Le Finistère est très riche en or, et de plus a des concentrations surprenantes, de l’ordre du gramme au mètre cube. L’orpaillage au Finistère va réserver de belles surprises au chercheur d’or bretons Donc des filons aurifères dans le quartz de la plage du Ris, près de Douarnenez. On signale également de banc de sables aurifères dans la même région à proximité de Rosporden, Pont-de-Buis, à Plonevez-Porzay. L’Odet au nord de Lamgolen près de Menez-Gouaillou est particulièrement riche en sables aurifères avec des teneurs intéressantes. souvent supérieures a 1 gr d’or /m 3, selon des relevés des années 70. De l’or dans les alluvions de l’Aulne (teneur moyenne: 1 gr /m 3) au nord de Châteaulin. Petite production d’or lors de l’exploitation du gîte sulfure de Poullaba, près de Poullaouen, au début du siècle. On le trouve encore présent sous forme de traces dans les gisement.(Goethite, limonite.)

L’orpaillage selon l’Article 7 du Code Minier (simple recherche)(1) est soumis à déclaration, pour toute recherche, il vous faut faire une déclaration auprès de la Préfecture ou DDE du département où vous voulez chercher de l’or, donnant les dates, le lieu, et le matériel que vous voulez utiliser. Pour les amateurs toute utilisation d’engin mécanique est interdite.

  • Simple Recherche : orpaillage avec pelle, pan, batée, seau, tamis, pompe manuelle, grattoirs, pied de biche inférieurs à 50 cm, sluice léger.
  • Préfecture : 42 Boulevard Dupleix CS 16033, 29320 Quimper, 02 98 76 29 29

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.