Partager est savoir!
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Après 11 ans de hausse ininterrompue des prix de l’or, ceux-ci ont chuté de façon spectaculaire au cours des 18 derniers mois, mais maintenant, n’est-ce pas le bon moment pour acheter le métal précieux? En effet, nous pensons que l’or est sur le point de se stabiliser.

Après avoir atteint un niveau record à 1.926 dollars l’once  il y a un an et demi, les prix de l’or ont chuté de 33% et cette semaine l’once vaut 1360 USD / once Troy. Selon Bloomberg, la volatilité à 60 jours du prix des lingots d’or atteint 28,9% le 13 Juin. C’est son plus haut niveau depuis décembre 2011. La volatilité moyenne sur les cinq dernières années  a été d’environ 20%. (Source: Bloomberg, le 14 Juin 2013)

Alors que le prix des lingots d’or est volatile, les fondamentaux demeurent solides. En fait, la demande actuelle de pièces d’or est sans précédent. Mis à part les investisseurs individuels qui désirent acheter des lingots d’or, les banques centrales continuent de diversifier leurs réserves, en privilégiant l’or car les monnaies fiduciaires ne parviennent pas à protéger leurs réserves de change.

Les conseillers boursiers qui recommandent d’investir sur les actions de sociétés oublient que nous nous trouvons à l’aube d’un ralentissement économique majeur, un évènement mondial qui est de bon augure pour les propriétaires de lingots d’or. Il est peut être difficile d’envisager que économie puisse encore empirer, mais encore une fois, le marché boursier commence à baisser. Les grandes puissances économiques n’ont pas retrouvé le chemin de la croissance, et ne parlons pas des nations de tailles moyennes, comme l’Allemagne ou la F

Pourquoi les prix de l’or ont chuté?

À l’heure actuelle, deux particularités sont observées sur le marché de l’or. D’une part, il y a une forte augmentation de l’achat d’or physique (particuliers et les banques centrales), tandis que d’autre part, il y a une augmentation de la vente des instruments financiers basés sur l’or.

Les achats d’or physique, notamment en Chine et en Inde, ont été incroyables durant le mois d’Avril, les raffineries d’or à travers le monde ont travaillé d’arrache-pied pour répondre à la demande. En Suisse, les raffineries comme Heraeus ont travaillé jour et nuit, sept jours par semaine. En outre, lorsque le prix de l’or a chuté en dessous de son niveau de support de 1500 $, la demande s’est brusquement élevée, alors que la vente des instruments financiers ne faisait qu’augmenter. Les investisseurs ont vendu environ 180 tonnes d’or à travers les ETF au premier trimestre.

Les prix de l’or sont également sous pression en raison des fluctuations des taux de change des devises. Ce que nous constatons, c’est que les investisseurs institutionnels, ainsi que les banques d’investissements, disposent de beaucoup de liquidités, grâce à la politique très accommodante de la banque centrale américaine et que les marchés boursiers du monde entier ont atteint de nouveaux sommets. Donc les investisseurs adoptent une stratégie pour cette classe d’actifs et s’éloignent des matières premières (pétrole, or, argent, cuivre, etc.) Et peu de chance que cette tendance se termine bientôt! Le dollar américain et l’euro ont pris de la valeur par rapport au yen japonais et ainsi diminuer l’appétit des investisseurs pour conserver leurs positions sur or.

Les investisseurs doivent être prudents avec la forte hausse des marchés boursiers mondiaux?

La croissance des principaux marchés boursiers est une surprise, compte tenu  des données sur le PIB de certains de ces pays. Les actions de sociétés représentent souvent la puissance économique d’un pays, mais les chiffres du PIB de ces pays ne justifient pas les bons scores des marchés boursiers. Voyons-nous une réelle croissance aux États-Unis, Japon ou l’Allemagne?

Quelques conseils pour les acheteurs potentiels. Le marché de l’or s’est trouvé sous le feu des projecteurs pendant 12 ans et son cours a beaucoup augmenté, mais il se trouve maintenant dans un cycle baissier. Cependant, je crois toujours que nous verrons bientôt une phase de consolidation, où les prix se stabiliseront quelque part autour des 1500 $ – 1600 $. Lorsque vous regardez le coût d’extraction d’une once d’or dans l’industrie aurifère, qui est d’environ 1300 $ l’once, il est logique de penser que les prix de l’or a atteint un minimum, si l’or devait continuer à baisser, nous pourrions même commencer à voir un certain ralentissement dans la production, provoquant un stress dans le marché ce qui serait un facteur haussier pour ce métal.