Partager est savoir!
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Si le marché Français de la bijouterie se porte plutôt bien, avec une stabilisation des ventes de bijoux en or 750/1000 après plusieurs années de baisse des ventes, le dernier rapport du Conseil mondial de l’or (CMO) est préoccupant pour les industriels de la bijouterie. En effet, la consommation mondiale d’or pour la bijouterie a enregistré une baisse de presque 20% au premier trimestre 2016, bien que cette forte baisse s’explique par la chute des achats de bijoux par les Chinois et Indiens.

Après plusieurs années de progression constante de la consommation de bijoux en Asie, qui a propulsé des entreprises chinoises comme Chow Tai Fook, la plus grande chaîne de bijouterie du monde, le marché semble maintenant se retourner.

Le secteur de la bijouterie a chuté en 2016.

Mais ce n’est pas la forte hausse des cours de l’or qui sont la cause de cette baisse de la demande. En Inde, l’instauration d’une nouvelle taxe sur la fabrication de bijouterie a entraîné la colère des bijoutiers indiens, le marché indien étant déjà lourdement taxé au niveau des importations pour limité l’appétit pour les bijoux en or. De plus, une reforme monétaire, laquelle a démonétisé les plus grosses coupures de 500 et 1000 roupies, lesquelles étaient largement utilisé pour acheter les biens les plus onéreux. Le résultat?  une baisse de la demande de 40%, a 88 tonnes d’or.

En Chine, c’est la crainte d’une forte baisse de la croissance chinoise qui a découragé les chinois, lesquels ont boudé les bijouteries tout au long de 2016. Le marché chinois de la bijouterie, le deuxième au monde, a dégringolé de 17% a 179 tonnes d’or au premier trimestre 2016

Le marché de l’or d’investissement continu son essor.

Alors que le secteur de la bijouterie est en plein marasme, le secteur de l’or d’investissement continu de se développer. Cette année 2016 a encore marqué un record!  617,6 tonnes d’or, sous forme de lingots et de pièces ont été acheté en 2016, soit 122% de plus qu’en 2015.  L’engouement pour l’or ne dément pas, au contraire, malgré la hausse de l’or les investisseurs continuent d’amasser des lingots, alors que les clignotants de l’économie mondiale sont au rouge, avec le ralentissement de la croissance économique mondiale et la la crainte d’un nouvel crack boursier. L’engouement a surtout touché cette fois-ci les américains et les européens, soucieux de la conséquence du Brexit.
Ainsi, les ventes d’American Eagle, la pièce d’investissement préférée aux États-Unis, ont totalisé presque un million d’onces en 2016. Pour l’ensemble de l’année, les ventes d’American Gold Eagle ont atteint 984 500 onces.

Les achats d’or des banques centrales continuent.

Les banques centrales continuent d’acheter de l’or pour le 21e trimestre consécutif. Plus de 109,4 tonnes d’or sont allez rejoindre les coffres des banques centrales. Deux pays absorbent la quasi totalité, la Russie et la Chine (45,8 tonnes d’or achetées par la Russie et 35,1 tonnes par la Chine.