Partager est savoir!
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Dans un entretien avec la CNBC, Brent Johnson, le PDG de Santiago Capital, estime que les problèmes économiques aux États-Unis provoqueront au cours des deux prochains mois une hausse de 200 $ du cours de l’once.

Le gestionnaire de portefeuille a déclaré ce jeudi dans « Future Now » que si l’or atteint « 1500 $ ou 1550 $ d’ici la fin de l’année ne serait pas surprenant« 

L’or, qui a atteint  jeudi dernier les 1,350 $ l’once Troy, ne s’approche toujours pas des 1.500 dollars depuis début avril, lors d’une baisse de plus de 200 dollars en deux séances éprouvantes. Johnson note toutefois que les perspectives vis à vis de l’or demeurent plutôt pessimistes. Le dernier exemple en date le 8 octobre, lorsque le directeur du département de matières premières chez Goldman Sachs, Jeffrey Currie, a déclaré que l’or allait fortement baisser lorsque le débat sur le plafond de la dette serait clôt. Le refus du Conseil des gouverneurs de la Fed d’arrêter le programme d’assouplissement quantitatif QE a provoqué une considérable augmentation des prix de l’or et de l’argent.

Les principaux acteurs de cette hausse sur le marché sont des investisseurs institutionnels, tels que les fonds spéculatifs ou des fonds de pension. Selon le rapport hebdomadaire du régulateur du marché à terme aux États-Unis, la CFTC, les achats des hedge funds ont augmenté de 56%, à 55 535 contrats au 16 Juillet. D’autre part, les positions courtes ont baissé aux niveaux de novembre dernier. La plateforme de trading du Groupe IG a informé que 67% de ses clients s’attendent à une hausse des prix de l’or.

Le prix de l’or se consolide à 1300 $

Après la rupture de cette résistance la semaine dernière. En ce qui concerne l’argent, son support est autour de 20 dollars l’once, s’échangeant au-dessus de ce chiffre ces derniers jours. En ce qui concerne le palladium, son prix est légèrement au-dessus de 750 $ l’once, le platine aux environs de 1.440 dollars l’once.

Pour Johnson, il s’agit en fait de bonnes nouvelles.

« Les individus commencent à réaliser que le QE est là pour rester encore longtemps et les choses peuvent changer très rapidement » « Je veux dire que l’or peut monter aussi vite qu’il est descendu. « 

Pour Johnson, le raisonnement de fond est que le problème de la dette des États-Unis qui va finir par être très utile pour l’or.

« Il m’arrive de croire en les mathématiques. Le volume de la dette américaine va croître de manière exponentielle »

Johnson a déclaré qu’existe « Une très forte corrélation entre la base monétaire, la dette américaine et  l’or. Sur le long terme, c’est le principal moteur de la croissance des prix de l’or » Les États-Unis devront donc créer plus d’inflation pour rembourser leur dette. Et si l’argent perd de sa valeur à cause de l’inflation, alors il faudra plus de dollars pour acheter une once d’or et par conséquent, le prix de l’or  montera.

« Je ne pense pas que la correction des prix l’or soit  terminée » Et Johnson ajoute: « Je m’attends à ce que l’or commence à monter, voir même d’ici la fin de l’année et au cours de l’année prochaine. »