idéogrammes chinois ont permis de les identifier. Les points à leur surface identifient les personnes qui ont fabriqué ces lingots sous la dynastie des Qing.

Cette découverte est le fruit de nombreuses histoires.

Trois Français, un couple et une femme, soupçonnés d’avoir pillé l’épave, sont poursuivis par la justice. Pour l’instant, nous avons trois personnes mises en examen pour diverses infractions, notamment pour blanchiment, recel de biens culturels volés, objet d’un vol en bande organisée, blanchiment et association de malfaiteurs.

Les cinq lingots d’or rejoindront les autres vestiges du prince de Conti au musée de la Compagnie des Indes à Lorient. Les parties reposent à une profondeur de quinze mètres dans une zone difficile d’accès. Cette histoire nous rappelle que les trésors perdus peuvent être retrouvés, même des siècles après leur disparition. Elle est un témoignage de notre histoire et de notre patrimoine, qui ne cesse de nous fasciner.

Répandre l'amour.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Dans le département de l’Ariège, la permission d’effectuer des activités d’orpaillage est accordée uniquement pendant la période allant du 1er…

  2. Deux chercheurs d’or originaires de Toulouse ont fondé l’association Goldline Orpaillage, dédiée à répertorier les cours d’eau aurifères en France…

© 2024. Made with Twentig.