Minerais aurifères à Nozay. Trace d’or dans les sables stannifères (contenant de l’étain) des plages de Piriac et de Pénestin. Or natif rencontré dans des granulites au Rodier près de Nantes. Près de Saint-Nazaire, I’or natif de forme dendritique est présent dans un filon de Quartz. Une exploitation a d’ailleurs été tentée vers 1820, mais, du fait des conditions difficiles (le gisement est près de la mer), les travaux on dû être arrêtés. D’après les quelques documents que l’on possède sur cette région, le filon paraissait être d’une teneur assez élevée. L’or a été signalé en association avec la stibine dans le gisement métallogénique sulfure de Moisdon, près d’Erbray. L’Or est aussi présent en inclusions dans la limonite du « chapeau de fer » du gisement d’Angrie.

L’orpaillage selon l’Article 7 du Code Minier (simple recherche)(1) est soumis à déclaration, pour toute recherche, il vous faut faire une déclaration auprès de la Préfecture ou DDE du département où vous voulez chercher de l’or, donnant les dates, le lieu, et le matériel que vous voulez utiliser. Pour les amateurs toute utilisation d’engin mécanique est interdite.

  • Simple Recherche : orpaillage avec pelle, pan, batée, seau, tamis, pompe manuelle, grattoirs, pied de biche inférieurs à 50 cm, sluice léger.
  • Hôtel de préfecture de la Loire-Atlantique: 6 Quai Ceineray, 44000 Nantes, 02 40 41 20 20

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.