•  
  •  
  •  
  •  

Après avoir terminé la séance d’hier sur une petite hausse, le CAC 40 devrait ouvrir dans le rouge ce matin. Hier soir, Wall Street a finalement clôturé en baisse, les valeurs automobiles et pétrolières ont notamment pesé sur la tendance. Un scénario de rapprochement entre General Motors (- 3,36%) et Ford (- 2,47%) évoqué par un responsable de chez GM ne plait visiblement pas au marché. La séance avait pourtant bien commencé avec en toile de fonds une vague d’opérations de fusions-acquisitions. Blackstone a lancé la plus grosse offre de rachat de l’histoire émanant d’un fonds d’investissement. Elle vise le spécialiste américain de l’immobilier de bureaux, Equity Office pour 36 milliards de dollars. Sur le Nymex, le baril de brut s’échange contre 59,03 euros. L’euro cote lui 1,2816 dollar. Sur le plan macroéconomique, on connaitra aujourd’hui les détails de l’évolution du PIB français au troisième trimestre. Il est ressorti en première estimation avec une croissance nulle.

GDF et Suez resteront aujourd’hui au cœur de l’actualité entreprise.

On devrait connaître demain la parité de fusion retenue. Trois candidats restaient en lice hier soir pour le rachat de Frakin, dont Eurazeo détient 55,1% du capital. Sanofi a signé un contrat de 118 millions de dollars aux Etats-Unis pour la fourniture d’un nouveau vaccin contre le H5N1. Par ailleurs, TFI publiera après la clôture ses résultats trimestriels. L’ouverture devrait se faire dans le vert ce jeudi à la Bourse de paris. Sur les marchés américains, le Dow Jones a atteint un nouveau sommet historique hier soir, à 12.326 points (+0,04%). Le Nasdaq s’est lui offert une hausse plus sensible, notamment grâce au bond enregistré par le titre Dell (+9,3%). Le numéro deux mondial du PC avait publié mardi soir des résultats dépassant le consensus. Les places européennes devront se passer de références aujourd’hui, Wall Street restera fermé pour cause de Thanksgiving tandis que la bourse de Tokyo n’ouvrira pas non plus. C’est la fête du travail au Japon. Le baril de brut se négocie contre 59,30 dollars sur le Nymex. L’euro a nettement progressé face à la devisa américaine ces derniers jours, il cote ce matin 1,2933 dollar. Aucune statistique macroéconomique majeure n’est attendue aujourd’hui.

En ce qui concerne l’actualité entreprise.

le conseil d’administration de GDF a indiqué hier soir qu’il souhaitait que son assemblée générale, ainsi que celle de Suez, se tiennent au mois de février. Technip a remporté un contrat de 67 millions d’euros pour la construction d’une unité d’hydrodésulfuration de gasoil en Pologne. Air France-KLM a annoncé une hausse de 30,5% de son bénéfice opérationnel semestriel, à 979 millions d’euros. Par ailleurs un expert de la FDA a indiqué qu’il s’inquiétait des conséquences de l’usage prolongé du Ketek un médicament fabriqué par Sanofi. Après avoir terminé la séance d’hier sur une petite hausse, le CAC 40 devrait ouvrir dans le rouge ce matin. Hier soir, Wall Street a finalement clôturé en baisse, les valeurs automobiles et pétrolières ont notamment pesé sur la tendance. Un scénario de rapprochement entre General Motors (- 3,36%) et Ford (- 2,47%) évoqué par un responsable de chez GM ne plait visiblement pas au marché. La séance avait pourtant bien commencé avec en toile de fonds une vague d’opérations de fusions-acquisitions. Blackstone a lancé la plus grosse offre de rachat de l’histoire émanant d’un fonds d’investissement. Elle vise le spécialiste américain de l’immobilier de bureaux, Equity Office pour 36 milliards de dollars. Sur le Nymex, le baril de brut s’échange contre 59,03 euros. L’euro cote lui 1,2816 dollar. Sur le plan macroéconomique, on connaîtra aujourd’hui les détails de l’évolution du PIB français au troisième trimestre. Il est ressorti en première estimation avec une croissance nulle.

  • GDF et Suez resteront aujourd’hui au cœur de l’actualité entreprise. On devrait connaître demain la parité de fusion retenue. Trois candidats restaient en lice hier soir pour le rachat de Frakin, dont Eurazeo détient 55,1% du capital. Sanofi a signé un contrat de 118 millions de dollars aux États-Unis pour la fourniture d’un nouveau vaccin contre le H5N1. Par ailleurs, TFI publiera après la clôture ses résultats trimestriels.
  • Un peu moins d’une demi-heure avant l’ouverture, les futures indiquent un début de séance positif à Paris. Hier, l’attentisme a dominé à New York, les investisseurs préférant prendre du recul alors que les marchés américains resteront fermés jeudi pour cause de Thanksgiving. Parmi les valeurs les plus entourées, on retiendra le titre Boeing (+2,2%) qui évolue à des niveaux historiquement élevés. Le constructeur aéronautique a profité hier d’une commande de 5,5 milliards de dollars de la part de Korean Air. De son côté, l’action Google (+2,9%) a passé la barre symbolique des 500 dollars, la valeur avait été introduite en août 2004 à 85 dollars ! Sur le Nymex, le baril a nettement rebondi, il vaut ce matin 59,84 dollars. L’euro est stable face au dollar, à 1,2862. Aujourd’hui, l’actualité macroéconomique est chargée, seront publiés la consommation des ménages français, l’indice de confiance du Michigan (U.S.) ainsi que les stocks de pétrole américains.Sur le front des valeurs, la justice pourrait faire capoter la fusion entre Suez et GDF. TF1 et Crédit Agricole ont publié leurs résultats. Et, le gouvernement allemand et DaimlerChrysler seraient sur le point de trouver un accord sur la présence allemande au cpaiotal d’EADS.
  •  
  •