Partager est savoir!
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’or regagne du terrain après le communiqué du  président de la Banque centrale européenne, Mario Draghi, selon laquelle les conditions économiques s’amélioreront dans la zone euro plus tard en 2013.

Nos derniers articles mettent en relief deux facteurs importants. Tout d’abord, l’intérêt croissant des particuliers pour l’or, mais également les achats d’or des banques centrales. Deuxièmement, quels sont actuellement les moteurs de croissance de l’or? Ce qui nous aide à répondre à cette question:

Quel ordre de prix peut atteindre l’or cette année? Devrions-nous alors acheter de l’or pour profiter d’une tendance haussière? Il semble que l’engouement pour l’or en de début 2013 marque des records. Les banques centrales de plusieurs pays émergents, notamment asiatiques, sont désormais en train augmenter leurs réserves d’or. En novembre, le Brésil a augmenté ses avoirs en or de 67,2 tonnes,  tandis que la Banque de Corée a augmenté ses réserves d’or de 20%. Selon les données du  World Gold Council (WGC) les États-Unis, l’Italie et la France détiennent plus de 70% de leurs réserves en or, contre seulement 0,8% pour le Brésil. Ces achats vont durer quelques temps encore, durant des années sûrement.

En 2013, l’évolution du prix de l’or dépendra de Tokyo et Washington.

Shinzō Abe 安倍 晋三

Le nouveau Premier ministre japonais, Shinzo Abe, va essayer d’enrayer la hausse du yen en créant de l’inflation. Si cette politique se met en marche, les  fonds de pension japonais devront se couvrir contre l’inflation et l’affaiblissement du yen. Les fonds de pension japonais devraient plus que doubler leur participation dans des  produits adossés à l’or en bourse (ETP). Actuellement de moins de  45 milliards ¥ (1.5 milliards d’euros), ces fonds devraient passer à 100 milliards de ¥ (3.4 milliards d’euros) en 2015.

ETP est un terme général qui comprend les fonds négociés en bourse (FNB). Ce dernier est un portefeuille d’actions, des contrats à terme, ainsi que d’autres produits dérivés basés sur un index d’un actif comme l’or. Si les actifs se déplacent vers le métal jaune, le marché de l’or pourrait exploser.

D’autres catalyseurs possibles d’une hausse des prix de l’or est le « quantitative easing (QE) » qui est l’actuelle  politique de relance économique de Washington. Lors des deux premiers Qe (de Décembre 2008 à Juin 2011), l’or avait bondi de 70%. Il y a deux semaines, l’or avait chuté de près de 50 $  l’once après le compte rendu de la réunion de la Fed, qui indique que plusieurs membres pensent qu’il serait  opportun de ralentir ou même d’arrêter l’actuel QE bien avant la fin de cette année. Néanmoins, il existe encore beaucoup de scepticisme sur les marchés sur une telle possibilité.

L’or pour livraison en février gagne 14,50 $ à 1670 $ l’once à la division Comex de la New York Mercantile Exchange. Le cours de l’or en bourse a varié entre 1,672.60 $/l’once (au plus haut) et 1,653.80 $ l’once (au plus bas), tandis que le cours de l’or au comptant gagne 18,80 $. Les commentaires de Draghi ont mis sous pression le dollar américain  puisque l’euro a gagné 1% ce mercredi. L’or se bénéficie presque toujours d’une baisse du dollar.

Selon Dragui, « l’activité économique devrait se redresser progressivement au cours de cette année. Notre politique monétaire accommodante,  la confiance retrouvée du marché financier devrait améliorer l’économie, et la demande mondiale devrait se renforcer »

Le département US du Travail a rapporté ce jeudi que les inscriptions au chômage pour la semaine se terminant le 5 janvier ont augmenté de 4.000 personnes, s’établissant à 371.000 demandes au total. La hausse des inscriptions au chômage pourrait également être considérée comme un facteur positif pour l’or, puisque l’objectif des programmes d’assouplissement quantitatif de la Fed est la baisse du chômage.

Résumé de la semaine de l’or en bourse: du 7 au 11 janvier 2013

L’or s’échangeait à 1662,55 $/l’once à  la fermeture des marchés vendredi dernier, l’or avait commencé la semaine à 1657,15.

Mario Draghi

L’or a chuté d’environ 1 pour cent ce vendredi, en perdant quasiment tous les gains des séances précédentes, après que les espoirs de relance de la deuxième plus grande économie du monde s’évanouissent. L’or chuta après la publication des données annuelles sur le taux d’inflation, indiquant que l’indice des prix  à la consommation s’est accéléré en décembre. L’or avait pourtant bien commencé la journée, mais les nouvelles en provenance de Pékin ont rapidement refroidi l’ambiance et renvoyé le métal au prix de départ de la séance.

Mario Draghi a annoncé jeudi dernier que la zone euro verrait son activité économique se redresser progressivement, et l’euro est passé à cotiser à 1,32 $ par rapport au dollar américain, ce qui a donné un coup de pouce pour l’or.

Le vendredi, l’euro poursuivi sa montée face au billet vert atteignant jusqu’à 1,3344 $ pour 1 euro. Cependant, la faiblesse du dollar, un puissant moteur pour l’or, n’a pas réussi à éclipser le rapport sur l’inflation en Chine.

 

Date

Ferme

Ouvre

+ haut

+ bas

Change %

11.01.2013

1662.55

1673.75

1676.25

1653.55

-0.66%

10.01.2013

1673.65

1655.95

1678.75

1653.95

1.06%

09.01.2013

1656.15

1661.35

1665.95

1651.45

-0.32%

08.01.2013

1661.45

1650.15

1662.55

1647.05

0.70%

07.012013

1649.95

1657.15

1662.55

1643.25