Partager est savoir!
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’or a chuté de plus de 1 pour cent hier vendredi, les investisseurs se tournent vers la sécurité du dollar après la publication des chiffres sur la situation de l’emploi aux USA. Les emplois non agricoles ont augmenté de seulement 80.000 emplois en Juin, bien en deçà des prévisions de 77.000. Une situation jugée critique par les investisseurs. Le taux de chômage du pays est à de 8,2 pour cent.

L’or en baisse en ce début de semaine de juillet 2012.

Initialement, l’or avait commencé une course haussière, jusqu’à  1,609.39 $ l’once, en espérant que les pressions sur la Réserve fédérale afin d’assouplir la politique monétaire auraient du succès. Le métal a ensuite fortement baissé, à 1,583.99 $ l’once, alors que le dollar continue de monter face à l’euro, la devise américaine étant une alternative face à l’or.

L’or au comptant a baissé de 0,91 pour cent à 1,589.79 $ l’once à 13.25 GMT et a clôturé la journée à 1,604.33 $. Nous sommes sur la bonne voie pour une chute hebdomadaire de 0,5 pour cent. Nous le verrons bien…

L’or et les métaux précieux ont fortement réagis à la hausse lorsque les données sur l’emploi (c.à.d. l’augmentation de la masse salariale) se sont avéré être en deçà des attentes, mais après tout, elles ne sont pas suffisamment mauvaises pour suggérer que la Fed qu’il faut intervenir en assouplissant les taux d’intérêt.

L’or à terme aux États-Unis pour livraison en Août a légèrement diminué de 1,25 pour cent, à 1,589.20 $ l’once.

Jeudi dernier, les banques centrales Européennes, la banque centrale de la Chine et de la Grande-Bretagne avaient annoncé des baisses de taux d’intérêt, dans le but de stimuler la croissance, mais le mouvement combiné de plusieurs banques à la foi a surtout servi comme signal d’alarme sur l’état réel de l’économie mondiale.

A court terme, la décision  de la banque centrale européenne a surtout affaibli l’euro et en passant l’or, mais peut être faut’il être plus optimistes sur le long terme. En effet, de nouvelles mesures d’assouplissement de la politique monétaire sur la zone euro, des banques centrales Chinoises et britanniques, peuvent stimuler la demande d’or.

Un marché physique de l’or morose en Asie.

Alors que l’Inde connaît une baisse de sa consommation d’or à cause de la dévaluation de la Roupie, c’est le marché Chinois, avec Hong Kong comme place tournante, qui pourrait redonner à l’or un peu de ses couleurs. Malheureusement,  peu de soutien pour l’or sur le marché physique, car la demande est restée faible.

Une fois que l’or passa à plus de 1600 $, ces prix ne sont plus jugés attractifs par les acheteurs asiatiques. A Hong Kong, à l’heure actuelle, la bijouterie est susceptible de redémarrer seulement si les prix  chutent à 1.500 $ l’once.

Autre signe de la faiblesse de la demande d’or physique, Hong Kong a expédié seulement 75,456 kg d’or à la Chine en mai, une quantité en baisse de 26 pour cent par rapport au mois précédent.


  • Vendez directement vos monnaies et lingots sans intermédiaires entre particuliers.
  • Ventes certifiées sous notaires.
  • Maximum sécurité pour l'acheteur et le vendeur.
  • Vendez au prix réels du marché. Voir ici