Partager est savoir!
  •  
  •  
  •  
  •  

L’or de nouveau en hausse, suite à la possible baisse de la note du Royaume-Unis par l’agence Moody’s Investors et d’autre part à ce que le premier ministre japonais, Shinzo Abe, a l’intention de nommer M. Haruhiko Kuroda à la tête de la Banque du Japon. Kuroda est considéré comme un partisan des politiques monétaires souples. Ces agressives politiques monétaires visent à stimuler l’économie japonaise tout en évitant la déflation.

Correction à la hausse des prix de l’or.

Le marché de l’or avait trop rapidement chuté durant les deux dernières semaines. Depuis le 11 février, l’or s’est effondré, passant de 1670 $ l’once à 1,554.30 $. Ce dernier prix est maintenant un probable important soutien.

Ces derniers mois, l’or se trouve dans un canal baissier. Cependant, la semaine dernière, l’or marqua une brusque chute importante, bien en deçà des supports techniques du canal. Le marché de l’or est maintenant susceptible de se stabiliser dans la partie inférieure de ce canal.

Ou se trouve  un possible zone de stabilisation pour l’or? Nous la situons entre 1,589 $ et 1,612 $.

Bien sûr, la journée n’est pas terminée à New York mais il semble certain que l’or vient de passer amplement au-dessus des 1,600.00 $, suite à la crise que provoque une Italie sans gouvernail et refait surface le grave problème de la dette souveraine européenne. La chasse aux bonnes affaires a commencé dans la matinée.

L’Union européenne et ses problèmes de dette souveraine est de retour sur le devant de la scène. Les élections italiennes qui viennent de se terminer montrent  que les électeurs italiens  n’ont guère apprécié les mesures d’austérité du gouvernement, destinées à stabiliser les finances et l’économie: L’instabilité politique en Italie durera plusieurs mois.

Un brusque retour aux valeurs sûres:

Les bons du Trésor américain, les Bunds allemands, l’or et le dollar américain sont rapidement revenu à la mode, dès lundi soir. Entre-temps, les actifs risqués, tels que les marchés boursiers et la monnaie euro, ont subi des pressions voir des pertes. Les craintes d’une contagion de la dette de l’UE refont de nouveau surface.

Aux USA, ce mercredi est attendue une déclaration au congrès de Ben Bernanke, président de la Réserve fédérale. Les investisseurs seront à la recherche d’indices  sur la direction de la politique monétaire américaine pour les mois à venir. De nombreux investisseurs pensent que la banque centrale américaine va maintenir sa politique monétaire dans un avenir immédiat.

En Asie, le marché boursier japonais a chuté en raison de la résurgence de la crise de la dette européenne. Le yen connaît une baisse constante de sa valeur depuis ces quatre derniers mois, mais a fait une brusque volte-face hier lundi après-midi.

Techniquement, l’or à terme pour avril rebondi après la forte baisse de la semaine dernière. L’or reste néanmoins toujours dans une tendance baissière dans un graphique à 6 semaines. Nous espérons que cette évasion des  prix fasse passer l’or au-dessus de la résistance technique de la semaine dernière de 1,618.80 $. A la baisse, le premier support se trouve à  1,554$.

  •  
  •  
(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push ({});