Partager est savoir!
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’or brille de mille feux lorsque la Bourse s’effondre, rempart ultime lorsque les monnaies et les places boursières s’écroulent. Mais lorsque la bourse repart à la hausse et que de nouveau le dollar renforce sa valeur, l’or est de nouveaux décrié, et l’on ressort les fameux mots de l’économiste John Maynard Keynes, lequel considérait l’or comme une «relique barbare»

Wall Streets retrouve le sourire.

John Maynard Keynes

L’or ne produit aucun intérêt, puisque ce n’est pas un actif financier. Pourquoi donc s’embarrasser avec des lingots d’or puisque le marché des actions se remet à grimper et avec lui les bénéfices d’une économie basée sur la création monétaire? La chute des cours de l’or – moins 11% depuis janvier 2015 – a fait baisser l’once d’or à 1100 dollars l’once (35 dollar le gramme d’or), revenant les cours du métal jaune à ceux de février 2010.

Mais pourquoi cette soudaine chute?

Et bien en raison de ventes massives d’or qui ont eu lieux en 5 minutes, un important acteur décidant de liquider ses positions sur le marché, en le déstabilisant. Bien que l’économie américaine semble se récupérer, puisque la FED envisage de relever ses taux d’intérêt à la rentrée, en Europe les choses ne vont pas aussi bien, avec la  Grèce qui a encore fait chuter les bourses ce matin. Enfin, au niveau géopolitique, entre ISIL qui occupe une grosse partie de l’Irak et de la Syrie et la signature de l’accord sur le nucléaire iranien qui bat de l’aile, je trouve précipité de chanter que la crise c’est du passé. Ou du moins, nous autres occidentaux, devront être plus prudent avec nos dogmes, et prendre exemple de la sagesse asiatique

Les réserves d’or de la Chine en fortes hausses.

La Chine a augmenté de près de 60% ses réserves officielles d’or ces six dernières années. Début juillet 2015, la Banque centrale chinoise possédait 1.658 tonnes d’or, à comparer avec les 1.054 tonnes d’avril 2009, soit une augmentation de 57% en 6 ans. Mais cette année, la demande chinoise privée a baissé de 33% à 814 tonnes d’or, la raison est à chercher dans la campagne anticorruption du gouvernement chinois qui interdit les cadeaux en or massif, comme des statuettes ou les médailles, cadeaux fort prisés semble-t-il, par certains fonctionnaires du régime communiste… Pourtant, la Chine est devenue le premier producteur mondial d’or, après l’Afrique du Sud, et le second acheteur d’or, après  l’Inde. Toutefois, la demande mondiale d’or physique (monnaies et lingots ainsi que bijouterie) a baissé en 2014, en raison de la  baisse mondiale de la demande de bijoux.

Le cours de l’or a récemment connu une dégringolade, s’établissant lundi à 1.110 dollars l’once, son plus record datant de2012, à 1.800 dollars l’once.

Grèce: Les ventes de bijoux en hausse.

Les achats de bijoux, électroménagers et de voitures augmentent alors que les risques d’une faillite bancaire augmentent, avec un retour des contrôles de capitaux. Les grecs préfèrent ainsi acheter des biens de luxe pour placer leur argent dans quelque chose de tangible. Les bijoutiers grecs ne désemplissent pas. Les produits préférés, les bracelets en or massif et les gros diamants. Car inutile de chercher un souverain ou un petit lingot, les vendeurs grecs sont en rupture de stocks! Il arrive parfois que le montant des achats atteignent plusieurs centaines de milliers d’euros, parfois un million d’euros, presque toujours payé par virement bancaire. Les grecs ont pris peur de ce qui pourrait arriver à leurs économies, lesquels sont placées dans des comptes bancaires. Depuis la fermeture des banques et le contrôles des mouvements capitaux à la fin Juin, le pays a connu un mini boom de consommation, la première après six longues années de récession. Les ventes de voitures ont ainsi augmenté, tout comme les réfrigérateurs et les fours, qui se vendent comme des petits pains.

Les retraits en espèces auprès des banques sont toujours limités à 60 € par jour.

Un possible effondrement du système bancaire semble avoir provoqué cette vague de consommation. Les grecs ont décidés de dépenser leur argent en achetant des biens tangibles qui pourraient conserver leur valeur, même en cas de sortie de l’euro. Car si vous n’êtes pas sûr que votre banque existe demain et que vous avez de l’argent sur votre compte, pourquoi ne pas le dépenser tout de suite? Mais l’utilisation « à discrétion » des cartes de crédit et des virements bancaires est encore possible.

  • Où acheter son or? Ce sont surtout les spéculateurs et les fond d’investissement, et non les investisseurs qui détiennent des lingots ou monnaies en or qui font varier le prix du métal jaune. Nous autres, simples particuliers n’avons pas accès aux informations ni pouvons anticiper le prix futur de l’or puisque celui-ci est, comme nous l’avons vu, déconnecté de tout support réel. Mais à l’évidence, l’or est bon marché en ce moment, donc pourquoi ne pas profiter de cette aubaine pour acheter un peu de ce métal?
  • Pour acquérir de l’or.On peut l’acheter auprès de bijoutiers et de vendeurs d’or bourse, que cela soit en ligne ou dans un magasin. Si vous ne voulez pas vous occuper du stockage, vous pouvez acheter un avoir d’or de la Monnaie royale canadienne avec des frais de 0,35 % annuellement.
  • Est-ce intéressant d’investir dans l’or? Un placement intéressant permet de recevoir des revenus réguliers. Par exemple, dans l’immobilier, on prend en compte la valeur des loyers pour savoir en combien de temps on peut récupérer son capital d départ. Dans les actions de sociétés, ce sont les dividendes annuels qui permettent ce calcul. Si une action vaut 100 Euros et que le dividende annuelle est de 10 Euros, en dix ans vous récupérez votre capital de départ.

Pour savoir si l’or est un bon placement il faudrait connaître son prix futur, ce qui est impossible. Ou se trouvera le cours de l’once dans 5, 10 ou 20 ans? Aucune idée. Je pense que néanmoins que beaucoup plus qu’actuellement. Depuis 1975, le cours d’une once (400 dollars à cette époque) à stagner durant 20 ans, avant de grimper en 2005 et atteindre 1921 dollar l’once en 2011.