•  
  •  
  •  

C’est probablement la question la plus importante en bourse. De nombreux investisseurs ont des actions en portefeuille, ont souvent réalisé de belles plus-values potentielles mais ne savent pas exactement quand vendre.

Faut-il se délester de vos titres dès que vous avez réalisé une plus-value non négligeable ? Faut-il systématiquement jouer le long terme ? Faut-il refuser de vendre à perte ?…

Il n’y a pas de recette magique, ni de stratégie qui soit bonne. En fait tout dépend de vous et de la stratégie que vous avez élaborée.

1) Choix du long terme ou du court terme

Si vous décidez d’investir pour du long terme, vous n’avez pas à vous préoccuper des variations au jour le jour de votre action. Il faut seulement que vous vendiez vos actions soit quand vous avez besoin de liquidités, soit quand les marchés boursiers sont particulièrement hauts.

Notre recommandation pour investir dans l'or et l'argent

2) Objectifs de cours

Certains investisseurs achètent des actions en se fixant un objectif de cours pour les revendre. Cette méthode est astucieuse car elle évite de passer trop de temps à surveiller le titre. En outre, les investisseurs persévérants se déchargent ainsi du poids psychologique d’une éventuelle forte chute du titre.

3) Étudier les fondamentaux de la société

Certains cours de bourse ne cessent d’augmenter et il semblerait bien que le plus sage serait de… ne jamais les vendre ! La plupart du temps, il s’agit de sociétés de croissance qui augmentent systématiquement leur chiffre d’affaires et leur résultat net.

Pour les détecter, une seule solution : étudier avec attention les prévisions de résultats effectuées par les dirigeants. Tant que les indicateurs sont orientés à la hausse ; il n’y a aucune raison de vendre.

4) Savoir se couper un bras

Investir en bourse, c’est prendre des risques et accepter de perdre de l’argent. Il vaut mieux vendre rapidement à perte que vendre plus tard avec une perte encore plus importante.

5) Savoir prendre ses bénéfices

N’oubliez pas ce que disait ce célèbre spéculateur :  » J’ai fait fortune en laissant les autres gagner de l’argent après moi  » (on attribue la phrase à Rothschild). Hormis pour les sociétés de croissance, il faut savoir prendre ses bénéfices et ne pas chercher à vendre  » au plus haut « .

  •  
  •