C’est le moment d’acheter de l’or !

Après des mois de hausse des cours de l’or et une pénurie de lingots sur le marché pour cause de fermetures des raffineries de suite, la récente annonce d’un vaccin pfizer contre le coronavirus a brusquement fait chuter les cours.

Par exemple, chez Godot & Fils le prix d un lingot d’or de 100g l’un des formats le plus intéressant, est passé de 6000 euros en août à 5300 euros actuellement. Si vous attendiez une opportunité, c’est le moment pour investir dans le métal doré.

Le roi de l’investissement, le lingot en or.

Tous les lingots en or sont accompagnés d’un bulletin d’essai, indiquant le numéro du lingot et le nom de la fonderie. Pour les lingots frappés, le bulletin est imprimé sur le blister. La facture d’achat doit également être conservée. La facture est essentiel pour la revente! .

Certains lingots existent sous différents formats et sont plus faciles à obtenir qu’un lingot de 1 Kg. Les lingotins de 10, 20, 50, 100 grammes permettent de fractionner son investissement, au lieux de devoir vendre d’un coup tout son investissement.

Qu’est ce que l’or d’investissement :

«L’or sous la forme d’une barre, d’un lingot ou d’une plaquette d’un poids supérieur à un gramme et dont la pureté est égale ou supérieure à 995 millièmes, représenté ou non par des titres», et «Les pièces d’une pureté égale ou supérieure à 900 millièmes qui ont été frappées après 1800, ont ou ont eu cours légal dans leur pays d’origine et dont le prix de vente n’excède pas de plus de 80 % la valeur de l’or qu’elles contiennent.» La détention d’or physique en France est totalement libre !

S’il faut que l’or reste disponible :

La meilleure solution est le coffre de banque si vous ne craignez pas de contrôles des Services existants ou futurs.

Les banques déclarent les coffres aux autorités et le fait que vous ayez un coffre apparaîtra dans votre dossier fiscal. N’oubliez pas que des pièces qui vous ont été données par l’oncle à héritage, si elles ne sont pas déclarées et les taxes à l’héritage réglées – que l’oncle soit encore vivant ou déjà mort – font de vous un fraudeur. N’oubliez pas que des pièces d’or dont vous ne pouvez pas justifier l’origine et/ou les fonds utilisés pour les acquérir font de vous un fraudeur.

Souvenons-nous : lorsque le Front Populaire prend le pouvoir en 1936, c’est du socialisme réel, version coupeurs de têtes du Congrès de Valence de 1981. La gabegie financière va mettre l’économie dans une telle situation que va être organisée une  » chasse aux riches  » pour récupérer à toutes forces des fonds pour tenter de boucher les gouffres budgétaires. Dans ce cadre, le gouvernement de Front Populaire va envoyer les douaniers faire des perquisitions domiciliaires pour saisir l’or éventuellement détenu. Inutile de vous préciser que si l’ISF avait existé à l’époque et des déclarations de possessions faites, cette spoliation aurait été une partie de plaisir pour les Services qui auraient su qui, combien, où, quoi…

  • Évitez les coffres de banque : si par malheur vous veniez à décéder, des scellés seraient immédiatement mis et c’est devant un commissaire-priseur et le notaire, officiers ministériels assermentés, que serait ouvert votre coffre. Bien entendu, vos héritiers seraient taxés sur le montant de l’or contenu dans le coffre évalué au cours du moment de votre décès, ce qui est normal et légal, mais vos papiers personnels pourraient être vus, ce qui est toujours gênant. Autant ce risque est négligeable sur une durée faible, autant les années passant…
  • Évitez les cachettes classiques à domicile (dans la plomberie et dans la chaudière, je ne parle même pas de la pile de drap ou du congélateur), premiers endroits vérifiés par des voleurs un peu sérieux.
  • Si vous enterrez, toujours à plus de 80 centimètres de profondeur (à cause des détecteurs de métaux), toujours dans des boites ou feuilles de plomb (le fer rouille !!) toujours à un endroit bien repéré par le croisement de deux droites (jamais de repère visible à l’endroit précis), jamais en plantant un arbre au-dessus comme repère (les arbres, ça pousse, trente ans après les chênes encombrent !).

Si votre maison présente la moindre particularité architecturale, utilisez-là (faux plafond, tuyauterie obsolète, cave murée..). N’hésitez jamais à maçonner votre cachette : plus cela sera long à récupérer pour vous, plus cela sera long pour un autre qui, par définition, ne disposera pas comme vous de tout son temps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.