Partager est savoir!
  •  
  •  
  •  
  •  

Nombreuses sont les méthodes qu’utilisent les traders d’options binaires. La technique des points pivots figure parmi les plus anciennes et les plus simples, c’est pourquoi, même de nos jours, il a toujours une très bonne réputation auprès des investisseurs.

Comprendre la technique des points pivots.

Grâce à simplicité, la technique des points pivots compte toujours parmi les méthodes les plus prisés des traders malgré le fait qu’elle compte également parmi les plus anciennes. Cette stratégie est surtout adaptée aux marchés ayant un degré de liquidité suffisamment élevé tels que les matières premières ou les indices boursiers par exemple. Il n’en reste pas moins qu’elle peut s’appliquer également pour trader d’autres instruments financiers, entre autres les actions et les devises. La technique est simple, mais requiert de l’expérience. Elle consiste à déterminer des supports et des résistances psychologiques en dessous ou au-dessus desquels le cours ne peut plus baisser ou évoluer. C’est seulement après que ces valeurs déterminées que le trader peut prendre une position par l’utilisation des pivots. Plusieurs méthodes existent pour calculer lesdits points pivots, à l’instar de celle de Caramilla ou encore celle de Woodie. Pour en savoir plus sur ces dernières, consulter ce guide sur les options binaires en ligne reste sûrement la meilleure solution.

Dans cet article, nous allons nous intéresser sur la technique de base qui est la plus simple. Elle se repose sur trois variables fondamentales, dont le cours le plus haut (H) et le cours le plus bas (B) de la veille ainsi que le cours de clôture (C). Le pivot proprement dit peut alors s’obtenir en calculant la moyenne arithmétique de ces trois valeurs en utilisant la formule suivante : Pivot = (H + B + C)/3.

point pivot or

tableau à 5 jours point pivot du SPDR Gold Trust (GLD) pour le commerce intra-day en octobre 2009. (source en.wikipedia.org/wiki/Finance)

Comment trouver les supports et les résistances.

La détermination des supports et des résistances ne peut intervenir qu’après que pivot est calculé. Pour les premiers, les formules sont les suivantes : S1 = (2 x pivot) – H; S2 = Pivot – (H-B) et S3 = B – 2 x (H – pivot). Quant aux résistances, elles sont données par : R1 = (2 x Pivot) – B ; R2 = Pivot + (H – B) et R3 = H + 2x (Pivot – B). Mais comment interpréter alors les points pivots ? En effet, lorsque le cours de l’actif dépasse ces points, cela signifie que l’on est dans une situation de tendance haussière. Inversement, lorsque ledit cours évolue en dessous de cette valeur, cela indique une tendance baissière. Autrement dit, on adopte une position acheteur quand le point pivot est dépassé et une position vendeur dans le cas contraire. Soulignons toutefois que cette stratégie n’est pas suggérée si la volatilité du marché est trop forte. Il importe également de noter que les traders peuvent désormais utiliser leur Smartphone ou leur tablette tactile pour réaliser des opérations de trading. Cependant, les données sont souvent plus complexes comparativement à la saisie informatique des sites traditionnels.

  •  
  •  
(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push ({});